Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Toutes les nouveautés du programme de plat 2017

Institution / Ventes / 28.02.2017

Toutes les nouveautés du programme de plat 2017

 

Par Anne-Louise Echevin et Franco Raimondi

Mardi matin, à Boulogne Billancourt, France Galop avait convié la presse pour une conférence sur le programme du plat et de l'obstacle 2017. Olivier Delloye y a effectué une rapide intervention avant de filer à Auteuil. Étaient présents lors de la conférence : François Boulard, directeur du programme et des régions, Jean-Pierre Colombu, président du Conseil du plat, Jean d’Indy, président du Conseil de l’obstacle, Henri Pouret, directeur général adjoint-courses, et Dominique de Wenden, secrétaire général de France Galop. Voici les détails des changements effectués, présentés en trois parties : Groupes et Listeds, conditions techniques, programme.

I – GROUPES ET LISTED RACES

La première partie de la conférence a détaillé les évolutions autour des courses de Groupe et des Listed Races.

Les Groupes, c’est le dimanche !

Les bonnes courses, c’est le dimanche. Comme lorsqu’on était petit… C’est la grande nouveauté annoncée mardi par France Galop lors de la présentation du programme de 2017. À partir du 2 avril et jusqu’au 18 juin, le jour du Prix de Diane Longines, il y aura une course de Groupe chaque dimanche. À l’ancienne et cela sent bon, avec l’objectif de retrouver le public.

L’Ispahan retrouve sa place. France Galop a travaillé sur le sujet, comme l’a expliqué François Boulard, directeur programme et régions : « En 2016, quelques Groupes ont été pénalisés par leur situation en milieu de semaine. Je pense surtout au Prix d’Ispahan (Gr1), couru un mercredi, pour éviter d’être trop proche du meeting d’Ascot. » L’édition 2017 aura lieu le dimanche 28 mai, en amuse-bouche avant la réunion du Jockey Club. Ce positionnement est aussi possible car le meeting de Royal Ascot commence un peu plus tard en 2017.

Quatre Groupes le 9 avril. Treize courses de Groupe changent de date. Le Prix Vanteaux (Gr3) est avancé au dimanche 9 avril, lors d’une réunion à Chantilly qui offre trois autres courses de Groupe : les Prix d’Harcourt, La Force et Sigy. Le dimanche suivant, toujours à Chantilly, seront à l’affiche les Prix Noailles, Grotte et de Fontainebleau disputés l’an dernier devant des tribunes vides, un mercredi en semi-nocturne... Le dimanche 3 septembre, pour fêter la rentrée, Chantilly accueillera une réunion en semi-nocturne, avec quatre courses de Gr3 : les Prix d’Arenberg, des Chênes, du Pin et d’Aumale.

Deux grands week-ends de courses autour des Poules et du Diane

Concernant les Poules d’Essai (Grs1), France Galop se situe dans la continuité de ce qui a été fait en 2016 pour la première édition à Deauville. L’idée reste de créer un grand week-end de courses autour de ces deux classiques, avec quelques ajustements. Il faut rappeler qu’en 2016, le week-end des Poules tombait en même temps que le week-end de trois jours de la Pentecôte : il y avait donc la breeze up Arqana le samedi (canters le vendredi), les Poules le dimanche et le Pour Moi Coolmore Prix Saint-Alary (Gr1) le lundi. En 2017, la breeze up Arqana se tiendra le vendredi 12 mai. Le samedi 13 mai, Deauville accueillera la Poule d’Essai des Pouliches (débuts des opérations prévisionnels à 15 heures). La réunion ne sera donc pas support d’événement. Le dimanche 14 mai, en réunion 1, Deauville proposera la Poule d’Essai des Poulains (Gr1) et le The Gurkha Coolmore Prix Saint-Alary.

Le week-end du Prix de Diane Longines sera quant à lui étiré sur deux jours en 2017. Le samedi 17 juin, Chantilly accueillera le Prix Paul de Moussac (Gr3), la Coupe (Gr3), ainsi que les Longines Championnats des apprentis et la course Fegentri dédiée aux cavalières. Le dimanche 18 juin, il y aura le Prix de Diane Longines, en compagnie du Prix Hocquart (Gr2) nouvelle formule et le Prix Bertrand du Breuil Longines (Gr3). François Boulard a expliqué : « L’année dernière, nous avions une réunion de neuf courses, avec des événements très importants pour nos sponsors comme le Qatar Derby des Pur-sang Arabes, le Prix Longines Future Racing Stars et l’épreuve du Championnat du monde Longines Fegentri pour les cavalières. Avoir deux journées de courses nous permet de mieux distribuer les épreuves. »

De plus, la course des apprentis aura désormais un format handicap : pour des raisons de partants, mais aussi parce que les jeunes garçons et jeunes femmes font le déplacement du monde entier pour cette course. Jean-Pierre Colombu a expliqué : « L’an dernier, un apprenti australien était venu à Chantilly et il s’est retrouvé en selle sur un cheval n’ayant aucune chance. Il a fini dans le lointain. J’ai trouvé cela un peu dur. »

Le week-end des Poules d’Essai

Date           Courses de Groupe(s)                                      Début prévisionnel des opérations

13/05/17     Poule d’Essai des Pouliches (Gr1)                   15 h

14/05/17     Poule d’Essai des Poulains (Gr1)                     13 h 30

The Gurkha Coolmore Prix Saint-Alary (Gr1)

Le week-end du Prix de Diane Longines

Date           Courses de Groupe(s)

17/06/17     Prix Paul de Moussac (Gr3)

La Coupe (Gr3)

18/06/17     Prix de Diane Longines (Gr1)

Prix Hocquart (Gr2)

Prix Bertrand du Breuil (Gr3)

Juddmonte Grand Prix de Paris et Prix du Jockey Club : quelles voies suivre ?

Il y a du changement dans la route vers le Prix du Jockey Club et celle vers le Juddmonte Grand Prix de Paris (Grs1), notamment suite aux changements opérés sur le Prix Hocquart [lire "les changements suite à la réunion de l’E.P.C.].

Juddmonte Grand Prix de Paris : une voie balisée. Le chemin pour aller sur le Juddmonte Grand Prix de Paris est devenu plus clair. Le Gr1 sera l’aboutissement, pour les 3ans sur 2.400m, d’une filière qui comporte trois préparatoires : le Prix de l’Avre (L, le 1er mai), le Prix du Lys (Gr3, le 23 mai) et le Prix Hocquart (Gr2) qui change de date et hippodrome.

 

Le Jockey Club se prépare en vitesse. Le chemin pour le Prix de Diane Longines n’a connu qu’un seul vrai changement, celui du Prix Vanteaux qui, cette année, ouvre la danse pour les pouliches, le 9 avril à Chantilly. Celui qui mène au Jockey Club sera plus étoffé et conséquent. Le Prix Maurice Caillault (L) passe de Saint-Cloud à Fontainebleau et sera couru sur 1.800m. Le Prix La Force (Gr3) sera aussi raccourci à 1.800m et disputé à Chantilly le 9 avril alors que le Prix de Suresnes (L) revient en région parisienne et sera disputé le 25 avril à Maisons-Laffitte, sur 2.000m, parcours corde à droite. En tout, sept courses peuvent être considérées comme préparatoires au Jockey Club, sans compter que quatre des neuf derniers gagnants entraînés en France sont passés par la Poule d’Essai des Poulains, alors que Reliable Man XX (Dalakhani) avait pris la voie express maiden-courses à conditions.

 

Les changements suite à la réunion de l’European Pattern Committee

Nous avions longuement détaillé les décisions de l’European Pattern Committee (E.P.C.), et notamment les ajustements en cours sur le programme des stayers dans notre édition du 1er février 2017. La France a perdu une Listed, le Grand Prix du Lion-d’Angers. Elle a sept courses menacées de rétrogradation en 2018.

Courses menacées de rétrogradation en 2018

Course                      Catégorie   Lieu                          Date       Conditions 2018

Derby de l’Ouest     L                 Nantes                      08/07     3ans, 2.400m

G.P. du Nord           L                 Le Croisé-Laroche   06/11     3ans, 1.800m

Prix Edmond Blanc Gr3             Saint-Cloud              02/04     4ans et plus, 1.600m

Prix André Baboin   Gr3             Bordeaux                 12/10     3ans et plus, 1.900m

Prix Greffulhe          Gr2             Saint-Cloud              08/05     3ans, 2.000m

Prix Hocquart           Gr2             Chantilly                  18/06     3ans, 2.400m

Prix du Cadran         Gr1             Chantilly                  30/09     4ans et plus, 4.100m

France Galop va mettre en place des mesures pour soutenir le rating de ces courses menacées. Rappelons qu’une course menacée peut totalement échapper à une rétrogradation l’année suivante : il n’y a pas de fatalité. Voici quelques points et quelques mesures. D’autres devraient suivre dans les prochaines semaines.

- Le Prix du Cadran est protégé dans le cadre de la réforme du programme des stayers de l’E.P.C.

- Le Prix Hocquart change de date, de lieu et de distance. Auparavant tremplin pour le Prix du Jockey Club, il était disputé sur 2.000m à la mi-mai à Longchamp (Deauville en 2016). Le Prix Hocquart a été transformé comme une course préparatoire au Juddmonte Grand Prix de Paris (Gr1) : il se disputera le dimanche du Prix de Diane Longines sur 2.400m, prenant donc la place du Prix du Lys (Gr3) qui est avancé à la fin du mois de mai et se tiendra à Saint-Cloud.

- Le Prix Greffulhe conserve les mêmes conditions. Rappelons qu’il ne peut être rétrogradé qu’à la suite d’un vote majoritaire lors de l’E.P.C.

- Le Grand Prix du Nord est raccourci, passant de 2.100m à 1.800m.

Parmi les mesures à suivre, il y a par exemple des "win and you’re in", des mesures incitatives pour les étrangers, des systèmes d’alerte auprès des professionnels…

 

Des changements dans les règles de calcul des ratings des courses. Traditionnellement, pour calculer le rating d’une course, l’E.P.C. faisait la moyenne des ratings des quatre premiers d’une course à partir du rating "définitif" d’un cheval : c’est-à-dire celui revu et corrigé en fin d’année lors de la réunion des handicapeurs internationaux à Hongkong. À partir de 2017, le rating d’un cheval sera celui correspondant à la valeur la plus élevée qu’il a réalisée durant l’année. Cette décision a été prise suite à une réflexion de l’E.P.C. qui estime qu’il s’agit là de la meilleure façon de calculer la valeur d’une course. Une autre piste était de prendre en compte les ratings d’une course sur la moyenne des valeurs des trois premiers et de la meilleure valeur du reste du lot. Dans nos colonnes, la proposition du "ratio" – le premier compte plus que le quatrième – a été évoquée pour le rating d’une course. L’E.P.C. n’en a pas encore discuté à ce stade mais rien n’est gravé dans le marbre.

 

II – CONDITIONS TECHNIQUES

La deuxième partie de la conférence est revenue sur les évolutions autour des conditions techniques, comme les engagements, les partants, ou encore le poids.

Clôture avancée des partants et montes pour quatre Grs1

Suite à une demande de certains médias (notamment les pronostiqueurs), France Galop a décidé d’avancer d’une journée les clôtures des partants et montes – soit le jeudi – pour : le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe, le Prix du Jockey Club, le Prix de Diane Longines et le Grand Steeple-Chase de Paris.

Grs2 et Grs3 : mise en place d’un deuxième engagement

Sauf exception, les engagements des courses de Groupe ont lieu environ trois semaines avant la course. Ceux qui "ratent le coche" devaient attendre l’engagement supplémentaire, onéreux.

France Galop a donc créé, pour les Grs2 et les Grs3, un deuxième engagement, à J-8 de la course, qui coûtera le double du premier engagement.

Par ailleurs, le coût de l’engagement supplémentaire est réduit de 40 %. Il faudra donc se classer dans les cinq premiers pour qu’il soit rentabilisé.

Objectifs :

- donner plus de souplesse aux entraîneurs ;

- augmenter le nombre de partants : sur 80 courses de Grs2 et Grs3, une trentaine réunit moins de huit partants. Ce deuxième engagement veut permettre aux chevaux ayant bien travaillé et/ou ayant bien couru de pouvoir intégrer la course sans être obligés de payer le "prix fort" avec l’engagement supplémentaire.

Plusieurs changements autour du poids

Poids de base, pénalisations au poids, écart de poids entre les 3ans et les chevaux d’âge… Plusieurs changements vont intervenir.

- Dans la majorité des courses de plat, le poids de base passe de 56 kg à 57 kg afin de tenir compte de l’évolution morphologique des jockeys et afin d’avoir une harmonisation des poids au niveau européen.

- Réduction des périodes d’applications des pénalisations de huit à dix mois dans les Groupes (contre 15 à 16 mois auparavant). Encore une fois, il s’agit d’une harmonisation des conditions au niveau européen. Précision supplémentaire : cela concerne aussi les placés de Gr3 qui redescendent au niveau Listed.

- Réduction de l’écart de poids pour âge entre les 3ans et les 4ans : réductions de 0,5 à 1 kg. Cette mesure concerne un nombre limité de courses. Mais, pour prendre des exemples au plus haut niveau : l’écart poids pour âge baisse de 0,5 kg dans des Grs1 comme le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe et le Qatar Prix Vermeille et de 1 kg dans une course comme le Prix Royal Oak. Cette décision résulte d’une étude des handicapeurs internationaux menée jusque sur l’année 2015 et d’une démarche européenne.

III – PROGRAMME

La troisième partie a détaillé les évolutions du programme, comme la réforme du programme des 3ans, la poursuite de la réforme du programme des 2ans, la création des handicaps optional…

Handicaps : optional, classe 1… mode d’emploi

France Galop a la volonté de revaloriser les handicaps et a pris plusieurs mesures pour les soutenir.

- Deux handicaps optional. Ces deux handicaps pour 3ans ont lieu le 11 mars à Saint-Cloud, sur 1.600m, et le 21 mars à Chantilly, sur 1.900m P.S.F. Les chevaux ayant couru au moins trois fois à 2ans sont automatiquement qualifiés.

- Douze handicaps Classe 1. Ces courses sont destinées aux 3ans ayant participé à des Classe 1 ou à des épreuves au niveau supérieur. Ils sont au nombre de douze, un par mois et par distance sur la période du mois de mai à celui de juillet. Les distances : 1.600m, 2.000m, 2.400m. Les chevaux n’ayant pas la possibilité de monter au niveau Listed et plus pourront se diriger vers ces handicaps bien dotés.

- Plus de revalorisation à la hausse des valeurs handicap des chevaux courant des courses à conditions après cinq sorties dans ce type d’épreuves… Sauf en cas de victoire, logiquement. France Galop décrit cette mesure comme incitative – et surtout pas une invitation à "tricher" – et pour répondre aux entraîneurs s’inquiétant de courir leurs chevaux dans des courses à conditions par peur d’être « massacrés » ensuite par le handicapeur.

- Suppression de la "valeur plancher" de 20.

Douze réunions P.M.H. transformées en premium. Si vous en avez marre des réunions exotiques, voici une bonne nouvelle. Douze réunions P.M.H. sont transformées en premium. Elles se disputent en semi-nocturne ou en nocturne, en remplacement des courses étrangères proposées aux parieurs. Trois réunions se sont déjà disputées (deux à Pornichet et une à Lyon-La Soie). Le calendrier des suivantes s'établit ainsi : Argentan, le 29 mars ; Clairefontaine, le 7 juin ; Marseille-Vivaux, les 17 juin, 1er et 8 juillet ; Nantes, le 17 novembre ; Toulouse, le 29 novembre ; Le Croisé-Laroche, le 9 décembre, et Lyon-La Soie, le 16 décembre.

La réforme du programme des 2ans et 3ans : mode d’emploi

La réforme du programme des 2ans en 2016 a donné des bons résultats au niveau de la moyenne des partants (de 7,3 à 8,1, soit plus 11 %), de la réduction des courses creuses, avec moins de huit partants (- 24  %) et surtout des enjeux qui ont enregistré une hausse de 16 % Le nouveau programme pour la génération 2014 sera testé en dur en début d’année, quand les 3ans engagés dans les classiques effectueront leurs premiers pas. Sur 308 chevaux entraînés en France qui ont au moins un engagement classique, plus de la moitié sont maidens ou inédits. Il devrait donc y avoir du monde à la porte des courses pour inédits et maiden…

Mode d’emploi. Le schéma proposé par France Galop est très clair mais si vous préférez les mots aux dessins, voici un mode d’emploi rapide. Il y a trois points de départ : maiden ou inédits France Galop, nationaux ou régionaux. Les gagnants à Paris sur gazon passeront aux épreuves de classe 1 et ensuite, s’ils sont assez bons, aux Listed, aux Groupes ou aux handicaps de classe 1. Les gagnants d’un maiden national ou régional ont une voie ouverte en classe 2, avant de monter en classe 1. Le principe est que le programme se ferme au fur et à mesure des victoires, alors qu’un entraîneur qui veut débuter en classe 1 pourra le faire.

La voie des handicaps. Les 3 ans auront à disposition douze handicaps de classe 1, une issue de secours intéressante, ainsi que deux handicaps optional, à l’affiche le 11 mars à Saint-Cloud, sur 1.600m, et le 21 mars à Chantilly, sur 1.900m. Tous les chevaux ayant couru au moins trois fois en 2016 et étant qualifiés dans les handicaps premium ont le droit de courir. Les valeurs actualisées pour l'optional 1 sont attendues mercredi matin à 9 h 30. Les entraîneurs ne souhaitant pas courir peuvent faire forfait (gratuitement) vendredi et la publication des poids des restants est prévue lundi 6 mars. Il faudra attendre pour voir quelle forme prendra ce handicap qui a comme poids maximum, en valeur 53,5, National Defense (Invincible Spirit) et descend jusqu’à des 3ans en valeur 25. Dans cette fourchette, mardi à 19 heures, on comptait 493 sujets.

Et les 2ans ? Le programme de 2ans en 2017 va dans le même sens. Il ne reste désormais que quatre catégories – en plus des réclamers – c’est-à-dire inédits, maiden, classe 2 et classe 1. Les points de départ sont les courses maiden et celles pour inédits, Paris et régions. Les gagnants à Paris prennent un escalier qui va de la classe 2 à la classe 1. Les lauréats de maiden en régions ont un chemin dédié avec la classe 2 régionale, mais ensuite ils seront obligés de passer en classe 1.