Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Le mot de la fin - Technologie

Autres informations / 26.04.2017

Le mot de la fin - Technologie

Vous souvenez-vous des Google Glass, ces lunettes connectées qui devaient révolutionner notre quotidien ? Elles ont finalement été retirées du marché par l’entreprise après un échec commercial : trop chères, trop fragiles, pas esthétiques... Elles sont tout de même utilisées dans le cadre professionnel. Et, dans les courses, c’est via un Japonais qu’elles ont fait leur retour sur la scène internationale.

Pensionnaire de Noriyuki Hori, Neorealism s’est entraîné mercredi matin à Sha Tin en vue de la Queen Elizabeth II Cup (Gr1). Son galop a été suivi avec d’autant plus d’attention que son cavalier d’entraînement avait, sur le nez, ce petit concentré de technologie. Les lunettes connectées lui permettent, grâce à une sangle spéciale, de connaître le rythme cardiaque du cheval. Cela ne s’arrête pas là car, grâce à la technologie GPS, le cavalier sait aussi à quelle vitesse le cheval va lors de chaque fraction de 200m du galop. Trop vite, pas assez vite… Et il peut ainsi respecter le mieux possible les consignes données par son entraîneur, afin d’avoir l’entraînement idéal avant une course : pas trop poussé, mais pas trop léger non plus. Les données sont enregistrées et consultables partout dans le monde par l’entourage du cheval.

Cela peut aussi permettre, avec quelques indices scientifiques fiables, de définir un travail parfaitement adapté à la constitution physique de chaque équidé. La technologie ne fait certes pas tout et le ressenti entre un cheval et son cavalier, par exemple, est important aussi. Mais elle peut être un atout précieux.