Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Le mot de la fin : Coordination

Autres informations / 06.03.2017

Le mot de la fin : Coordination

Le Prix Karcimont, support du Quinté Plus dimanche à Auteuil, a vu son arrivée validée dans le respect du Code des courses – et cela ne souffre aucune discussion. Aucun socioprofessionnel ne peut se prétendre lésé (si ce n’est par la faute des jockeys). Ce n’est pas le cas des parieurs.

Vous nous direz : France Galop n’est pas en charge des paris, et donc n’est pas en charge des parieurs. C’est vrai. Le devoir de la société-mère est de réguler et d’organiser l’élevage et la compétition. Pour les jeux, elle a confié les clés du camion au PMU (et à d’autres opérateurs aussi, sur Internet, depuis la loi d’ouverture de 2010). Si l’on veut regretter que la voix des parieurs – dont beaucoup demandaient le remboursement – n’ait pas été entendue, c’est auprès du PMU qu’il faut se plaindre. Oui, mais que dire des (rares) parieurs qui avaient fait l’effort de venir à Auteuil malgré la pluie ? Une fois sur l’hippodrome, sont-ils plus les clients du PMU ou plus les clients de France Galop ? La question mérite d’être posée… et a une réponse toute trouvée : les deux, mon général !

Cela tombe bien : depuis quelques mois, le PMU et les sociétés-mères cherchent à mieux coordonner leurs actions, travaillant par exemple sur ce que l’on appelle le « parcours client hippodrome » (affreux néologisme qui a déjà eu les honneurs de notre Mot de la fin). Vivement que leur travail de coordination aboutisse, car dimanche, le parcours du client ressemblait plutôt à un parcours du combattant.