Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Programme de l’obstacle : les derniers changements

Institution / Ventes / 28.02.2017

Programme de l’obstacle : les derniers changements

Après le plat, l’obstacle ! France Galop a présenté la réforme du programme de l’obstacle 2017. Les principaux points ont déjà été longuement abordés dans nos colonnes puisque la grosse actualité est, bien entendu, le transfert des réunions d’Enghien-Soisy en majorité sur l’hippodrome de Compiègne. Voici quelques points supplémentaires qui ont été abordés.

Report des réunions d’Enghien. Les quinze réunions d’Enghien, dont dix au printemps, ont été réparties sur Compiègne (8 réunions), Clairefontaine (une réunion), et Auteuil (une réunion). La réunion d’Auteuil était celle de ce mardi 28 février, reportée suite à la grève.

Le tout a été fait dans le respect du programme de sélection avec un aménagement du calendrier plus large.

Concernant Compiègne, la dernière réunion de course au premier semestre sera le 16 mai. Par crainte d’un terrain trop rapide ensuite, la dernière réunion d’Enghien a été placée à Clairefontaine, le 19 juin. Le choix a été porté sur Clairefontaine plutôt qu’Auteuil car tous les chevaux n’ont pas l’aptitude à la butte Mortemart. De plus, cela permet en quelque sorte de faire une introduction au meeting de Clairefontaine.

Transfert de réunions de Compiègne. En récupérant les courses d’Enghien, Compiègne a choisi de délocaliser ses réunions historiques, qui étaient au nombre de six. Vous retrouvez ci-dessous le lieu où elles ont été transférées :

Hippodrome                             Date

Fontainebleau                           Mercredi 22 mars

Fontainebleau                           Vendredi 14 avril

Fontainebleau                           Mercredi 19 avril

Dieppe                                      Vendredi 28 avril

Dieppe                                      Lundi 14 août

Clairefontaine                           Mercredi 20 septembre

Auteuil : quels changements ? Concernant Auteuil, il ya quelques modifications à noter. Traditionnellement, après la Grande Course de Haies d’Auteuil (Gr1), l’hippodrome accueillait encore quatre réunions. À partir de 2017, elles ne seront plus qu’au nombre de trois car l’une d’entre elles a été déplacée au 31 mai. La cause : une moyenne de partants insuffisante. Cette réunion d’Auteuil est remplacée par la fameuse réunion de Clairefontaine du 19 juin dont nous avons parlé précédemment.

Côté Groupes, il y a trois changements de dates à noter. Le Prix Hypothèse (Gr3) est avancé au dimanche 26 mars lors de la réunion du Prix Lutteur III. Le Prix Léon Rambaud (Gr2) est avancé au lundi 17 avril (lundi de Pâques), soit la réunion du Prix du Président de la République (Gr3). Quant à la Grande Course de Haies de Printemps (Gr3), traditionnellement en semaine, elle passe le samedi 29 avril, lors de la grande réunion préparatoire au week-end du Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1).

Changement de date du Prix Rose or No. Dans les courses support événement, le Prix Rose or No – traditionnelle préparatoire à la Grande Course de Haies de Printemps, qui a changé de date – est déplacé à Auteuil et se disputera le 13 avril.

Le Prix Gaston Branère, quant à lui, est déplacé au 27 avril 2017 à Compiègne, afin d’avoir un positionnement plus adapté aux effectifs à l’entraînement.

Côté handicaps… En obstacle, seuls 9 % des courses sont des handicaps. Jean d’Indy a expliqué : « Les entraîneurs se plaignaient de ne pas avoir assez de handicaps à disposition et donc de possibilités, même si nous divisons dès que nous le pouvons. »

Pour remédier à cela, six handicaps simples sont transformés en handicap divisés : le Prix Général de Rougemont (haies, 4ans), le Prix Le Gualès de Mézaubran (haies, 4ans), le Prix Daniel Lescalle (haies, 4ans), le Prix Karcimont (steeple, 5ans et plus) et le Prix Jean Victor (steeple, 4ans et plus). Le sixième est un cas plus particulier : il s’agit du Prix Maurice de Nexon, créé pour les steeple-chasers de 5ans et plus ayant une valeur égale ou inférieure à 57 kg. Le but ici est d’offrir une possibilité aux chevaux ne rentrant pas dans le Prix du Président de la République.

 

Et le poids dans les préparatoires au Grand Steeple ? Régulièrement, les différents acteurs des courses soulignent qu’il est très difficile pour un cheval gagnant d’un Grand Steeple et/ou d’un Prix La Haye Jousselin (Gr1) de briller dans les courses préparatoires en raison d’une surcharge très élevée, et que les conditions seraient donc à revoir afin que les champions puissent défendre leurs chances sans prendre trop dur. Concernant ce problème récurrent, Jean d’Indy a dit : « C’est une idée sportive. Nous allons relancer cette réflexion au sein du Conseil de l’obstacle. La question est : le champion doit-il tout gagner sans laisser d’alternatives aux autres ou faut-il privilégier le nombre de partants en incitant à avoir au départ des chevaux ayant moins de chances ? La question mérite réflexion. »