Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

PRIX DE FONTAINEBLEAU (GR3) - Brametot , la grande classe

Courses / 22.04.2017

PRIX DE FONTAINEBLEAU (GR3) - Brametot , la grande classe

CHANTILLY, DIMANCHE

 

Ne nous y trompons pas : ce qu’a fait Brametot  (Rajsaman) dans ce Prix de Fontainebleau (Gr3) sort de l’ordinaire. Le représentant de Gérard Augustin-Normand et d’Elisabeth Vidal s’est imposé de toute une classe, traçant une ligne droite exceptionnelle.

Car Brametot a un péché mignon : il a tendance à partir mollement. Ce fut le cas ce dimanche mais Cristian Demuro, qui le connaît bien, n’a pas paniqué et l’a laissé aller à son rythme, lui permettant de se rapprocher en progression. Heureusement pour le poulain, la course a eu du rythme sous l’impulsion de Greyway (Myboycharlie). À l’entrée de la ligne droite, Brametot était à la hauteur des derniers, puis il a placé sa formidable accélération. À 200m du poteau, il était sur la ligne des premiers et, au poteau, il était détaché de deux longueurs. Stunning Spirit (Invincible Spirit) est deuxième, prenant une tête au passage du poteau à Spotify  (Redoute’s Choice). Le chrono s’est arrêté à 1’35’’18 : Brametot bat donc le record du Prix de Fontainebleau, codétenu en 1’38’’20 par Stormy River, Chichi Creasy et Dicton.

 

Tout pour plaire. L’entourage de Brametot a trouvé la clé avec ce poulain qui n’est pas facile. Il était muni d’un noseband croisé ce dimanche, pour la première fois de sa carrière. Et c’est certainement l’unique défaite du poulain qui les a bien aiguillés : dans le Critérium du Fonds Européen de l’Élevage (L), Brametot avait agi de la même façon qu'aujourd’hui : il était parti très doucement et son jockey l’avait retendu pour recoller aux autres… Brametot étant malgré tout un poulain assez fougueux, il avait été contrarié et avait tiré. Jean-Claude Rouget, son entraîneur, nous a confirmé : « C’est un poulain qu’il faut laisser relax pendant la course. Aujourd’hui, il fait un truc formidable. »

Avec cette façon de courir, Brametot devient cependant tributaire des faits de course, ce qui est son seul point faible en vue de l'Abu Dhabi Poule d’Essai des Poulains (Gr1). Mais il aura une très belle carte à jouer dans cette épreuve, d’autant plus qu’Al Wukair (Dream Ahead), impressionnant lauréat du Prix Djebel (Gr3), devrait prendre la direction de Newmarket. Il y aura du beau monde à Deauville, mais Brametot peut d’ores et déjà regarder ses futurs adversaires droit dans les yeux. Cette victoire met en tout cas du baume au cœur de son entraîneur, qui a déclaré : « Lorsque l’on vit de tels moments, tout en bas, au cinquième sous-sol…. Brametot nous fait plaisir et confirme que tous les chevaux qui ne sont pas dans le barn en quarantaine vont bien. Il a toujours été très bon, nous le savions : il avait réalisé des choses fantastiques à Deauville. Il va aller sur la Poule d’Essai des Poulains, où il se présentera en ayant plus de métier que la plupart de ses adversaires. Je pense que le parcours lui conviendra : il musardera à l’arrière-garde et viendra finir… »

 

Un premier gagnant de Groupe pour Rajsaman

Brametot offre un premier succès de Groupe à son père, Rajsaman, étalon au haras de la Cauvinière qui remporta ce Prix de Fontainebleau en 2010. Il appartient à la première génération de l’étalon, qui a donc un espoir classique. Rajsaman fait la monte à 8.000 €.

 

Stunning Spirit devrait également prendre la direction de Deauville. Stunning Spirit, deuxième, tout comme Spotify, troisième, avaient l’avantage d’avoir déjà couru cette année, contrairement à Brametot. Stunning Spirit venait de laisser une belle impression dans une Classe 1 à Saint-Cloud. Après cette épreuve, Freddy Head nous avait confié que le Prix de Fontainebleau arrivait peut-être un peu vite pour ce représentant de George Strawbridge. Stunning Spirit a effectué un galop spécial mardi matin, à Chantilly, et son entourage a finalement décidé de tenter le coup. Bien lui en a pris. Il a été un peu brillant en début de parcours et Freddy Head a commenté : « Je suis très content. C’est un poulain vivant, qui a de la vitesse. J’ai décidé de le courir ici car c’est tout de même une épreuve importante et je l’avais trouvé en très bonne forme ces derniers jours. Il va probablement aller sur la Poule d’Essai : il a le droit de la courir et peut encore progresser. »

Spotify battu à la régulière. Spotify n’a pas démérité dans ce Prix de Fontainebleau, mais il est battu par plus fort. Il est placé de Groupe désormais et a les moyens de remporter une épreuve black type dans le futur. Christophe Ferland, son entraîneur, nous a dit : « Il court bien, il est peut-être un peu tendre. Je lui ai laissé les œillères mais j'avais un doute sur le fait qu'il en ait encore besoin. Il a fait un bout dans le tournant mais est battu à la régulière par un bon cheval. »

PEDIGREE WEATHERBYS : http://jourdegalop.com/wp-content/uploads/2017/04/brametot.pdf

La famille de Monsun. Brametot a été acheté foal à Arqana, en décembre 2014, par Sylvain Vidal, pour 26.000 €. Élevé par Jorge Cardemil, il était présenté par le haras du Logis. Sa mère est une jument allemande, Morning Light (Law Society), gagnante de deux courses et qui a déjà produit Mulan (Marju), deuxième du Grand Prix du Nord (L) et d’un Gr3 en Allemagne. Morning Light est une sœur de Monsun. Cette famille est aussi celle de Molly Malone, lauréate d’un Qatar Prix du Cadran (Gr1).

Mendez
Linamix
Lunadix
Rajsaman
Lammtara
Rose Quartz
Graphite
BRAMETOT  (M3)
Alleged
Law Society
Bold Bikini
Morning Light
Surumu
Mosella
Monasia

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 36’’62

De 1.000m à 600m : 23’’55

De 600m à 400m : 11’’89

De 400m à 200m : 11’’58

De 200m à l’arrivée : 11’’54

Temps total : 1’35’’18