Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Le mot de la fin : Alternatives

Institution / Ventes / 01.03.2017

Le mot de la fin : Alternatives

Le mouvement de grève qui a conduit à l’annulation de la réunion d’Auteuil, ce mardi, vous a fait vivement réagir, et un lecteur nous a interpellés sur un point : France Galop avait-elle d’autres alternatives que d’espérer instaurer le dialogue sur l’hippodrome d’Auteuil, à quelques heures seulement du départ de la première course ? Nous avons listé trois scenarios possibles, en dehors de celui qui a été choisi par la maison mère. Elle aurait pu purement et simplement prendre les devants et annuler la réunion. Cela aurait permis aux professionnels de s’épargner un déplacement inutile, et au PMU de sauver au moins le Quinté + en le déplaçant sur une autre réunion. Elle aurait pu aussi choisir de déplacer la réunion en régions, avec les contraintes que cela implique en termes de logistique. Cela aurait aussi voulu dire entamer un bras de fer avec les syndicalistes. Enfin, comme c’est le cas dans des manifestations jugées à risque, elle aurait pu demander l’intervention des CRS pour empêcher l’entrée de l’hippodrome à toute personne n’ayant pas de partants dans la réunion. Courir à huis clos donc, et pousser à l’extrême l’épreuve de force avec les syndicats.