Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

LE MOT DE LA FIN - Bahamian

Autres informations / 29.04.2017

LE MOT DE LA FIN - Bahamian

LE MOT DE LA FIN

Bahamian

En 1986, Khalid Abdullah a acquis Bahamian pour 310.000 Gns alors qu’elle était yearling. Il ne s’imaginait certainement pas qu’il venait de mettre la main sur une jument clé de l’élevage d’obstacle. Cette fin de semaine fut marquée par les victoires de la production de trois étalons descendants de Bahamian : Martaline, Beat Hollow et Coastal Path. Ce samedi, Martaline a donné les deux premiers du Prix Jean Stern (Edward d’Argent et Srelighonn). Toujours à Auteuil, l’étalon du haras de Montaigu s’est distingué grâce à l’excellent gagnant du Prix Wild Monarch (Calotin). À Punchestown, son fils Disko a remporté un deuxième Gr1 sur le steeple et Karalee s’est classée troisième sur les haies à ce niveau. Bacardys a offert un deuxième Gr1 à son père Coastal Path qui officie au haras de Cercy. Enfin, Wicklow Brave, un fils de l’étalon de Ballylinck Stud Beat Hollow, a gagné un Gr1 sur les haies. Ce pensionnaire de Willie Mullins est l’un des rares chevaux à avoir gagné un Gr1 en plat et sur les obstacles. Pour retrouver l’histoire complète de Bahamian et de sa descendance :

http://jourdegalop.com/2017/02/aux-origines-de-bahamian-limportance-de-diversite