Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Le mot de la fin : Loup

Élevage / 07.03.2017

Le mot de la fin : Loup

Le 21 février dernier, un poulain a été dévoré au milieu d’un champ dans le sud de l’Essonne. Selon Le Parisien : « Né quelques heures plus tôt, dans la nuit, il a été retrouvé mutilé au matin par son propriétaire qui souhaite rester anonyme. Des traces de griffes et une empreinte de patte ont été relevées à proximité de la carcasse. » Cet incident, qui a été attribué à un canidé mais pas encore à un loup, fait suite à l’observation de ce prédateur « en forêt de Rambouillet et du côté d’Étampes. » Pendant le Salon de l’agriculture, un éleveur d’ovins et de chevaux lourds des Vosges a interpellé les candidats à la Présidentielle. Les loups ont attaqué ses troupeaux. Les avortements de brebis et de juments suite à la panique, faute de morsures, n’ont pas été indemnisés. Seules les brebis mortes l’ont été, mais sans tenir compte de leur valeur génétique. Le loup avait disparu de l’Hexagone mais il est de retour dans les campagnes françaises. Sa présence, qu’elle soit occasionnelle ou permanente, est attestée dans plus d’un tiers des départements français. On le trouve déjà à la frontière de certaines zones de production de galopeurs, comme le Cantal ou la Côte-d’Or. Face aux prédations et catastrophes naturelles, les éleveurs de chevaux sont des agriculteurs comme les autres…