Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

AL MAKTOUM CHALLENGE – ROUND 3 (GR1) - La plus belle de Long River

Courses - International / 04.03.2017

AL MAKTOUM CHALLENGE – ROUND 3 (GR1) - La plus belle de Long River

MEYDAN (AE), SAMEDI

 

AL MAKTOUM CHALLENGE – ROUND 3 (GR1)

La plus belle de Long River

Long River (A. P. Indy), monté par Mickaël Barzalona, a décroché la plus belle victoire de sa carrière dans l’Al Maktoum Challenge Round 3 (Gr1). Le représentant du cheikh Hamdan Bin Mohammed al Maktoum s’est imposé quasiment de bout en bout, résistant à l’attaque de Special Fighter (Teofilo), le tenant du titre qui faisait une grande rentrée ce samedi. La chilienne Furia Cruzada (Newfoundland), désormais représentante d’Avaz Ismoilov et gagnante du "Round 2" (Gr2), est troisième à une longueur un quart, sans vraiment inquiéter les premiers.

L’une des attractions de la course était Lani (Tapit), le concurrent japonais qui avait remporté l’UAE Derby (Gr2) l’an passé malgré un parcours cauchemardesque. Mais, samedi, Lani a "fait une Lani" : cabotin derrière les stalles, il est mal parti, a évolué en retrait et a poursuivi son bonhomme de chemin jusqu’au bout, sans jamais refaire son retard, concluant sixième à seize longueurs.

 

Arrogate peut dormir tranquille. Si Arrogate (Unbridled’s Song) a regardé cet Al Maktoum Challenge Round 3 depuis son box, il a certainement dû aller se rendormir tranquillement. Il est difficile de voir dans Long River ou Special Fighter un concurrent pouvant le battre dans la Dubai World Cup (Gr1), même s’il y a, pour Arrogate, une interrogation autour de l’interdiction du Lasix à Meydan. Long River est un bon cheval, placé des Jockey Club Gold Stakes (Gr1) aux États-Unis, mais cela n’est pas suffisant pour l’imaginer battre un gagnant de Breeders’ Cup Classic (Gr1) – à 3ans ! – comme Arrogate. Long River restait de plus sur une huitième place, nettement battu, dans l’Al Maktoum Challenge Round 2, sur 1.900m, après une deuxième place sur le mile du "Round 1" (Gr2). Il concluait à quarante-sept longueurs de Furia Cruzada. Salem Bin Ghadayer, son entraîneur, a déclaré : « La seule petite interrogation était les 2.000m, mais il était très bien la semaine dernière. Nous savions qu’il était prêt et il ne demandait qu’à courir. C’est un rêve pour n’importe quel entraîneur que de courir dans la Dubai World Cup. Il sera prêt pour cette course et j’espère qu’il va bien s’y comporter. »

Special Fighter court très bien pour prendre la deuxième place. Il n’avait pas couru depuis près d’un an puisqu’il n’avait pas été revu depuis sa quatrième place dans la Dubai World Cup (Gr1). On peut en attendre des progrès mais, en faisant des "échelles", il est difficile de le voir battre Arrogate. La Dubai World Cup 2016 était remportée par California Chrome (Lucky Pulpit) – avec la selle presque sur la croupe – et Special Fighter terminait à plus de cinq longueurs du champion américain. Depuis, Arrogate a battu California Chrome dans la Breeders’ Cup Classic. Selon le principe du syllogisme aristotélicien, il est donc difficilement imaginable que Special Fighter puisse battre Arrogate.