Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Les actions de la Fédération des éleveurs du galop depuis le début de l’année

Élevage / 08.03.2017

Les actions de la Fédération des éleveurs du galop depuis le début de l’année

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DE LA FÉDÉRATION DES ÉLEVEURS DU GALOP

La Fédération des éleveurs du galop a souhaité communiquer sur les actions entreprises depuis le début de l’année.

« En janvier 2017 :

- La Fédération internationale I.T.B.F. organisait son Assemblée générale à Cape Town, à laquelle participaient Loïc Malivet, en tant que président de la Fédération des éleveurs du galop, et Hubert Honoré, au titre de président de l’Eftba et responsable de la Commission relations internationales de la Fédération. Les sujets majeurs évoqués étaient la peste équine au regard de la situation en Afrique du Sud, le bien-être animal et le génome.

- Muriel Montauban et Bruno de Watrigant étaient présents au Salon des étalons du Lion-d’Angers, et ont pu constater le succès de l’édition 2017, qui, grâce à la réunion de 74 étalons trotteurs et galopeurs, a constitué le plus grand rassemblement d’étalons de course au monde. Belle réussite de l’AQPS Ouest et de l’Asselco, nouvellement présidée par Pierric Rouxel.

- Patrice Renaudin s'était déplacé sur la Route des étalons, du 21 au 22 janvier, co-organisée par la Fédération. Le travail de Julian Ince, président de la Commission des étalonniers, a permis de convaincre 23 haras normands d’ouvrir leurs portes au public. Cette année, la communication de l’événement était complétée par un site internet dédié, dont les fiches ont été préparées par Bruno de Watrigant et un relais sur les réseaux sociaux activement effectué par Hedwige de Kergorlay et Muriel Montauban.

- Loïc Malivet et Muriel Montauban étaient présents le 21 janvier à Pau pour l’Assemblée générale du Sud-Ouest et pour honorer les meilleurs éleveurs.

En février 2017 :

- Le 1er février était la date des réunions du Bureau et du Comité de la Fédération qui ont dressé un bilan des actions 2016, en soulignant une présence accrue de la Fédération à l’international avec le bon travail d’Hubert Honoré, ainsi que les contributions de Camille Vercken et Astrid Engelsen, qui ont fortement aidé l’eurodéputé Jean Arthuis pour la constitution d’un groupe de travail informel des amis du cheval au Parlement européen. Concernant les nouvelles actions, une nouvelle offre est proposée aux adhérents. Tout membre de la Fédération faisant courir des chevaux, bénéficie gratuitement, depuis le 1er janvier 2017, d’une assurance en responsabilité civile. Les matinées aux haras seront poursuivies, avec pour prochaine étape le 30 juin chez Alain Chopard. Enfin, le Comité ayant connaissance d’une baisse probable des allocations en 2018, au regard de la situation financière de France Galop, s’est prononcé à l’unanimité en faveur d’une baisse uniforme des allocations, contre la proposition de certains groupements de baisses ciblées.

- Début février se tenait l’Assemblée générale du Sud-Est à Marseille, en la présence du président Malivet, qui s'était également déplacé à Vichy pour l’Assemblée générale du Centre-Est.

- Le 13 février, la Fédération accueillait à sa direction Constance Popineau.

Dès le 14 février, Loic Malivet, accompagné de Constance Popineau, était présent aux ventes Arqana de Deauville afin d’échanger avec les membres de la Fédération et les organisateurs des ventes. Cette journée était également l’occasion de se joindre à une réunion sanitaire en présence de Bénédicte Ferry de l’Ifce, des docteurs Gadot et Pitel, ainsi que de Tim Richardson et Julian Ince, évoquant notamment les contrôles sérologiques de l’artérite virale équine, les délais proposés par les haras et les laboratoires reconnus.

- Mi février, la réunion de la commission communication s’est réunie sous la présidence de Pierric Rouxel, avec la présence de Muriel Montauban, afin de préparer l’organisation des événements de l’année.

- Le 23 février, à Newmarket, Guillaume Fortier, vétérinaire référent pour la Fédération, effectuait une présentation du rapport sanitaire annuel du Respe devant l’Equine Industry Committee.

- Le 24 février, le président Malivet initiait une lettre ouverte aux ministres de l’Agriculture, des Finances et du Budget, afin de les alerter sur les risques liés à l’autorisation de live betting faite à la Française des Jeux

- Le 27 février, la Fédération participait à une action de sensibilisation des politiques sur les effets désastreux de la hausse de la T.V.A. pour le secteur hippique et de l’ouverture des discussions au niveau européen, avec la signature par Loïc Malivet de l’appel "pour un retour au taux réduit de T.V.A." lancé par le Gesca et regroupant les principales organisations de la filière, avec l’action "La T.V.A. s’emballe, le cheval va mal" lors du Salon de l’agriculture.

- Le 28 février, la Fédération participait aux projets territoriaux en Normandie, avec la présence du président Malivet au Bureau et à l’Assemblée générale du Conseil des chevaux de Normandie. Elle défendait également les intérêts de l’élevage, y compris au niveau européen, avec le déplacement de Tim Richardson et de Constance Popineau à Bruxelles, afin d’assister à la réunion du Bureau du groupe European Horse Network où ont été évoquées des questions telles que le délai sanitaire toléré par la Commission européenne pour l’abattage d’équidés ayant subi un traitement médicamenteux, ou encore l’organisation, début mai, d’une réunion au Parlement européen sur le thème du financement de la filière hippique, en présence de l’eurodéputé Jean Arthuis.

À venir prochainement :

- Sensibilisation des instances européennes sur un projet de texte impactant le droit de la vente de chevaux

- Suivi de l’avancement de la charte du bien-être équin et des travaux sur un texte du ministère de l’Agriculture concernant les établissements hébergeant les équidés appartenant à des tiers

Cheltenham Festival

- Journée de la recherche équine

- Rencontre de la sénatrice Loisier. »