Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

LE REGARD TOURNÉ VERS L’AVENIR - Les responsabilités de Nicolas Clément

Courses / 13.02.2017

LE REGARD TOURNÉ VERS L’AVENIR - Les responsabilités de Nicolas Clément

 

Basé à Chantilly, Nicolas Clément a actuellement 29 chevaux de 2ans déclarés à l’entraînement selon le site de France Galop. Pour consulter cette liste, vous pouvez cliquer ici (avec ce lien : http://jourdegalop.com/wp-content/uploads/2017/02/Nicolas-Clement-Feuil1.pdf). Ce qui frappe, c’est principalement la diversité de ses propriétaires dans un effectif provenant en très grande majorité des ventes européennes, et où les jeunes étalons sont fortement représentés. Nicolas Clément aura donc la responsabilité de mettre en valeur leur toute première production.  

 

Dix-neuf propriétaires différents. Sur ces 29 poulains de 2ans, trois sont enregistrés avec un propriétaire en instance. Si on enlève ces trois poulains, 26 chevaux de 2ans ont donc déjà leurs couleurs et sont répartis entre dix-neuf propriétaires différents (dont Nicolas Clément lui-même pour l’un d’eux). Le plus présent en quantité est Mayfair Speculators (Markus Jooste et ses associés), avec quatre 2ans. En tout, les Sud-Africains de Mayfair ont cinq 2ans déclarés à l’entraînement en France, l’autre étant chez André Fabre.

 

22 achats, 2.430.196 € et 110.463 €. Nicolas Clément va entraîner en large majorité des 2ans qui sont passés sur un ring de vente. Sur ces 29 sujets de 2ans, 22 ont été acquis en vente pour un chiffre d’affaires de 2.430.196 € et un prix moyen de 110.463 € (rachat exclu). Les chevaux proviennent de :

- Arqana : 15

- BBAG : 4

- Tattersalls : 2

- Osarus : 1

Les investissements de Mayfair. Les Sud-Africains de Mayfair Speculators ont envoyé leurs premiers chevaux européens à l’entraînement chez Nicolas Clément – dont The Juliet Rose (Monsun) – et ils poursuivent logiquement l’aventure avec lui. D’ailleurs, les 2ans les plus chers de l’effectif de Nicolas Clément sont sans grande surprise des investissements de Mayfair : les quatre sont passés en vente, dont deux acquis 300.000 Gns (soit 370.598 €) à Tattersalls et deux achetés à BBAG. Cela représente un total de 1.111.196 € et un prix moyen de 277.799 €. Les deux 2ans de Tattersalls sont des femelles : une nièce par Frankel du top-étalon américain Tapit (Pulpit) et une nièce de la classique Just the Judge par Dansili !

Les Style Vendôme d’Al Shaqab. Nicolas Clément a deux 2ans d’Al Shaqab Racing déclarés à l’entraînement. Toutes deux sont issues de la première production de leur étalon Style Vendôme, que Nicolas Clément connaît bien pour l’avoir entraîné. L’une est une fille de Lamorlaye (Danehill Dancer), gagnante d’une course en plat. Élevée à Bouquetot, cette pouliche est le premier produit de sa mère. L’autre est aussi un produit maison et un premier foal : c’est une fille de Bayaka (Nayef), gagnante d’une course. La pouliche est une nièce de Kayaba (Anabaa), gagnante du Prix La Sorellina (L) et mère de la rapide Yakaba (Medicean), gagnante du Prix d’Arenberg (Gr3). En tout, Nicolas Clément a quatre produits de Style Vendôme déclarés à l’entraînement chez lui, ce qui en fait l’étalon le plus présent parmi ses 2ans.

 

Photo Style Vendôme

 

French Fifteen sur la deuxième marche. Derrière Style Vendôme, c’est l’étalon de première production French Fifteen qui est le plus présent, avec trois 2ans. Nicolas Clément est par ailleurs copropriétaire de deux d’entre eux (Si Sibylline, avec l’écurie HDDB, et Heloup, avec Gérard Augustin-Normand) et est aussi coéleveur d’Heloup. Le dernier, Replay, est un neveu de Kendargent et appartient à JML Racing. Nicolas Clément connaît évidemment très bien French Fifteen, gagnant du Critérium International (Gr1) et placé des 2.000 Guinées (Gr1) de Camelot pour l’avoir entraîné.

 

La jeunesse à l’honneur. Pour détacher cinq coups de cœur parmi l’effectif de Nicolas Clément, nous avons choisi des produits d’étalons de première production :

  • N. (F2)

Style Vendôme et Bayaka, par Nayef

Pr. & El. : Al Shaqab Racing

On retrouve de la vitesse dans le pedigree de cette pouliche. Champion miler, Style Vendôme a été choisi pour devenir le premier étalon croisé à Bayaka, une jument Wertheimer achetée 34.000 € par Al Shaqab Racing à la vente d’élevage Arqana. Bayaka est une sœur de la bonne Kayaba (Anabaa), gagnante de Listed et mère de la rapide et précoce Yakaba (Medicean). C’est aussi une sœur de Barbayam (Stormy River), gagnante d’un Prix Amandine (L). La troisième mère de cette 2ans est Sendana (Darshaan), laquelle a donné le champion miler Sendawar (Priolo), gagnant de la Poule d’Essai, du Prix du Moulin de Longchamp, du Prix d’Ispahan et des St James’s Palace Stakes (Grs1).

 

  • Heloup (M2)

French Fifteen & Irish Cat, par One Cool Cat

Pr./El. : Gérard Augustin-Normand & Nicolas Clément

Heloup est le quatrième produit de sa mère, Irish Cat (One Cool Cat), qui a appartenu à Gérard Augustin-Normand et Nicolas Clément, et était donc entraîné par lui. Il est donc en territoire connu. Irish Cat s’est notamment classée deuxième du Prix Eclipse (Gr3). C’est une sœur de la bonne Petits Potins (Verglas), deuxième d’un Prix Herod (L) et il s’agit de la famille d’Albacora, gagnante du Prix Herod (L), ou encore de Pont Aven, deuxième de la Poule d’Essai des Pouliches (Gr1).

 

  • Now we Win (M2)

Maxios & Now Forever, par Tiger Hill

Pr./El. : W. Engelbrecht-Bresges

Ce poulain est issu d’une sœur de Now we Can (Martillo), gagnant du Grand Prix de Chantilly (Gr2), pour l’entraînement de Nicolas Clément. À 8ans, et désormais castré après une tentative infructueuse au haras, Now we Can est toujours sur la brèche, et on devrait le voir la semaine prochaine au Qatar. Now Forever s’est quant à elle placée de Listed en Allemagne, et n’a pas encore produit de champion. Pour produire Now we Win, elle a été croisée au jeune Maxios.

 

  • N. (F2)

Intello & Vizinga, par Marju

Pr. : Écurie Skymarc Farm

El. : Brightwallon Bloodstock Ltd

Cette pouliche appartient à la première génération produite par Intello, dont les yearlings ont été très demandés aux ventes l’an dernier. Elle-même a d’ailleurs été achetée pour 110.000 € par Suprina (Patricia Boutin), en août, à Arqana, alors qu’elle était présentée par le haras du Lieu des Champs, et elle porte les couleurs de Skymarc Farm. Son futur papier de poulinière a de quoi séduire : sa mère est une sœur du grand stayer Vazirabad (Manduro). Elle avait été cédée par les Aga Khan Studs à la vente Arqana de décembre 2012.

 

  • Petrosinella (F2)

Worthadd & La Tour Rouge, par Monsun

Pr. & El. : Mme Stella Thayer

Cette pouliche est issue de la première production de Worthadd, un fils de Dubawi stationné à l’Irish National Stud. Il avait remporté le Derby italien (Gr2 à l’époque) et s’était classé deuxième des Lockinge Stakes (Gr1) de Canford Cliffs. Sa mère, La Tour Rouge (Monsun), dont elle est le premier produit, est une fille de la placée de Groupe Dream Play (In the Wings). La pouliche est d’ailleurs inbred 4*4 sur la poulinière White Star Line, triple lauréate de Gr1 aux États-Unis. Elle fait partie des rares 2ans de Nicolas Clément non issus d’une vente publique.