Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

PRIX CAPITAINE LABONDE - Kobrouk n’a pas tremblé

Courses / 03.03.2017

PRIX CAPITAINE LABONDE - Kobrouk n’a pas tremblé

PRIX CAPITAINE LABONDE

Kobrouk n’a pas tremblé

Kobrouk (Saint des Saints) était le cheval de classe de ce Prix Capitaine Labonde et c’est en cheval déclassé qu’il s’est imposé. Le représentant de John-Dawson Cotton a d’abord attendu dans le sillage des premiers. Mais la course n’était pas très rythmée et Kobrouk est un cheval compliqué qui peut vite se mettre à tirer. Il a commencé à se montrer un peu brillant et Kévin Nabet a préféré ne pas se battre avec lui. Il l’a laissé avancer et Kobrouk a déroulé devant, dans son rythme. Il a vite pris le large. Après le saut de la dernière haie, Kévin Nabet s’est retourné : personne n’était en mesure de l’approcher, et c’est en toute quiétude que Kobrouk a passé le poteau, détaché de dix longueurs de Chris de Beaumont (Khalkevi). Todaraba (Martaline) est troisième à quatre longueurs, résistant à l’attaque de Barneteau (Charming Groom).

Kobrouk est désormais âgé de 6ans. Le pensionnaire de Guillaume Macaire faisait une grande rentrée, son entourage ne l’ayant pas couru en 2016, année où il avait 5ans, soit un âge pas forcément facile pour les steeple-chasers. Gagnant du Prix Congress (Gr2) et du Prix Orcada (Gr3), Kobrouk est un bon et beau cheval. Mais il a montré dans le passé avoir une grosse faiblesse : c’est son tempérament. Il faudra le revoir sur le steeple-chase et dans un lot plus relevé pour voir si son année "off" lui a fait du bien.

De la famille de Katko et Kotkijet. Élevé par le haras des Coudraies, Kobrouk a été vendu par le haras du Saubouas à Highflyer Bloodstock aux ventes d’automne Arqana 2013, pour 105.000 €. Fils de Saint des Saints, l’étalon du haras d’Etreham, il appartient à la plus grande famille de l’obstacle, celle de Katko et Kotkijet, qui compte cinq Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1) à eux deux. Kotkira (Subotica), la mère de Kobrouk, a enlevé le Prix Lycoming à Auteuil par huit longueurs. Avant Kobrouk, elle a produit Katgary (Ballingarry), vainqueur du Prix Lycoming à… Enghien avant d’être vendu en Angleterre. Là-bas, il a conclu deuxième du Fred Winter Juvenile Handicap Hurdle (Gr3) à Cheltenham, en étant gêné.

Kobrouk est le neveu de Katenko (Laveron), gagnant du Prix Morgex (Gr3) et d’un Gr3 à Cheltenham, de Kotkieglote (Poliglote), lauréate du "Morgex" et de Kotky West (Westerner), troisième du Prix Wild Monarch (L). Kakira (Cadoudal), la troisième mère de Kobrouk, a produit Katkovana (Westerner), lauréate du Prix Wild Monarch, deuxième du Prix Alain du Breil (Gr1) et du Grand Steeple-Chase d’Enghien (Gr2) ou encore Kotkita (Subotica), gagnante du Prix Cambacérès (Gr1), et mère de la championne Kotkikova (Martaline).