Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

PRIX CONFORT ET SOMMEIL CHEMILLÉ (INÉDITS) - Midnight Fair, l’étoile de Cholet

Courses / 19.04.2017

PRIX CONFORT ET SOMMEIL CHEMILLÉ (INÉDITS) - Midnight Fair, l’étoile de Cholet

CHOLET, MARDI

 

Même un mardi à Cholet peut nous offrir un bon cheval. Ou au moins une bonne pouliche en devenir comme Midnight Fair (Raven’s Pass), qui s’est imposée dans le Prix Confort et Sommeil Chemillé (Inédits) par huit longueurs et a décroché une Rising Star attribuée par nos confrères du Thoroughbred Daily News. La représentante de Godolphin fait partie du petit lot (11 pouliches de 3ans et 2 femelles de 4ans) confié par les Bleus à Henri-Alex Pantall. L’entraîneur nous a dit : « Je viens d’imprimer le TDN et je veux le montrer au président de Cholet, pour lui montrer que même aux États-Unis, ils parlent de son hippodrome ! »

Le bon choix de Pierre-Charles Boudot. Une course pour inédits est toujours très difficile à juger et celle de mardi à Cholet encore plus. Midnight Fair (favorite à 2,1/1 une demi-heure avant le départ) a vu sa cote monter jusqu’à 3,1/1. Elle est partie un peu froide, en queue de peloton, et en face, Pierre-Charles Boudot l’a décalée contre la lice extérieure, au point qu’elle est sortie du champ des caméras. Midnight Fair est réapparue au début du dernier tournant, en tête et avec cinq ou six longueurs d’avance. Henri-Alex Pantall a expliqué : « Elle a gagné de huit longueurs et ce qu’elle a fait n’est pas commun. Le mérite revient à son jockey, Pierre-Charles Boudot, qui avait fait le tour de piste à pied avant les courses et avait découvert que le terrain était très souple à la corde alors qu’il était bon à l’extérieur. Midnight Fair a ainsi gagné une quinzaine de longueurs en face. Je préfère être prudent dans mes jugements : c’était Cholet et un lot d’inédits, dont certains bien nés. Cela dit, la pouliche a un bon moteur. »

Difficile à juger. Le temps total de la course (2’19) n’apprend pas grand-chose. Midnight Fair  a parcouru les derniers 500m en 29’’80, soit deux dixièmes de plus que Looper (Air Chief Marshall) qui a remporté la Classe 2 sur la même distance (2.100m), lui aussi pour l’entraînement Pantall. L’alezane est encore perfectible – elle galope avec la tête à gauche – mais elle a de la puissance. Le déroulement de la course est aussi très spécial mais c’est mieux de gagner en débutant par huit longueurs que de finir huitième…

Les Godolphinettes de chez Pantall. Henri-Alex Pantall n’a pas encore pris de décision : « Midnight Fair est arrivée à l’écurie à la fin novembre. C’est une pouliche plutôt tardive et elle avait déjà montré qu’elle galopait. Elle va monter de catégorie doucement, sans brûler les étapes. » L’année dernière, l’entraîneur a sellé 37 partants pour Godolphin-Darley, dont 36 pouliches de 3ans. Il a réussi dans sa mission principale, les faire gagner, pour 22 d’entre elles, et 6 pouliches ont eu la cerise, pardon le black type, sur le gâteau. La meilleure dans son lot était Powder Snow (Dubawi), arrivée d’Angleterre en janvier, prise en valeur 31 et qui a gagné en fin de saison dans le Prix Fille de l’Air (Gr3). Les autres ayant pris du black type sont la gagnante de Listed et placée de Gr3 Show Day (Shamardal), les lauréates de Listed Blossomtime (Shamardal) et Pabouche (Dubawi), et les placées de Listed White Witch (Invincible Spirit) et You’re Back (Street Cry).

Le printemps de Raven’s Pass. Midnight Fair est un autre fleuron pour son père, Raven’s Pass (Elusive Quality), qui avait gagné les Queen Elizabeth Stakes (Gr1) sur 1.600m avant de prendre la direction de Kildangan Stud avec les galons de gagnant de la Breeders’ Cup Classic. Avec cinq générations âgées de 3ans et plus, il a produit 17 gagnants black types, dont huit lauréat de Groupe. En ce début de saison, il a donné Via Ravenna, qui a remporté le Prix Imprudence (Gr3), Big Duke, gagnant de Gr2 en Australie, ainsi que quelques 3ans prometteurs : l’irlandaise Tocco d’Amore et Eagle Creek, un pensionnaire de Simon Crisford qui a ouvert son palmarès la semaine dernière à Lingfield en décrochant un RPR de 97. Raven’s Pass, qui avait effectué ses débuts au haras à un tarif de 40.000 €, est désormais offert à 12.000 €.

Nightime, la première classique de Galileo. Godolphin a payé 450.000 Gns à Tattersalls, en octobre, pour Midnight Fair. Quelques semaines après, l’entité a aussi acheté son petit frère par Dubawi pour un million d’euros, à Goffs. La mère, Nightime (Galileo), a une place dans la petite histoire du turf comme première gagnante classique de Galileo. Elle s’était imposée dans les 1.000 Guinées irlandaises (Gr1) pour la casaque de la mère de l’entraîneur Dermot Weld, décédée depuis. Six des sept premiers produits de la jument sont passés aux ventes et cinq ont été adjugés pour un total de 1.650.000 Gns, plus 1.175.000 €. Les deux meilleurs sont la 5ans Zhukova (Fastnet Rock), qui n’avait pas atteint son prix de réserve (540.000 Gns) et a gagné une Listed, samedi à Naas, après avoir remporté deux Grs3 en 2016, et Sleeping Beauty (Oasis Dream), placée de Listed à 3ans. La poulinière a une yearling par Zoffany.

   Gone West
  Elusive Quality 
   Touch of Greatness
 Raven’s Pass  
   Lord at War
  Ascutney 
   Right World
MIDNIGHT FAIR (F3)   
   Sadler’s Wells
  Galileo 
   Urban Sea
 Nightime  
   Indian Ridge
  Caumshinaun 
   Ridge Pool