Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Les engagés dans les classiques 2017 : un cocktail qui fait saliver

Courses / 07.03.2017

Les engagés dans les classiques 2017 : un cocktail qui fait saliver

Par Franco Raimondi

Prenez un tiers de 3ans qui ont gagné une ou plusieurs courses, rajoutez une moitié de maidens et inédits, complétez avec 97 black types. C’est la recette, plus au moins exacte, du cocktail classique de la saison 2017. Les classiques 2017 – les deux Poules, le Prix du Jockey Club et le Prix de Diane Longines – ont recueilli 474 engagés mais nous avons décidé d’élargir notre base d’étude en rajoutant les 3ans présents dans les listes des autres Grs1 qui complètent le circuit de sélection de la génération 2014, c’est-à-dire le The Gurkha Coolmore Prix Saint-Alary et le Juddmonte Grand Prix de Paris. Le total monte à 521.

Plus d’inédits que de black types. Nous avons divisé les 521 poulains et pouliches en cinq catégories. La première est constituée par les gagnants de Groupe et placés (dans les trois premiers) de Gr1. Quarante-neuf éléments entrent dans cette catégorie, soit un nombre presque égal (48) à celui des engagés qui ont pris leur black type avec une place de Groupe ou par la voie des Listed, la deuxième catégorie. La catégorie la plus fournie est composée par les chevaux qui ont gagné une ou plusieurs courses sans arriver encore au black type. Ils sont 181 (34 % du total). La catégorie des maidens comporte 101 sujets et celle des inédits 124. Les chiffres de ces deux segments sont en train de changer assez vite. Durant les six premiers jours de mars, quatre ont perdu l’étiquette maiden : Yaabalady (Smart Strike), Via Ravenna (Raven’s Pass), Stunning Spirit (Invincible Spirit) et Gokena (Kendargent) – et dans les prochaines semaines, on s’attend à une pluie de nouveaux gagnants.

 

Infographies perf

Des inédits très chic. Il faudra avoir les yeux ouverts sur l’Angleterre et l’Irlande car 25 des inédits engagés dans les classiques, la plupart de grandes origines, sont entraînés dans les îles britanniques. Quelques noms ? Smoulder (Redoute’s Choice) est une demi-sœur de Legatissimo entraînée à Ballydoyle, et Safaruk (Sea the Stars) est un demi-frère de Sarafina, pensionnaire de Dermot Weld. L’Australien Paul Makin a confié La Figlia (Frankel & Finsceal Beo) à Jeremy Noseda. Pour Qatar Racing, Ralph Beckett entraîne Love Conquers (Deep Impact), une propre sœur du lauréat du Derby japonais Deep Brillante. Sa Majesté la reine d’Angleterre est la propriétaire de Call to Mind (Galileo et l’excellente Memory) qui est chez William Haggas. Il ne faudrait pas oublier l’Espagne car Alejandria (Alexandros), pensionnaire de Fernando Perez Gonzalez, engagée dans la Poule d’Essai des Pouliches, est la demi-sœur d'Helene Paragon (Polan), le dernier cri chez les milers de Hongkong.

 

Les inédits marquants
ChevalSexePèreMèrePère de mèreParentéPropriétaireEntraîneur
RingleaderMNew ApproachBanks HillDanehillKhalid AbdullahA. Fabre
FincheMFrankelBincheWoodmanfrère ProvisoKhalid AbdullahA. Fabre
DolianovaFRock of GibraltarDaltamaIndian Ridgesœur DolniyaAga KhanA. de Royer Dupré
RatiocinationMExcelebrationDenebolaStorm CatFlaxman Stables IrelandP. Bary
La FigliaFFrankelFinsceal BeoMr GreeleyPaul MakinJ. Noseda
Pas PreteFMore than ReadyHalfbridledUnbridledWertheimer & FrèreA. Fabre
Cercle de la VieFGalileoHvegerDanehillsœur Highland ReelMarkus JoosteA. Fabre
Literary SocietyMDansiliImmortal VersePivotalMichael TaborF. Head
AtomiqueFGalileoImpressionnanteDanehillfrère IntelloWertheimer & FrèreC. Laffon-Parias
Lady FrankelFFrankelLady VettoriVettorisœur Lope de VegaGestüt AmmerlandA. Fabre
Love ConquersFDeep ImpactLove and BubblesLoup Sauvagesœur Deep BrillanteQatar RacingR. Beckett
MightlyMDubawiMandellichtBe my Guestfrère ManduroGodolphinA. Fabre
Media MischiefFInto MischiefMedia NoxLyciussœur Nebraska TornadoKhalid AbdullahA. Fabre
Morgan Le FayeFShamardalMolly MaloneLomitasGodolphinA. Fabre
PlumaticMDubawiPlumaniaAnabaaWertheimer & FrèreA. Fabre
RezatFFrankelRegganeRed RansomHaras de la PérelleA. de Royer Dupré
SafarukMSea the StarsSanariyaDarshaanfrère SarafinaAga KhanD. Weld
LondresMSea the StarsShawaraBaratheasœur SharetaDerrick SmithA. Fabre
RueingFStreet CryWaveringRefuse to BendGodolphinA. Fabre
OsgaygerMFrankelZagoraGreen TuneAl ShaqabA. Fabre
Ma ChérieFGalileoZanetonMtotosœur ZagoraTabor, Smith & MagnierA. Fabre
ZarmitanMRedoute's ChoiceZarkavaZamindarAga KhanA. de Royer Dupré

 

Galileo au top, quelle surprise ! L’étalon le plus représenté dans les épreuves classiques françaises est – surprise ! – Galileo (Sadler’s Wells). Il a 30 poulains et 18 pouliches et la majorité est entraînée à Ballydoyle. Aidan O’Brien s’occupe de 31 sujets. Trois d’entre eux (Churchill, Rhododendron et Capri) sont déjà gagnants de Groupe et sept ont pris du black type. Presque la moitié des Galileo-O’Brien (14) n’ont pas encore gagné, mais une seule est inédite, la pouliche Longing. André Fabre, lui, a sept Galileo : le gagnant du Critérium de Saint-Cloud Waldgeist, trois qui n’ont pas couru (dont Cercle de la Vie, propre sœur de Highland Reel), deux maidens et Aim True, bon lauréat à Chantilly. Les Wertheimer ont quatre Galileo : le mâle Galipad chez André Fabre, les inédites Atomique (propre sœur d’Intello) et Espace chez Carlos Laffon-Parias et la prometteuse Terrakova – oui, apprenez vite le nom – qui est la fille de Goldikova.

infographies repartition

La Frankelmania, un autre signe. Le deuxième étalon du classement est Frankel (Galileo). Il ne s’agit pas d’une surprise, vu l’engouement pour le champion de Khalid Abdullah, mais 32 engagés pour un étalon de première production, c’est un chiffre énorme ! Ses quatre gagnants de Groupe en 2015 – Fair Eva, Frankuus, Queen Kindly et Toulifaut – sont là, avec les prometteurs Swiss Storm (acheté par Godolphin), Mirage Dancer (entraînement Stoute), Seven Heavens et Cracksman (John Gosden). Cela dit, il faut souligner que huit Frankel n’ont pas encore gagné et treize sont inédits.

Wuheida et la charge de Dubawi. La belle Wuheida, lauréate du Total Prix Marcel Boussac, est la chef de file des produits de Dubawi. Ils sont 22, dont trois autres (D’Bai, Coronet et Kazimiera) ont déjà décroché leur black type. Godolphin est propriétaire de 11 d’entre eux, soit exactement la moitié. Sept sont chez Charlie Appleby, trois chez André Fabre et une, Bean Feasa, la demi-sœur de Teofilo, n’a pas encore réussi à gagner en trois sorties sous la férule de Jim Bolger. Les Dubawi encore en quête d’une première victoire sont au nombre de 15, dont neuf sont inédits.

Coolmore vs Darley, presque égalité. En tout, 131 étalons sont représentés dans cette liste, et seuls dix ont plus de dix produits engagés. Cette crème de la crème, qui comprend aussi le français Kendargent (avec 12 produits), est responsable de 200 engagés. La division parmi les grandes puissances du marché des étalons voit Coolmore et Darley presque sur la même ligne. Le groupe irlandais garde un petit avantage mais les étalons Darley, en comptant aussi les américains, comptent 107 produits engagés. Juddmonte vient après avec 55 produits et devance les sept étalons des Aga Khan Studs représentés par 46 engagés.