Coup d’envoi du Craven Meeting de Newmarket

Courses - International / 17.04.2017

Coup d’envoi du Craven Meeting de Newmarket

Coup d’envoi du Craven Meeting de Newmarket

Le coup d’envoi du Craven Meeting, qui se tiendra de mardi à jeudi prochain, est un moment important pour le galop anglais. Avant l’époque des P.S.F., il marquait la fin de l’hibernation pour les grandes écuries, et le début de la découverte des espoirs classiques. De nos jours, même les écuries les plus importantes ne s’arrêtent pas pendant l’hiver. Les 15 entraîneurs installés en Angleterre qui ont terminé derrière Aidan O’Brien dans le classement du Champion Trainer ont tous eu des partants en 2017 sur les P.S.F. La statistique est assez impressionnante : ces 15 entraîneurs ont sellé 1.016 partants pour 182 victoires. Mark Johnston a remporté 31 victoires sur P.S.F., Richard Fahey 23, Richard Hannon 19, et Andrew Balding, 18. Des entraîneurs ultra-classiques comme John Gosden et Sir Michael Stoute ont gagné respectivement 15 et 4 courses. Saeed bin Suroor et Charlie Appleby, malgré la distraction du "Carnival" dubaïote, ont signé 8 et 4 succès.

Quarante et un ans après Flying Water… Les deux courses les plus attendues sont les Nell Gwyn Stakes (Gr3), pour les femelles de 3ans sur 1.400m, à l’affiche mercredi, et les Craven Stakes (Gr3), pour les mâles du même âge sur 1.600m, jeudi. André Fabre a choisi les Nell Gwyn pour la deuxième sortie de Pamplemousse (Siyouni), qui sera montée par Pierre-Charles Boudot. La pouliche, élevée par Aleyrion Bloodstock et achetée pour 400.000 € à la breeze up Arqana, a impressionné lors de ses débuts gagnants il y a deux semaines sur la P.S.F. cantilienne. Les bookmakers la proposent comme favorite à 7/2, soit la même cote que Roly Poly (War Front), une pensionnaire d’Aidan O’Brien qui a gagné au niveau Gr2, et de Sea of Grace (Born to Sea), lauréate de Gr3 en Irlande et qui fera sa première sortie sous la férule de William Haggas. Il y a aussi au départ la gagnante de Gr1 Brave Anna (War Front), avec trois livres de surcharge, et Seamus Heffernan, deuxième pilote de Ballydoyle en selle. La dernière gagnante française des Nell Gwyn Stakes est Flying Water (Habitat), lauréate en 1976 pour la casaque de Daniel Wildenstein, l’entraînement d’Angel Penna et Yves Saint-Martin en selle. Elle a triomphé ensuite dans les 1.000 Guinées.

Rivet, répétition à Newmarket. Les partants des Craven Stakes seront déclarés mardi. Dix-neuf chevaux sont encore en lice, dont 4 pensionnaires d’Aidan O’Brien. Le plus attendu est Rivet (Fastnet Rock), le lauréat du Racing Post Trophy (Gr1), qui avait mal couru dans les Dewhurst Stakes à Newmarket. Son entraîneur William Haggas cherche à savoir si le poulain n’aime pas la piste ou si sa contre-performance a d’autres explications.

Salouen dans le Feilden. Les Feilden Stakes (L) sur 1.800m est la course plus intéressante de mardi. André Fabre avait utilisé cette épreuve pour la rentrée d’Intello (Galileo), lauréat du Prix du Jockey Club 2013. Le maitre cantilien ne sera pas représenté cette année. Salouen (Canford Cliffs), deuxième du Qatar Prix Jean-Luc Lagardère (Gr1) et troisième du Racing Post Trophy (Gr1), est le candidat numéro 1 sur le papier, mais il a beaucoup couru à 2ans. En début d’après-midi, les 3ans seront aux prises dans les Wood Ditton Stakes, une course de tradition pour les inédits sur 1.600m. Le cheikh Hamdan al Maktoum a trois représentants, dont Elyaasaat, un fils de Frankel et de la gagnante de la Breeders’ Cup Filly & Mare Turf Lahudood (Singspiel).