Le Prix de Frauenfeld, piqûre de rappel pour le Derby suisse

Courses - International / 10.03.2017

Le Prix de Frauenfeld, piqûre de rappel pour le Derby suisse

Le Prix de Frauenfeld, piqûre de rappel pour le Derby suisse

Samedi se disputera à Saint-Cloud le Prix de Frauenfeld (Classe 1). Cette épreuve est associée à l’hippodrome accueillant le Derby suisse (A). La 37e édition de cette course aura lieu dimanche 25 juin et les engagements se clôturent lundi prochain. Christoph Mueller, président de l’hippodrome de Frauenfeld depuis vingt ans, a répondu à nos questions.

 

Jour de Galop. – Quelles sont les raisons qui peuvent motiver les Français à venir disputer le Derby suisse ?

Christoph Mueller. – Il existe le Jockey Club en France, le Derby d’Epsom en Angleterre, mais la Suisse a aussi son Derby ! Tous les ans, au moins un concurrent français s’est déplacé et a été placé dans les quatre premiers. C’est aussi un tremplin pour d’autres courses en Europe. Le Derby suisse est une course A, donc il permet au gagnant d’être dirigé sur les courses black type sans pénalisation. C’est aussi une course dotée de 75.000 francs suisses (un peu plus de 70.000 €). L’ambiance ce jour-là est aussi très sympathique et conviviale.

 

Pourquoi est-ce important pour le Derby suisse d’attirer les concurrents étrangers ?

Les poulains étrangers peuvent venir affronter les meilleurs 3ans suisses à Frauenfeld, c’est un échange. Il y a aussi des poulains allemands et britanniques en plus des français qui font le déplacement. Il est important de faire venir les bons chevaux. Nous l’avons vu ces dernières années avec le niveau du derby qui augmente. La piste de l’hippodrome de Frauenfeld est de 1.500m, corde à droite, avec une ligne droite de 400m et une pente ascendante, ce qui rend le parcours sélectif. La course est aussi support de paris PMU. Elle est diffusée sur Equidia et sa médiatisation est toujours un plus. Cette année, le Derby se court après le Prix du Jockey Club et le Prix de Diane, ce qui permet d’attirer également les bons jockeys européens.

 

Quelles sont les nouveautés de 2017 ?

Nous n’en avons pas, si ce n’est la date. L’an dernier, nous avons ouvert le Derby aux hongres. Ce sont toujours les mêmes conditions pour cette année.