Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

PRIX MURAT (GR2) - So French en patron

Courses / 08.04.2017

PRIX MURAT (GR2) - So French en patron

AUTEUIL, SAMEDI

 

PRIX MURAT (GR2)

So French en patron

Le Prix Murat (Gr2) 2017 a été une course très sélective et il nous a donné un beau panorama de la filière des steeple-chasers d’âge. En l’absence du champion Milord Thomas (Kapgarde), c’est bien So French (Poliglote) qui est le patron d’Auteuil. C’est ce que l’on peut tirer comme principal enseignement de ce Gr2. Il faut être le numéro 1 pour gagner une telle course sous 72 kilos. Après avoir remporté le Prix Jean Doumen sur les haies pour sa rentrée, So French s’est imposé sûrement dans ce Prix Murat. Le cheval de Magalen Bryant est plus froid à 6ans qu’il ne l’était par le passé, ce qui est un avantage lorsque l’on aborde les longues distances. Le bon terrain, comme celui de ce samedi, n’est pas forcément un atout pour lui, mais lorsqu’il sera sur les 6.000m du Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1), l’allongement de la distance le favorisera. Storm of Saintly (Saint des Saints) a conclu bon deuxième, courant en progrès après sa troisième place du Prix Troytown (Gr3). So French et Storm of Saintly ont offert le jumelé à leur entraîneur Guillaume Macaire, après sa grande semaine ponctuée d’un coup de six à Fontainebleau ce mercredi.

 

Un marquage presque à la culotte. Sur une piste rapide, Polygona (Poliglote) a pris la poudre d’escampette dès le départ, comme elle en a l’habitude. James Reveley, de retour de blessure, a installé So French dans le sillage de la protégée de Jean-Yves Artu. Il a très bien sauté tout au long des 4.400m du parcours, si l’on fait exception d’une légère hésitation à la butte en terre. Encore en tête après le moyen open-ditch, Polygona a vu revenir sur elle le futur lauréat. Entre les deux derniers obstacles, le fils de Poliglote a pris l’avantage, mais il avait six rivaux sur la même longueur que lui : Storm of Saintly, Saint Pistol (Saint des Saints), Sainte Turgeon (Turgeon) et Paulougas (Turgeon). Sur le plat, So French s’est assuré le meilleur pour l’emporter. Storm of Saintly est deuxième à plus de deux longueurs. Saint Pistol, de retour à son meilleur niveau en bon terrain, se classe proche troisième. Shannon Rock (Turgeon) a bien fini après avoir longtemps filé ses rivaux. Il termine quatrième. Sainte Turgeon a tracé une belle ligne droite pour se classer cinquième. Joint par téléphone, Guillaume Macaire, entraîneur de So French et de Storm of Saintly, nous a expliqué : « Aujourd’hui, il fallait filer l’animatrice, sinon nous n’aurions pas pu gagner. Par rapport à l’année dernière, il a un bon niveau de condition. Storm of Saintly est plus fainéant qu’auparavant, mais c’est une succession d’éléments qui, analysés avec du bon sens, me donnent une meilleure idée de la situation du cheval. So French et Storm of Saintly sont premier et deuxième, c’est parfait, je suis content. Pour la suite, il faudra voir comment ils vont revenir de cette course. »

 

James Reveley : « So French a été impressionnant. » La Cravache d’Or 2016, James Reveley, était de retour en piste dans ce Prix Murat, après sa fracture du tibia. Il a monté une course parfaite en selle sur le gagnant du Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1) 2016. Il a déclaré : « So French a été impressionnant sur ce terrain qu’il n’aime pas. Il a prouvé qu’il était le meilleur de sa génération, c’est le patron. J’ai été un peu trop chaud, mais aujourd’hui, tous les gagnants étaient aux avant-postes. J’ai entendu quelques concurrents revenir derrière moi, mais So French garde toujours un petit quelque chose pour la fin de parcours. Il a très bien sauté et a été parfait. » Plus que jamais, So French est favori à sa succession.

 

Un Saint Pistol retrouvé. Avec le retour du bon terrain, Saint Pistol a retrouvé toute sa verve. Il a fait un bel effort tout au long de la ligne droite, concluant troisième à une demi-longueur de Storm of Saintly. Entraîneur de Saint Pistol, Laurent Viel nous a déclaré : « Nous sommes contents de sa performance. Le matin, il monte en condition, il nous avait montré qu’il revenait en forme. Il a fait voir qu’il était encore là. Sur du terrain léger, il est quand même beaucoup mieux. » Shannon Rock est lui aussi toujours là à 11ans et il faudra compter sur lui dans le Grand Steeple, car il est dans une belle condition. Sainte Turgeon a eu un parcours sage et elle a fini plaisamment à la cinquième place.

Lauréat du Prix Maurice Gillois (Gr1), Carriacou (Califet) a dû être déclaré forfait, car il avait de la fièvre.

 

http://jourdegalop.com/wp-content/uploads/2017/04/SOfRENCH.pdf

 

Le propre frère de Device. Élevé par la famille Gabeur, Device est un fils de Poliglote, étalon au haras d’Etreham et de Westonne (Mansonnien). Cette dernière était aussi entraînée par Guillaume Macaire, pour lequel elle a remporté le Prix Fleuret (Gr3). Elle a aussi donné Device (Poliglote), gagnant de neuf Groupes : les Prix Amadou (Gr2), Georges de Talhouet-Roy (Gr2), d’Indy (Gr3), Général de Saint-Didier (Gr3), de Maisons-Laffitte (Gr3), Pierre de Lassus (Gr3) Juigné (Gr3), Hypothèse (Gr3) et de Pepinvast (Gr3) et West Kap (Kapgarde), gagnant de deux courses. La deuxième mère, Fassonwest (Dom Pasquini), était aussi entraînée par Guillaume Macaire et a remporté deux courses en trois sorties, en obstacle. Elle a bien produit, donnant Nagging (Nikos), gagnant du Prix Roger de Minvielle (L), tout comme son propre frère Westos (Nikos), ainsi que Off by Heart (Kapgarde), gagnant des Prix La Périchole et Edmond Barrachin (Grs3). La troisième mère de Terrific, Feuille d’Automne (Crystal Palace), a donné Nononito, lauréat des Prix du Cadran (Gr1) et Léon Rambaud (Gr2), mais aussi troisième de la Grande Course de Haies d’Auteuil et de l’Ascot Gold Cup (Grs1).

 

 

   Northern Dancer
  Sadler’s Wells 
   Fairy Bridge
 Poliglote  
   Val de l’Orne
  Alexandrie 
   Apachee
SO FRENCH (H6)   
   Tip Moss
  Mansonnien 
   Association
 Westonne  
   Dom Pasquini
  Fassonwest 
   Feuille d’Automne