Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

EN RÉGIONS - Où en est la rénovation de la piste de Marseille-Borély ?

Courses / 01.02.2017

EN RÉGIONS - Où en est la rénovation de la piste de Marseille-Borély ?

EN RÉGIONS

Nous poursuivons notre immersion en région avec cette semaine un passage à Marseille-Borély. Depuis le mois d’avril 2016, l’hippodrome est indisponible car sa piste en gazon est en pleine rénovation. Où en sont les travaux ? La Société hippique de Marseille a fait le point avec nous.

Depuis l’arrêt des courses au galop sur l’hippodrome de Borély le 22 avril dernier, la Société hippique de Marseille a entrepris d’importants travaux de rénovation de la piste en herbe défaillante. Il est apparu que la cause première et majeure de ces désordres était une concentration de sel excessive dans le sol. Dès lors, les opérations ont visé d’abord à éliminer le sodium du sol.

Après destruction du gazon existant, la terre végétale a été retournée sur toute sa profondeur (35 cm) à plusieurs reprises. Deux apports de calcium ont été faits pour neutraliser le sodium. Le profil de la piste a été repris, principalement là où le mistral avait apporté des matériaux au fil des années.

Simultanément, le système d’arrosage a été modernisé et modifié. Soixante-dix pour cent des arroseurs ont été changés et un logiciel de gestion plus performant, assurant une commande individuelle de chaque arroseur, est maintenant en place.

Le semis a eu lieu le 1er novembre. Depuis, le gazon montre un développement normal, avec un bon enracinement, un bon développement foliaire et une bonne couverture. Des analyses régulières montrent que le sel est aujourd’hui quasi éliminé du sol ; sa concentration est en tout cas bien en deçà des tolérances agronomiques.

L’essentiel de ces travaux a été réalisé par la Société hippique de Marseille, avec son personnel et ses matériels, limitant ainsi très significativement les coûts.

Avec le retour (précoce à Marseille) des températures clémentes et l’arrivée du printemps, la culture de ce jeune gazon va reprendre : apports d’engrais, semis de regarnissage, aération, roulage, tontes…

L’objectif est de courir, le 30 octobre, le Prix André Baboin (Gr3) et la course du Quinté ainsi que le Grand Prix de Marseille (L), le 12 novembre. Toutefois, si le développement du gazon le permet, il est possible que la reprise ait lieu en septembre.