Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

PRIX MAURICE CAILLAULT (L)  Une préparatoire pour… l’Australie

Courses / 08.03.2017

PRIX MAURICE CAILLAULT (L) Une préparatoire pour… l’Australie

FONTAINEBLEAU, JEUDI

 

Le Prix Maurice Caillault (L) est la première étape sur le chemin du Prix du Jockey Club (Gr1) qui n’est pas si loin, puisque les deux épreuves sont séparées de 87 jours. La Listed change cette année d’hippodrome – de Saint-Cloud à Fontainebleau – et elle est raccourcie à 1.800m, presque un détail sur les terrains lourds de début de saison. Après un coup d’œil sur les cinq derniers gagnants, on s’aperçoit que la destination finale est plutôt l’Australie, où ont brillé Gailo Chop (Deportivo), lauréat des McKinnon Stakes (Gr1) sous la férule d'Antoine de Watrigant avant d’y être exporté, ainsi que Lidari (Acclamation) et Kapour (Toylsome), qui se sont aussi imposés au niveau Groupe pour leurs nouveaux propriétaires.

Saglawy, le seul dans le Jockey Club. Les deux derniers gagnants – Apilobar (Slickly) et Piment Rouge (Evasive) – ont ou leur chance dans le Prix du Jockey Club et ils y ont pris une allocation, la cinquième et la quatrième respectivement. Un seul des six candidats, Saglawy (Youmzain), est engagé dans le Derby français. Battu de très peu dans un maiden, mi-novembre à Saint-Cloud, par Go Fast (Born to Sea), il a ouvert son palmarès trois semaines plus tard à Lyon. Aucun des douze adversaires qu’il a dominés n’a réussi à gagner ensuite, mais le pensionnaire de Nicolas Clément est un poulain qui tient et a une marge de progression.

Attention aux hongres. Trois des six chevaux au départ ne peuvent rêver de Jockey Club, étant hongres, mais ils ont montré des moyens. Phocéen (Myboycharlie) a beaucoup progressé cette année. Bon deuxième lors de sa rentrée, il a gagné sur une pointe de vitesse, et après un parcours pas simple, une classe 1 sur les 1.800m de la P.S.F. de Chantilly, le 17 février. Le pensionnaire de Fabrice Chappet a devancé ce jour-là l’anglais Speedo Boy (Vision d’État) plus facilement que ne le dit la marge sur le poteau. Fox Tin (Tin Horse) est le seul à avoir déjà couru sur le gazon cette saison. Il l’a fait à Bordeaux, où il a ouvert son palmarès, tout en se montrant encore perfectible. Les 1.800m ne devraient pas le déranger et il est entraîné par Christophe Ferland, l’homme en forme de ce début de saison, qui a gagné avec presque un tiers de ses partants (14 sur 44) et a frappé surtout avec ses 3ans (8 sur 22, 36,3 %).

En revenant de Cagnes-sur-Mer… Just a Formality (Spirit One) et Al Motasim (Elusive Quality) ont fait le meeting de Cagnes-sur-Mer, où ils n’ont pu figurer dans le Prix de la Californie (L). Just a Formality, le seul black type du lot, n’a pas mal couru ensuite dans le Prix Policeman (classe 1) où il a fini troisième, alors qu’Al Motasim n’a pas vraiment confirmé ses débuts victorieux, en août, à Deauville. Il découvre le gazon (et le lourd) à sa cinquième sortie. Le changement de surface n’est pas forcement contre lui : 10 des 14 gagnants de Gr1 de son père, Elusive Quality (Gone West), ont eu lieu sur le gazon.

LE PALMARÈS

Année    Gagnant              Entraîneur                         Meilleure perf. à 3ans                                  Valeur

2016      Apilobar              Fabrice Vermeulen            5e Prix du Jockey Club                               48,5

2015      Piment Rouge      Christian Scandella            4e Prix du Jockey                                        50,5

2014      Gailo Chop          Antoine de Watrigant        1er Prix Guillaume d'Ornano                       53,5

2013      Kapour                Francois Rohaut                2e Prix Noailles                                           47,5

2012      Lidari                   Jean-Claude Rouget          1er Derby du Midi & Derby du Languedoc          47,5