Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

NAD AL SHEBA TURF SPRINT - Jungle Cat trouve son jour, The Right Man signe une excellente rentrée

Courses - International / 04.03.2017

NAD AL SHEBA TURF SPRINT - Jungle Cat trouve son jour, The Right Man signe une excellente rentrée

MEYDAN (AE), SAMEDI

 

NAD AL SHEBA TURF SPRINT

Jungle Cat trouve son jour, The Right Man signe une excellente rentrée

Course à conditions, le Nad Al Sheba Turf Sprint était cependant à suivre avec intérêt lors de ce Super Saturday. L’épreuve mène à l’Al Quoz Sprint (Gr1), le sprint sur le turf de Dubaï, désormais disputé sur 1.200m. De plus, l’épreuve permettait de suivre les débuts à Meydan de The Right Man (Lope de Vega), le pensionnaire de Didier Guillemin. Troisième, il court très bien pour sa rentrée : patient à l’arrière-garde à l’extérieur, il a ensuite eu un beau passage pour finir, sans pouvoir remonter Jungle Cat (Iffraaj), premier, et Baccarat (Dutch Art), deuxième et bon finisseur en se faufilant au sein du peloton. The Right Man est à une longueur trois quarts. Le représentant de Pegase Bloodstock n’avait pas couru depuis le mois de novembre et sa victoire dans le Prix de Seine-et-Oise (Gr3). Il a le droit de progresser sur cette sortie. Dans l’Al Quoz Sprint, The Right Man aura une chance à défendre pour une place.

Géraldine Richshoffer, l’une de ses copropriétaires, nous a dit : « Nous sommes super contents de sa course ! Il faisait une rentrée face à des chevaux plus affûtés et, clairement, il réalise la meilleure valeur de sa carrière. François-Xavier Bertras l’a monté sagement, sans être inutilement dur avec lui, quand il a vu que Jungle Cat avait gagné. Le cheval s’est bien acclimaté, il n’était pas du tout affolé par l’ambiance, les hélicoptères qui tournaient au-dessus du champ de courses. Tout cela était nouveau pour lui et il a bien géré. Évidemment, cela sera plus dur le 25 mars, mais pour le moment, tous les feux sont au vert ! »

Ce sera plus compliqué pour la victoire, car, ce samedi, il n’avait pas Ertijaal (Oasis Dream) – celui avec le suffixe IRE – sur son chemin. Représentant de Godolphin, Jungle Cat a d’ailleurs profité de cette absence de marque pour repasser le poteau en tête, car il ne joue pas dans la même cour que le représentant de Shadwell. Jungle Cat venait en effet d’être déposé par Ertijaal dans le Meydan Sprint (Gr3). Lors de la nuit de la Dubai World Cup (Gr1), il est difficile de l’imaginer prendre sa revanche sur son rival, mais il sera bien présent pour le podium. L’an dernier, Jungle Cat avait conclu quatrième de l’Al Quoz Sprint. Mais c’était sur 1.000m : avec 200m de plus, il peut espérer améliorer un peu son classement. Son jockey, William Buick, a commenté : « C’est vraiment son parcours favori, il est très régulier et courageux. (…) Je suis certain que ce sera plus relevé dans l’Al Quoz Sprint, mais il ne pouvait pas faire mieux ce samedi et il sera au départ du Gr1 avec une chance. »

 

Le meilleur produit de sa mère. Élevé par Darley, Jungle Cat est un fils d’Iffraaj et de Mike’s Wildcat (Forest Wildcat), une jument gagnante de Stakes à Santa Anita. Jungle Cat est son meilleur produit, mais elle a aussi donné Texas Wildcatter (Monarchos), placé de Groupe en Amérique du Nord. La deuxième mère, Old Flame (Black Tie Affair), est placée de Stakes.