Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Jean-Claude Rouget : « La grande majorité des chevaux touchés ressortent montés »

Courses / 19.04.2017

Jean-Claude Rouget : « La grande majorité des chevaux touchés ressortent montés »

Jean-Claude Rouget ne l’a pas caché : il a vécu la pire semaine de sa carrière d’entraîneur quand l’un de ses barns, composé de 57 mâles de 2ans et plus, a été touché de plein fouet par la forme nerveuse du virus de la rhinopneumonie. Dimanche dernier, il nous avait expliqué que les choses allaient dans le bon sens. Il nous a confirmé l’amélioration de la situation ce mercredi : « Sur les 55 chevaux qui ont été touchés, 47 ressortent montés. Les 8 autres sont encore un peu faiblards pour être montés, mais j’espère qu’ils le seront à la fin de la semaine. Je crois que je peux dire que tout va bien, désormais. Almanzor, qui est dans ce barn, n’a pas été sérieusement touché : il a juste eu de la fièvre. Cependant, je n’ai pas de visibilité concernant le moment où les chevaux pourront courir, à quel niveau de forme…

Il n’y a eu aucune alerte dans les autres bâtiments. Nous allons effectuer des recherches pour mieux comprendre, notamment autopsier l’un des chevaux morts, mais je ne pense pas que l’on en apprenne plus que ce que l’on sait déjà, à savoir qu’ils ont été touchés par la forme nerveuse de la rhinopneumonie, contre laquelle la vaccination n’est pas efficace. Je sais que 42 chevaux ont été touchés par ce même virus en Louisiane, et deux en sont morts. Je me souviens aussi que l’on avait eu le cas en 1994 à Cagnes et j’avais moi-même perdu un cheval. »

En Louisiane, sur l’hippodrome de Fair Grounds, le même virus a en effet sévi en début d’année, empêchant notamment Gun Runner (Candy Ride) de courir la Pegasus World Cup car le centre avait été placé sous quarantaine.