Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

PRIX JEAN DOUMEN - So French danse sous la pluie

Courses / 05.03.2017

PRIX JEAN DOUMEN - So French danse sous la pluie

AUTEUIL, DIMANCHE

 

L’attraction du Prix Jean Doumen était la rentrée de So French (Poliglote), gagnant du Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1) en 2016 dans des conditions apocalyptiques. Les dieux des cieux avaient dû se passer le mot car c’est dans des conditions similaires – pluie battante et vent à décorner les bœufs – que So French s’est imposé pour son grand retour, sur ce parcours de haies de 3.600m.

Le représentant de Magalen Bryant a évolué dans le groupe de tête, à l’extérieur de l’animateur, Urkashe (Cléty). Ce dernier s’est montré assez droitier dans le parcours et So French a parfois été contraint de suivre le mouvement, notamment à la dernière haie de la ligne d’en face où, un peu surpris, il a commis une petite faute. Dans le tournant final, James Reveley a replacé son partenaire dans le peloton, l’actionnant un peu. Dans la ligne droite, So French est bien reparti, contenant l’attaque de Yoko (Android) – dont le jockey avait perdu la cravache – pour s’imposer de trois longueurs. Bestarabad (Astarabad) est troisième à trois quarts de longueur.

Une remise en route gagnante. So French trouvait un bon engagement dans ce Prix Jean Doumen, où il portait 69 kilos. Le parcours proposé n’est pas son sport favori mais il a montré, si besoin en était encore, qu’il avait la qualité nécessaire pour frapper d’emblée pour sa rentrée. So French permet par ailleurs à James Reveley de renouer avec le succès à Auteuil. Le jockey n’avait pas été vu sur la butte Mortemart depuis sa chute en selle sur Device (Poliglote), le petit frère de So French, le 13 novembre dernier. James Reveley avait renoué avec la victoire vendredi à Fontainebleau avec Polimix (Martaline), représentant également Magalen Bryant.

So French devrait désormais retourner sur le steeple, si tout va bien. Le Prix Murat (Gr2) s’annonce comme une suite logique. Richard Powell, membre de l’entourage de So French, nous a dit : « Il a été un peu gêné dans le parcours par un concurrent qui biaisait sur sa droite. James Reveley l’a très bien monté : il l’a laissé respirer dans le dernier tournant et, à partir du moment où cela s’est ouvert devant lui, il a montré qu’il était le cheval de classe de la course, en accélérant. Son entraîneur lui avait trouvé aujourd’hui un excellent engagement. »

Le propre frère de Device. Élevé par les époux Gabeur, So French est un fils de l’excellente Westonne (Mansonnien), gagnante du Prix Fleuret (Gr3) et quatre fois placée de Groupe sur le steeple. Westonne portait déjà les couleurs de Magalen Bryant et elle était donc entraînée par Guillaume Macaire. So French est son premier produit vu en compétition. Le deuxième n’est autre que le champion Device (Poliglote).

Guillaume Macaire a également eu Fassonwest (Dom Pasquini), la deuxième mère de So French, sous sa responsabilité. Elle a gagné deux courses sur les haies. Au haras, elle a produit Off by Heart (Kapgarde), vainqueur des Prix La Périchole et Edmond Barrachin (Grs3) et quatrième du Prix Maurice Gillois (Gr1), Westos (Nikos), gagnant des Prix Roger de Minvielle et Camille Duboscq (Ls) et trois fois placé de Gr3, et Nagging (Nikos), également lauréat du "Roger de Minvielle". La troisième mère de So French, Feuille d’Automne (Crystal Palace), a donné Nononito, troisième de la Grande Course de Haies d’Auteuil, du Prix du Cadran et de l’Ascot Gold Cup (Grs1) et père, notamment, de la championne Princesse d’Anjou.

Northern Dancer
Sadler’s Wells
Fairy Bridge
Poliglote
Val de l’Orne
Alexandrie
Apachee
SO FRENCH (H6)
Tip Moss
Mansonnien
Association
Westonne
Dom Pasquini
Fassonwest
Feuille d’Automne