Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

La saison 2016 des courses pour anglo-arabes et pur-sang arabes en Italie

Courses - International / 17.02.2017

La saison 2016 des courses pour anglo-arabes et pur-sang arabes en Italie

La saison 2016 des courses pour anglo-arabes et pur-sang arabes en Italie

Par Diego Satta

 

En 2016, malgré la crise de l’hippisme italien, un certain nombre de courses pour chevaux anglo-arabes et pur-sang arabes ont été disputées, principalement sur les hippodromes de Chilivani, Sassari et Villacidro, en Sardaigne, et de Grosseto et Corridonia, sur le continent.

Dans un contexte de réduction générale des journées de courses, la Sardaigne a pu bénéficier de neuf journées supplémentaires financées par le Conseil général de la Région.

L’événement principal de la saison printanière a été le 30e Meeting international de l’anglo-arabe et du pur-sang arabe, disputé début juin. Ce fut un très grand succès, devant un public nombreux, malgré l’absence des chevaux étrangers.

 

Les succès français. Il faut rappeler que plusieurs chevaux anglo-arabes français ont participé à ce meeting, basé sur cinq courses pour les différentes catégories. Parmi eux ont gagné Kas Bis (Caffetot) en 1987, Djanor (Karkour) dead-head avec Nessitue en 1989, Beverly (Ramouncho) en 1992, Marie Waleska (Bersacoit) en 1993, Peleg (Air de Cour) en 1995, Gambeta Surbinca (Tamour) en 1997 et encore Dearling (Iris Noir) en 1991, Far West de Romas (Manganate) en 1996, Plouk (Plouk Vergoignan) en 1991, Lambada du Souc (Le Grittan II) en 1994, Airling (Air de Cour) en 1997, Rosy Star (Roseau d’or) en 1997… Bien des chevaux gagnants étaient entraînés par Jean Pierre Totain et d’autres venaient de Corse. Mais quelques chevaux ont quand même été battus par leurs adversaires sardes, comme Daina (3e de Marika en 1988), Zeffir (Cyborg) ancêtre de Feu Sacré (Feu Ardent), dominé par Star Biutiful (Neorion) en 1994, Dioubiban (Manganate) par Shamira (Ungaretti) en 1994, Volpaja (Simarouba) par Pamphila de Mores (Fatti Furbo) en 1992. Grâce à ce meeting, l’élevage sarde a pu s’améliorer et obtenir des victoires à Tarbes en 1990, avec Ostenda (Grand Prix des Pouliches) et, en 1997, avec Vituliana (Grand Prix des Pouliches) et Vidoc III (Prix du Ministère). Vidoc est actuellement l’étalon tête de liste de l’élevage anglo-arabe en Italie. La dernière participation française en 2010, avec deux chevaux, n’a pas été gagnante : Thiago d’Arros (J.-P. Totain) cinquième, battu par Ossidiana, et Vamouncho (D. Guillemin), seulement huitième. En 2004, Faghedi bella (Vidoc III) s’était classée deuxième de Silice de Roches (Khanjer Joli), à Tarbes, dans le Grand Prix des Pouliches. Depuis quelques années, à la suite de la baisse des allocations, les écuries françaises ne se déplacent plus en Sardaigne. Cette confrontation, qui était spectaculaire et très appréciée par le public sarde, n’existe plus.

 

Le meeting 2016. En 2016, l’épreuve réservée aux 3ans à 50 % a été gagnée par Un Lord (Vidoc) devant Urlo de Aighenta (Vidoc III) et Unica de Bonorva (Dr Devious). La course à 25 %, le Prix C.I.A.A., a été gagnée par Ribelle da Clodia (Bombolino) suivi de Unico de Aighenta (Ispanico Sauro) et Briccona da Clodia (Lord de Bonorva). Ribelle da Clodia a participé en octobre au Meeting de Tarbes, sans succès. Grâce au financement supplémentaire, l’hippodrome de Chilivani a aussi pu célébrer, comme en 2014 et 2015, "La Nuit des étoiles", avec la présence des meilleurs jockeys sardes au niveau national, comme Fabio Branca, Silvano Mulas et Antonio Fresu (récemment très performant à Dubai). Elle s’est déroulée le 28 août, avec des épreuves bien dotées. Dans la course des anglos à 50 % Usignolo di Tempio (Oscar Dey) a créé la surprise en gagnant devant Ulaop (Logudorese) et Unica de Bonorva (Dr Devious). Chez les 25 % c’est Urania Bonorvese (Fisich) qui a gagné devant Unico de Aighenta (Ispanico Sauro) et Unica al mondo (Groom Teese). La course réservée aux chevaux d’âge a été remportée par Tirannia (Fisich), devant Trevisana et Rijahid (Mujahid). Cette dernière est issue de Carthaginoise (Dearling), une élève de Madame Danièle Bellot.

Le 90e Derby sarde, la principale course de sélection pour les 50 % (créée en 1921), c’est Urlo de Aighenta (Vidoc) qui a gagné devant Ungaro de Bonorva (Vidoc) et Urbino (Oscar Dey). Il était monté par Angelo Godani, 56 ans, l’un des jockeys les plus âgés en activité. Urania Bonorvese (Fisich) a créé la grande surprise dans la 59e édition du Grand Prix sarde (3ans à 25 %), devant Unico de Aighenta (Ispanico Sauro) et Unica al Mondo (Groom Teese). Le grand favori Ribelle da Clodia (Bombolino) termine non placé. Les deux gagnants des épreuves classiques – Derby et Grand Prix sarde – font la fierté de leur propriétaire et entraîneur Antonio Efisio Pinna, qui a battu tous les records cette année en gagnant toutes les principales épreuves, même celles réservées aux pur-sang arabes.

 

Sur le continent. Au mois de juillet, sur l’hippodrome de Grosseto, l’élevage toscan Da Clodia, avec Ribelle, a gagné le Derby italien des anglo-arabes, mais il a aussi décroché les deuxième, troisième et quatrième places. Ce fut une vraie débâcle pour les Sardes ! Grâce au prolongement de la saison, financé par le Conseil général de la Sardaigne, on a pu se disputer aussi l’Omnium pour les anglos d’âge qui a été remporté par Tirannia (Fisich) devant Trevisana (Solitario) et Tosca Prepotente (Fisich), pour les couleurs d’Antonio Efisio Pinna.

 

Du côté des pur-sang arabes. Le Grand Prix Anica (3ans) a été gagné par Triade (Caligola) devant Urc di Gallura (Lemiro di Gallura) et Uragano di Chia (Caligola). Pour Antonio Efisio Pinna, encore trois victoires dans le Prix financé par Agris Ricerca dans « La Nuit des étoiles » avec Ussarus (Bonorvesu) qui a battu Ultzana (Gonare) et Urbino (Logudorese). Dans le 10e Derby italien du pur-sang arabe, c’est aussi Ussarus qui s’est imposé, devant Ursula (Enif Ruspina) et Triade (Caligola). Enfin, l’Omnium des arabes est revenu à Tornado by Zucchele (Zucchele) en battant Sibillina (Bonorvesu) et Tintu di Gallura (Ulumu). Pour le 31e Meeting international, l’année prochaine, la Sardaigne souhaite de tout cœur accueillir des anglo-arabes et pur-sang arabes français, en provenance du continent ou de la Corse. L’invitation chaleureuse est toujours valable !