PRIX DUC D’ANJOU (GR3) - Tremblez ! Edward d’Argent est de retour !

Courses / 12.03.2017

PRIX DUC D’ANJOU (GR3) - Tremblez ! Edward d’Argent est de retour !

AUTEUIL, DIMANCHE. Vainqueur du Prix Congress (Gr2) et facile lauréat, pour sa rentrée, sur les haies d’Angers, Edward d’Argent (Martaline) se présentait dans le Prix Duc d’Anjou (Gr3) en tant que grand favori. Le poulain de Simon Munir et Isaac Souede n’a pas déçu en s’imposant de deux longueurs et demie, avec de la marge. Edward d’Argent est le vrai cheval d’Auteuil, il saute bien, ne tire jamais et il est capable d’accélérer franchement en fin de parcours. En ce sens, il nous rappelle son compagnon d’entraînement Storm of Saintly (Saint des Saints). Désormais invaincu en quatre sorties sur le steeple, il se pose d’ores et déjà comme le futur favori du Prix Ferdinand Dufaure (Gr1). D’autant que l’allongement de la distance ne le contrariera pas. Prochaine étape pour Edward d’Argent : le Prix Fleuret (Gr3, 1/04).

 

Juste ce qu’il faut pour dominer ses rivaux. Edward d’Argent a évolué dans la seconde moitié du peloton alors que Dalko Morivière (Balko) dirigeait les débats à une allure régulière. Le pensionnaire de Guillaume Macaire s’est rapproché dans le dos des animateurs après le franchissement du gros open-ditch. À ce moment du parcours, il allait très facilement. Son jockey, Kévin Nabet, a d’ailleurs temporisé avant de le lancer franchement. Entre les deux derniers obstacles, il est venu à la hanche de Dalko Morivière, lequel lui a pris une longueur d’avance sitôt la dernière haie passée. Mais, sur le plat, Edward d’Argent a accéléré pour prendre le meilleur au poulain de l’écurie Sagara, sans puiser dans ses réserves. Le lauréat rendait trois kilos à Dalko Morivière qui effectuait sa rentrée. Son entraîneur, Guillaume Macaire, nous a dit : « Kévin [Nabet, ndlr] a temporisé après la double barrière. Il l’a repris avant la dernière haie afin qu’il reste bien concentré. Il ne lui a ensuite pas mis de claques et a gagné aux bras. C’est un cheval qui se base sur les autres. Il est assez facile d’usage, ce qui compte énormément ici. Il devrait courir le Prix Fleuret. Nous l’avions couru à Angers pour ne pas répéter les boulots. De cette façon, je n’avais qu’à rallumer à feu doux avant la course pour qu’il soit prêt. Il portait du poids, mais ce n’est pas un nain. C’est un cheval bien bâti. »

Guillaume Macaire, nouveau recordman des victoires dans le "Duc d’Anjou". Edward d’Argent a offert une huitième victoire dans le Prix Duc d’Anjou à Guillaume Macaire. Il est ainsi seul recordman des succès dans ce Gr3. Pour les Groupes pour 4ans suivants, il pourra compter sur d’autres atouts supplémentaires tels que Burn Out XX (Saddler Maker), vainqueur du Prix Agitato.

Rentrée prometteuse de Dalko Morivière. Dalko Morivière a été plus posé dans le parcours qu’il ne l’a été l’année dernière. Il a emmené le peloton à bonne allure et s’est montré très appliqué dans ses sauts. À la fin, il a fait galoper Edward d’Argent, ce qui n’est pas donné à tout le monde. D’autant qu’il effectuait sa réapparition. Baudouin Gabeur (écurie Sagara) nous a dit : « Déjà, sur un gros parcours, cela change pas mal de choses pour Dalko Morivière. Il a grandi mentalement durant l'hiver, il est plus posé. Sa cavalière du matin lui apprend à se détendre, elle fait un travail exceptionnel avec lui. Il effectue une superbe rentrée. Il ne va pas courir le Prix Fleuret mais aller directement sur le Prix Jean Stern, puis la belle. C'est un cheval imposant mais il fait toujours des bonnes rentrées. Après le Wild Monarch, il avait eu un bon temps de repos et avait conclu deuxième du Weather Permitting, d'ailleurs derrière Edward d'Argent qui est un super cheval et a mis un bon coup de reins pour finir. Mais les lignes se resserrent. Gold in Love a découvert le parcours aujourd'hui. Nous allons réfléchir à la suite de son programme et peut-être lui trouver un parcours plus facile. Il faudra en parler avec son entraîneur. »

Déjà troisième d’Edward d’Argent à Angers, Goldkhov (Sholokhov) a fini à la même place ce dimanche. Il a longuement patienté en dernière position, pour ensuite tracer une belle ligne droite.

 

Pedigree détaillé : http://jourdegalop.com/wp-content/uploads/2017/03/EDWARDdARGENT.pdf

Le meilleur élément de sa famille. Edward d’Argent est un fils de Martaline, étalon au haras de Montaigu, et de Roquine (Roi de Rome), non placée en cinq courses en plat. Il s'agit du premier et unique partant de sa mère, donc du premier gagnant de celle-ci. Il a été élevé par la famille Geissenhoffer. Yves et Françoise Geissenhoffer, dont les deux poulinières se trouvent au haras de Saint-Fray, à côté du Mans, nous avaient expliqué : « Roquine a 24ans, mais elle a l’air d’avoir 15ans ! C’est notre chouchoute et (…) nous espérons qu’elle aura une pouliche ! Elle a un yearling [désormais âgé de 2ans, ndlr], mais c’est le produit d’un étalon de dressage nommé Everdale, de race KWPN ! Françoise est une cavalière de dressage et, d’ailleurs, Roquine est sortie en compétition dans cette discipline, après avoir été réformée des courses. Seulement, son ancien propriétaire nous avait caché qu’elle avait eu un accident et un problème à la hanche la gêne pour les piaffers. Nous nous en sommes rendu compte alors qu’elle préparait le niveau Saint-Georges [niveau déjà très avancé dans la discipline, ndlr]… Roquine est une jument avec un très grand modèle et son entourage aurait dû être plus patient avec elle, elle devait être tardive. Nous avions d’abord voulu la croiser avec des étalons de plat, puis un ami nous a dit que nous devrions peut-être essayer avec un étalon d’obstacle, et Edward d’Argent est né… C’est une belle histoire. »

   Mendez
  Linamix 
   Lunadix
 Martaline  
   Sadler’s Wells
  Coraline 
   Bahamian
EDWARD D’ARGENT (H4)   
   Time for a Change
  Roi de Rome 
   Rêve de Reine
 Roquine  
   Rabdan
  Rabquine 
   Ramequine