PRIX DU MONT-CENIS (INÉDITS) - Ratiocination, dans une course de 200m

Courses / 16.04.2017

PRIX DU MONT-CENIS (INÉDITS) - Ratiocination, dans une course de 200m

CHANTILLY, DIMANCHE

 

Le Prix du Mont Cenis (Inédits) a été marqué par trois poulains de grande naissance qui ont parcouru les 200 derniers mètres de la course à toute allure et sont arrivés au poteau dans la même foulée. C’est Ratiocination (Excelebration) qui s’est imposé d’une courte tête devant Parabellum (Dubawi) qui, à son tour, a pris une encolure sur Oshayger (Frankel), l’animateur de l’épreuve. Le trois ont parcouru les derniers 200m, avec le vent de face, en moins de 11’’ (10’’93), un signe de classe pure à l’issue d’une course très française, sans beaucoup de train.

Ratiocination, très puissant et déjà électrique au rond, a montré qu’il connaissait assez bien les premières pages du manuel du bon cheval. Il a galopé bien posé, en épaisseur, et a répondu très vite quand Stéphane Pasquier lui a demandé de partir au combat. Le représentant de la famille Niarchos a placé une belle pointe de vitesse pour aller chercher Oshayger et a résisté quand Parabellum, assez froid en début de parcours, est venu finir très fort.

La course n’a duré que 200m mais nous a peut-être permis de découvrir des talents. Pascal Bary, en rigolant, nous a dit : « Nous avons vu trois bons poulains finir très fort et Ratiocination a gagné très nettement… Plus sérieusement, j’aime bien ce poulain. Il n’avait pas couru à 2ans parce qu’il est né assez tard (le 16 mai) mais il est vraiment fleuri cette année. »

La Poule arrive un peu tôt. Ratiocination possède la pointe de vitesse et un vrai pedigree de miler. La Poule d’Essai des Poulains ? Pascal Bary est toujours très sage : « La grande course est dans quatre semaines mais il y en aura d’autres plus tard. Il faut lui laisser du temps. C’est un poulain de classe, déjà très professionnel, et il apprend vite, mais il ne faut pas brûler les étapes. Il est déjà le meilleur produit de sa mère, Denebola. » Alan Cooper, manager de la casaque, a dit : « Je suis d’accord avec Pascal, Ratiocination est le plus prometteur des fils de Denebola. Sa mère est au Japon, malheureusement elle est restée vide de Deep Impact l’année dernière et vient d’être saillie par Daiwa Major. »

Parabellum, froid mais prometteur. Le poulain à 2,6 millions d’euros, le record d’Arqana, n’a pas gagné pour ses débuts mais ne doit pas rougir de sa défaite. Ce Parabellum a mis du temps à enclencher et a refait du terrain sur des adversaires qui ont démarré sous son nez. De plus, son jockey, Mickaël Barzalona, n’a pas eu toutes ses aises car sa selle a beaucoup reculé. Lisa Jane Graffard, représentante de Godolphin, a dit : « Il a été froid et a encore besoin d'apprendre. Ce sont des débuts très encourageants. Il donne l'impression qu'il sera mieux sur plus long. » S’il montre une capacité à soutenir sa pointe de vitesse plus longtemps, il peut devenir un tout bon cheval, comme Oshayger.

Éditorial (Evasive) a remporté la course des autres, à trois longueurs et demie, et gagnera bientôt, pour le plaisir de son entourage.

Denebola se rachète. Ratiocination, élevé par la famille Niarchos, est un fils d’Excelebration, dont il appartient à la première génération, et de Denebola (Storm Cat), une poulinière jugée assez décevante il y a quelques mois. C’est vrai, d’une lauréate du Prix Marcel Boussac (Gr1), on s’attendait à plus de deux gagnants, Beta Leo (A.P. Indy), la mère de Senga XX (Blame), et un certain Keep Thinking, lui aussi par A.P. Indy, qui a gagné une course aux États-Unis et qui est maintenant étalon au Venezuela.

   Danehill
  Exceed and Excel 
   Patrona
 Excelebration  
   Indian Ridge
  Sun Shower 
   Miss Kemble
RATIOCINATION (M3)   
   Storm Bird
  Storm Cat 
   Terlingua
 Denebola  
   Mr Prospector
  Coup de Génie 
   Coup de Folie

 

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 38’’51

De 1.000m à 600m : 25’’80

De 600m à 400m : 12’’31

De 400m à 200m : 11’’77

De 200m à l’arrivée : 10’’93

Temps total : 1’39’’32