Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

PRIX COLONEL JEAN DE ROYER - Darling des Bordes ne manque pas ses débuts sur le steeple

Courses / 03.03.2017

PRIX COLONEL JEAN DE ROYER - Darling des Bordes ne manque pas ses débuts sur le steeple

PRIX COLONEL JEAN DE ROYER

Darling des Bordes ne manque pas ses débuts sur le steeple

Darling des Bordes (Balko) a fini vite pour s’imposer dans le Prix Colonel Jean de Royer. Le représentant de la famille Papot débutait sur le steeple et sous l’entraînement de Guillaume Macaire ce vendredi. La course a eu un profil un peu particulier : au lâcher des élastiques, personne n’a voulu prendre la tête et c’est donc au pas que les chevaux ont entamé la course. Il a fallu attendre quelques secondes pour que Bertrand Lestrade, en selle sur Darling des Bordes, se dévoue pour enfin lancer l’épreuve, à un train de sénateur. Son partenaire a sauté gros pendant la première partie du parcours, avant d’être relayé par son camarade de couleurs Caruso Valtat (Buck’s Boum). Darling des Bordes a un peu rétrogradé et il était en cinquième position dans le tournant final. Il a cependant passé la deuxième sur le plat et a fini vite pour s’imposer d’une longueur un quart devant Kalkirose (Khalkevi), avec Siteaufait (Soave) troisième à une demi-longueur.

Gagnant du Prix Emilius pour ses débuts en compétition, Darling des Bordes avait montré quelque chose qui sortait de l’ordinaire. Il nous avait ensuite un peu laissés sur notre faim en se classant deuxième du Prix Robert de Lipowski puis quatrième du Prix Chalet. Grand cheval, Darling des Bordes est taillé pour le steeple et il devrait s’épanouir dans cette spécialité. Il s’est montré un peu bébé ce vendredi, sautant fort, mais cette sortie va lui faire du bien et il devrait s’épanouir à Auteuil.

Le frère de plusieurs chevaux de Groupe. Coélevé par l’E.A.R.L. Les Bordes de Mornay et Gérard Hanquiez, comme son nom l’indique, Darling des Bordes est un fils de Balko, étalon au haras du Lion, et de la prolifique Miss Berry (Cadoudal), restée inédite. Cette dernière a produit nombre de bons sauteurs à l’image d’Utopie des Bordes (Antarctique), vainqueur du Prix Maurice Gillois (Gr1) et Edmond Barrachin (Gr3) et deuxième de Gr2 sur les claies d’Aintree, de Victoire des Borde (Antarctique), gagnante du Prix Jean Stern (Gr2) et troisième du Prix Ferdinand Dufaure (Gr1), de Quenta des Bordes (Bateau Rouge), lauréate du Prix Gérald de Rochefort (L) et multiple placée de Groupes, et de Belle du Berry (Network), vainqueur du Grand Steeple-Chase de Lyon (L). Deuxième mère de Darling des Bordes, Gamine Royale (Garde Royale) a gagné le Prix Sagan (Gr3) et a produit au haras Olivia des Bordes (Antarctique), lauréate du Prix Rigoletto (L), quatrième des Prix Ferdinand Dufaure et Maurice Gillois (Grs1), Bossa Nova (Network), deuxième du Prix Orcada (Gr3), et Lutin des Bordes (Épervier Bleu), double vainqueur de l’étape italienne du Crystal Cup.

Top Ville

Pistolet Bleu

Pampa Bella

Balko

Royal Charter

Ella Royale

La Main Heureuse

DARLING DES BORDES  (H4)

Green Dancer

Cadoudal

Come to Sea

Miss Berry

Garde Royale

Gamine Royale

Miss Récitation