Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

OKA SHO (GR1) - Règlement de comptes à OK Frankel

Courses - International / 07.04.2017

OKA SHO (GR1) - Règlement de comptes à OK Frankel

HANSHIN (JP), DIMANCHE

 

OKA SHO (GR1)

Règlement de comptes à OK Frankel

 

Le champion Frankel (Galileo) peut enregistrer sa première classique gagnante dimanche dans le Oka Sho (Gr1), l’équivalent japonais de la Poule d’Essai des Pouliches. Il sera représenté par les deux favorites de la course, l’invaincue Soul Stirring et Mi Suerte.

 

Deux filles de championnes. Les deux pouliches ont aussi des mamans célèbres. Soul Stirring est issue de Stacelita (Monsun), qui a gagné au niveau Gr1 le Prix Saint-Alary, le Prix de Diane, le Prix Vermeille et le Prix Jean Romanet en France, avant de partir pour les États-Unis où elle a ajouté deux autres Grs1 à son palmarès.

Mi Suerte est issue de Mi Sueno (Pulpit), qui a aussi remporté son Gr1, et n’a parcouru que 4.900m dans sa carrière (quatre courses) ! Elle est partie au haras alors qu’elle était en préparation pour la Breeders’ Cup Juvenile Fillies (Gr1) après avoir gagné les Debutante Stakes (Gr1).

 

Tenue ou vitesse. Stacelita a été achetée à l’amiable par Teruya Yoshida, alors que Mi Sueno a coûté 1.900.000 $ à Katsumi Yoshida alors qu’elle était pleine de Frankel. Soul Stirring a pris un peu de la vitesse de son père et le côté classique de sa mère. Mi Suerte a ajouté une pincée de Frankel à la vitesse américaine de Mi Sueno, elle-même issue d’une gagnante de Gr1, Madcape Escapade (Hennessy), qui préférait les 1.400m au mile.

 

Le premier choc. Les deux pouliches auraient déjà pu se rencontrer à 2ans dans le Hashin Juvenile Fillies (Gr1), le Prix Marcel Boussac du Japon. Soul Stirring a débuté le 31 juillet à Sapporo sur 1.800m, a répété sur la même distance en octobre à Tokyo et a été raccourcie sur 1.600m dans le Gr1. Elle a gagné d’une grande longueur et sans forcer son talent, devant une autre pouliche d’origine française, Lys Gracieuse (Heart’s Cry et Liliside) au départ également dimanche. L’entourage de Mi Suerte, après une facile victoire en débutant et un succès dans les Fantasy Stakes (Gr3) sur 1.400m, a préféré affronter les mâles dans les Futurity Stakes (Gr1). Favorite, elle n’a pas eu son changement de vitesse habituel et a fini quatrième à deux longueurs et demie du lauréat, Satono Ares (Deep Impact).

 

Une course de rentrée ou pas ? Soul Stirring a gagné facilement lors de sa rentrée dans le Tulip Sho (Gr3), à Hanshin, alors que Mi Suerte n’a pas encore été revue cette année et s’alignera dans la stalle numéro 1, pas la meilleure dans une course à 17 partants. Côté pilotes, sans manquer de respect à Yuga Kawada, Soul Stirring a l’avantage d’avoir Christophe Lemaire. Mirco Demuro, tête de liste des jockeys cette saison, sera associé à Admire Miyabi (Heart’s Cry), une lauréate de Gr3 qui est sur la montante.

 

Deep Impact ? Une seule partante. Le doublé Hanshin Juvenile Fillies – Oka Sho n’est pas si facile. Parmi les 25 dernières gagnantes de la course pour les 2ans, seules 4 ont répété 4 mois après, la dernière fut Apapane (King Kamehameha) en 2010. Pour ceux qui pensent que le galop japonais c’est seulement Deep Impact (Sunday Silence) : l’étalon, qui a produit quatre gagnantes du Oka Sho, n’a qu’une seule représentante dimanche, Kawakita Enka, une grosse outsider.