PRIX DE MARSAN (L) - Prince Ali sait tout faire

Courses / 17.04.2017

PRIX DE MARSAN (L) - Prince Ali sait tout faire

PRIX DE MARSAN (L)

Prince Ali sait tout faire

On savait Prince Ali (Kapgarde) doué sur les haies : le représentant de Simon Munir a tout de même remporté un Prix Finot (L) pour ses débuts. Il avait ensuite été assez rapidement dirigé sur le steeple et pour son retour sur les haies ce lundi, dans le Prix de Marsan (L), il s’est imposé. Vite en tête, il a soufflé au bout de la ligne d’en face avant de bien se relancer pour finir, résistant à la bonne fin de course de Darling des Bordes (Balko). Got Away (American Post) est troisième à un peu plus d’une longueur, perdant la deuxième place en toute fin de course.

Un talent éclectique pour Simon Munir. Prince Ali est un bon cheval, mais, comme nous l’avait expliqué Guillaume Macaire lors de son succès dans le Prix Didier Mescam, il n’est pas précoce et a besoin d’apprendre. L’entraîneur de Royan a, pour les couleurs de Simon Munir, trois chevaux capables de briller sur le steeple : Prince Ali, mais aussi Burn Out (Saddler Maker) – gagnant ce lundi du Prix Philippe Ménager (L) – et surtout Edward d’Argent (Martaline), actuel leader des 4ans sur le steeple. Il faut donc jongler entre les engagements pour faire en sorte que les trois chevaux ne se rencontrent pas avant les grandes échéances. Sur ce qu’il montre ce lundi, Prince Ali est aussi en mesure de faire un joli printemps sur les haies, d’autant plus qu’il a de la vitesse.

Guillaume Macaire signe le jumelé gagnant de l’épreuve puisque Darling des Bordes, représentant de la famille Papot, est aussi un de ses pensionnaires. Ce magnifique poulain a le modèle pour devenir un futur très bon steeple-chaser – il a d’ailleurs gagné dans cette spécialité à Fontainebleau. Sur les haies, il manque peut-être d’un peu de vitesse de base, mais sur un terrain lourd, il pourrait y remporter une bonne épreuve.

Got Away va retourner face aux seules femelles. Got Away n’a pas démérité ce lundi, mais elle avait contre elle une piste trop rapide pour ses aptitudes. De plus, elle est battue par deux 4ans de qualité. Elle a les moyens de remporter une jolie épreuve face aux seules femelles et son entourage devrait suivre cette voie, comme nous l’a expliqué son entraîneur, Philippe Peltier : « C'est une jument de terrain lourd. Aujourd'hui, elle court bien face à un bon lot. On ne peut pas lui reprocher grand-chose, la seule fois où elle n'a pas fait l'arrivée, elle était tombée. Elle va courir une Listed de femelles [le Prix d'Arles, NDLR] et à l'automne elle aura un programme face aux seules femelles. »

Le neveu d’un placé de Listed. Coélevé par Yves Lemonnier et Guillaume Macaire, Prince Ali est issu de Kapgarde et de Novolae (Coroner), lauréate de quatre courses, deux en plat et deux en obstacle. Prince Ali est le premier produit de sa mère. Il est le neveu de Rixe Veto (Storming Home), troisième du Prix Camille Duboscq (L). Prince Ali appartient à la souche Bader, celle de Marie de Ken (Kendor), gagnante du Prix Fille de l’Air (Gr3), mère d’Ana Marie (Anabaa).

Mill Reef

Garde Royale

Royal Way

Kapgarde

Cadoudal

Kaprika

Lady Corteira

PRINCE ALI (H4)

Mtoto

Coroner

Tamnia

Novolae

Kendor

Caldea

Chic Marie