Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

LE REGARD TOURNÉ VERS L’AVENIR - Chez Christiane Head-Maarek, on rêve sous le Sun

Courses / 14.02.2017

LE REGARD TOURNÉ VERS L’AVENIR - Chez Christiane Head-Maarek, on rêve sous le Sun

 

Par Franco Raimondi

L’année 2017 de Christiane Head-Maarek commence sous le soleil, ou le Sun si vous préférez. La casaque de Danielle et Ting Kong Cheng fut portée en 2016 par le champion des 2ans français, National Defense (Invincible Spirit), qui s’est imposé dans le Prix Jean-Luc Lagardère. Avec ses 17 chevaux, ce propriétaire de Hongkong représente presque un tiers de la cavalerie de la cantilienne. Sun Bloodstock est le propriétaire le plus présent, devant la casaque familiale du haras du Quesnay (pour consulter cette liste : http://jourdegalop.com/wp-content/uploads/2017/02/2ansCriquette2017.pdf

 

Sous les couleurs "jaune, étoiles rouges" sont enregistrés onze poulains et pouliches. Neuf ont été achetés en vente publique. Les investisseurs chinois ont fait des achats ciblés : des mâles avec des origines d’étalons. Ils ont acquis trois fils d’Invincible Spirit (Green Desert) et trois Shamardal (Giant’s Causeway), deux pères de pères confirmés. Les trois autres mâles sont par Kodiac (Green Desert), High Chaparral (Sadler’s Wells) et Oasis Dream (Green Desert), trois sires qui sont également bien connus dans l’hémisphère Sud. Les deux pouliches sont par Makfi (Dubawi) et Dark Angel (Acclamation). L’addition, pour les neuf achats aux ventes, s’élève à 1.675.000 €, pour un prix  moyen de 186.000 €. En termes d’économie hippique, si un de ces mâles se révèle assez bon pour mériter une place au haras, c’est du "chocolat".

 

Un palmarès enviable. Gagner des courses de Groupe, surtout avec les 2ans, n’est pas aussi simple que cela. Très peu d’entraîneurs ont connu une réussite similaire à  celle de Christiane Head-Maarek avec les jeunes chevaux. Parmi ceux encore en activité, elle occupe la deuxième place avec 49 victoires de Groupe chez les 2ans, dont 17 Grs1, depuis 1989. Le seul qui, en France, en a gagné plus, c’est André Fabre (84 et 22). Christiane Head-Maarek a gagné dans sa carrière tous les Grs1 du programme français, sauf le Morny et le Critérium International, pour un total de 19 victoires, et il faut rajouter à ce butin quatre Cheveley Park Stud, le Racing Post Trophy et le Gran Criterium en Italie. Les détracteurs, s’ils ont pris un peu de temps pour étudier les statistiques, vous diront que l’écurie n’a sorti que sept gagnants de 2ans dans les trois dernières saisons. Mais il faut avoir conscience qu’au cours des dix dernières saisons, dix victoires de Groupe, dont six Grs1, se sont ajoutées au palmarès. Avec moins de 2ans, si on veut gagner les bonnes courses, le risque est de faire tomber la moyenne.

Le prince Abdullah, une longue histoire. Chez les propriétaires, outre Sun Bloodstock et le haras du Quesnay, on trouve deux sujets enregistrés sous les couleurs de madame Christiane Head-Maarek et trois d’autres propriétaires : la succession Georges Hermans, Claudio Marzocco et Mohamed Meddeb. Le prince Abdullah est resté fidèle avec quatre 2ans : deux Mizzen Mast, un demi-frère de la gagnante du Prix Marcel Boussac Proportional (Beat Hollow); par Oasis Dream; et une pouliche par Motivator issue de la souche d’Announce (Selkirk). Parmi les étalons de première production, sont représentés Intello (Galileo), avec deux élèves du Quesnay, Dabirsim (Hat Trick), avec une femelle, tout comme Camelot (Montjeu). Sur 26 jeunes chevaux à l’écurie, quinze sont issus de poulinières black types par leur carrière ou leur production.

 

Cinq origines qui attirent l’attention

  • Trésorerie (F2)

Propriétaire & éleveur : Haras du Quesnay

Intello & Treasure, par Anabaa

Sa mère, placée de Gr3 à 2ans, n’a pas encore donné de black type. Trésorier (Dunkerque), le frère aîné de cette pouliche, a pris la quatrième place du Critérium International (Gr1), prouvant qu’il avait une valeur proche de celle d’un cheval de Groupe. Intello est l’un des First Season Sires les plus attendus.

  • Bansuri (F2)

Propriétaire : Khalid Abdullah - Éleveur : Juddmonte Farms

Mizzen Mast & Flute, par Seattle Slew

Cette pouliche par Mizzen Mast est issue de Flute (Seattle Slew), lauréate des Kentucky Oaks et des Alabama Stakes (Grs1). Elle n’a pas montré la même classe au haras qu’en piste. Mais son meilleur produit, Filimbi (Mizzen Mast), après avoir remporté sa Listed pour Christiane Head-Maarek, s’est envolé pour les États-Unis, où il a gagné au niveau Gr2 et a pris plusieurs places dans des Grs1.

 

  • N (F2)

Propriétaire : Mohamed Meddem - Éleveur : Orpendale

Camelot & Necklace, par Darshaan

Une pouliche par Camelot issue d’une mère gagnante de Gr1 à 50.000 €, c’est un cadeau. Le problème est que Necklace (Darshaan) a déçu au haras après avoir remporté les Moyglare Stud Stakes (Gr1) à 2ans. Elle est à "écart sept". Necklace, son huitième produit, sera-t-elle un cheval de Stakes ?

  • N (M2)

Propriétaire : Sun Bloodstock - Éleveurs : Écurie de Meautry & Petra Bloodstock

Invincible Spirit & Alpine Snow, par Verglas

Alpine Snow a connu une carrière assez atypique pour une fille de Verglas. Elle a pris une place au niveau Gr3 en fin de saison à 3ans, sur 2.200m, dans le Prix Fille de l’Air. Elle a produit la placée de Gr3 Armande (Sea the Stars), elle aussi dotée de tenue. Ambivalence, sa pouliche née en 2014 par Invincible Spirit, s’est imposée avec la manière pour ses premiers pas en novembre sur la P.S.F. de Chantilly. La troisième mère de ce poulain est Allegretta (Lombard), c’est-à-dire la mère d’Urban Sea (Miswaki) et donc la deuxième mère de Galileo (Sadler’s Wells) et de Sea the Stars (Cape Cross).

 

  • N (M2)

Propriétaire : Sun Bloodstock - Éleveur : Duke of Devonshire

Shamardal & Require, par Montjeu

Ce poulain, acheté 230.000 Gns à Newmarket, a un pedigree super-classique. Sa mère a gagné deux courses sur 2.400m et est une demi-sœur – par Rainbow Quest – du gagnant de Gr1 sur 2.400m et plus Ask (Sadler’s Wells). Il ne devrait pas être un 2ans, mais la classe est là.