Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

HISTOIRE HISTOIRES - Le Prix Pénélope, une étape avant le Prix de Diane Longines

Courses / 22.04.2017

HISTOIRE HISTOIRES - Le Prix Pénélope, une étape avant le Prix de Diane Longines

HISTOIRE HISTOIRES

 

Le Prix Pénélope, une étape avant le Prix de Diane Longines

Par Xavier Bougon

 

Le programme des futures pouliches classiques a été quelque peu remanié. Le Prix Pénélope (Gr3) a toujours été le premier groupe préparatoire au Prix de Diane Longines (Gr1). Cette année, il est programmé après le Prix Vanteaux (Gr3 sur 1.800m) qui a été avancé d’un mois et demi.

Le Prix Pénélope a donné, depuis sa création en 1905, 10 gagnantes du Prix de Diane Longines, dont la dernière, Pawneese (Carvin), remonte à 1976, l’année où elle a fait le doublé avec les Oaks, un exploit encore unique. Quatre autres ont enlevé les Oaks ou les Irish Oaks, telle Wemyss Bight (Dancing Brave), en 1993, la dernière en date.

 

Le Prix Rose de Mai, une préparatoire. Le Prix Pénélope réunit un lot de pouliches parmi lesquelles Music Lover (Palace Episode), Mademoiselle Marie (Evasive), Listen In XX (Sea the Stars) et Sistercharlie (Myboycharlie), les quatre premières du Prix Rose de Mai (L), disputé le 11 mars en terrain lourd, voire très lourd.

Le Prix Rose de Mai est une des préparatoires au Prix Pénélope depuis 1989. Cinq pouliches ont fait le doublé, Diamond Dance (Dancehall) en 1994, Abbatiale (Kaldoun) en 1998, Humouresque (Pivotal) en 2003, Goldy Espony (Vespone) en 2014 et Camprock (Myboycharlie) l’an dernier. Cette année, la pensionnaire d’Antoine de Watrigant, Music Lover, tentera de faire aussi bien. Sept gagnantes des précédentes éditions du Prix Pénélope arrivaient de province, mais aucune encore de Mont-de-Marsan.

Mademoiselle Marie (Evasive) a rejoint les effectifs de Keven Borgel après avoir gagné deux fois à réclamer. C’est ensuite qu’elle a enlevé le Prix Delahante (L) à Marseille. En cas de victoire, ce serait une première pour le doublé et pour l’entraînement du Sud-Est.

Portant les couleurs de George Strawbridge, Listen In est une petite-fille d’une gagnante du Prix Rose de Mai 2001, Bellona (Bering), la sœur d’In Clover (Inchinor). Ce sont des filles de Bellarida (Bellypha), une famille maternelle issue de l’élevage Wertheimer. Elle est entraînée par Freddy Head, lequel a inscrit son nom au palmarès en 2015 avec Queen’s Jewel (Pivotal).

Sistercharlie est une fille de Myboycharlie, le tenant du titre avec Camprock. La protégée d’Henri-Alex Pantall a été achetée yearling 12.000 €. Sa mère, Starlet’s Sister (Galileo) n’est autre que la propre sœur de Leo’s Starlet, gagnante du Prix Cléopâtre (Gr3). L’entraîneur est le lauréat de l’édition 2014, année de la victoire de Goldy Espony (Vespone).

Après le Prix Saunhac. Achetée yearling 52.000 € chez Goffs par Jean-Claude Rouget, Rythmique (Casamento) fait partie des quatre pouliches s’étant adjugé, à Toulouse, le Prix Saunhac lors des 60 dernières éditions. Aucune des trois autres n’est ensuite montée à Paris, mais c’était un autre temps. Le Palois a enlevé cette année cette ancienne Poule d’élevage du Sud-Ouest pour la 16e fois et s’apprête à renouveler un bail avec le Prix Pénélope qu’il a déjà remporté par trois fois : Ask For The Moon (Dr Fong), Germance (Silver Hawk) et Don’t Hurry Me (Hurricane Run). Ask For The Moon avait ensuite gagné le Prix Saint-Alary, Germance avait préféré enlever le Prix de Bagatelle (réservé aux pouliches) à Toulouse plutôt que le Prix Saunhac avant de prendre la deuxième place du Prix de Diane. Quant à Don’t Hurry Me, elle avait terminé deuxième du Prix Rose de Mai.

Rythmique est la propriété de l’Écurie des Monceaux (nouvelle version) associée à l’Écurie Skymarc Farm (Lady O’Reilly). Cette dernière avait gagné avec Brilliance (Priolo) en 1997.

 

Des maidens aux Groupes. Copying (Choisir), la pensionnaire de Carlos Lerner, s’est imposée en débutant le 13 mars dernier à Compiègne, sa seule sortie. En cas de victoire, Copying (Choisir) rejoindrait Senones (propre sœur de Sicambre), une certaine Timandra (Court Martial), Petit Monstre (Misti), La Sylphide (Barathea) et Muncie (Sadler’s Wells), toutes gagnantes du Prix Pénélope après des débuts victorieux à 3ans. Camprock, la gagnante de l’an dernier, avait débuté en janvier puis avait gagné le Prix Rose de Mai. L’entraîneur a déjà remporté cette épreuve avec Volvoreta (Suave Dancer) et Célimène (Dr Fong). La première nommée avait ensuite pris la deuxième place du Prix de Diane, avant de s’imposer à l’automne dans le Prix Vermeille, suivi d’une troisième place dans le Prix de l’Arc de Triomphe, celui de Sinndar.

Sa mère, Épistole (Alzao) sœur d’Épistolaire et d’Épître, avait été mise sur le marché par l’élevage de Meautry et vendue en décembre 2010.

André Fabre est l’entraîneur tête de liste des vainqueurs du Prix Pénélope. Avec sept succès, il partage la première place avec Geoffrey Watson. Palombe (Nathaniel) représente cette année son entraînement. Elle n’est autre que la petite-fille de Grey Lilas (Danehill).