PRIX NOAILLES (GR3) - Soleil Marin en mode guerrier

Courses / 16.04.2017

PRIX NOAILLES (GR3) - Soleil Marin en mode guerrier

CHANTILLY, DIMANCHE

 

Soleil Marin (Kendargent) a mis son cœur sur la piste pour résister à l’attaque d’Akihiro (Deep Impact) dans le Prix Noailles (Gr3). Le pensionnaire d’André Fabre a donc étrenné victorieusement ses nouvelles couleurs, celles de Godolphin. Derrière les animateurs dans une course emmenée à un rythme régulier, sans plus, par Galipad (Galileo), Soleil Marin a eu un bon parcours, se montrant posé. Akihiro le pistait. Dans la ligne droite, les deux poulains se sont livré une lutte splendide mais c’est finalement Soleil Marin qui a eu le dernier mot sur Akihiro, se relançant dans un dernier coup de reins dans les 50 derniers mètres. Une tête les sépare. Akihiro ne démérite pas pour prendre la deuxième place. Les deux pensionnaires d’André Fabre étaient au-dessus des autres ce dimanche. Normandy Eagle (New Approach) est troisième à une longueur et demie, après avoir évolué dans le sillage de l’animateur.

 

Un achat gagnant. Les limites actuelles de Soleil Marin sont très difficiles à cerner. Le poulain va de progrès en progrès. Il restait sur un facile succès pour sa rentrée, dans le Prix François Mathet (L), mais il affrontait pour la première fois un poulain de la trempe d’Akihiro ce dimanche. Soleil Marin avait prouvé dans la Listed qu’il n’était pas qu’un poulain de terrain lourd et, ce dimanche, il montre qu’il est capable de bien faire sur une piste rapide, sur une longue accélération et pas uniquement sur un brusque démarrage, comme ce fut le cas dans le Prix François Mathet. Et, surtout, c’est un véritable guerrier.

Lisa-Jane Graffard, représentante de Godolphin en France, nous a dit : « C’est vraiment super, nous sommes très contents. Il a été acheté sur les conseils de son entraîneur. C’est un gentil cheval, courageux, un guerrier. Il va nous faire plaisir cette année. Il avait l’avantage d’avoir déjà couru cette année, contrairement au deuxième, Akihiro, qui a peut-être plus de marge de progression. Soleil Marin est un fils de Kendargent et il descend d’une famille intéressante. Son entraîneur pense qu’il pourra être rallongé dans le futur et il est d’ailleurs engagé dans le Grand Prix de Paris (Gr1). » Le Juddmonte Grand Prix de Paris est en effet le seul engagement dit classique de Soleil Marin. Cette année, en France, Godolphin a des 3ans très intéressants, capables de briller dans les classiques, aussi bien sur 1.600m – un poulain comme Inns of Court (Invincible Spirit) –, 2.100m – avec un élément comme Graphite (Shamardal) –, ou 2.400m avec Soleil Marin. Liste non exhaustive !

 

Le porte-bonheur de Kendargent

Ce dimanche, le haras de Colleville sponsorisait le Prix de la Grotte - Étalon Kendargent (L). C’est la deuxième des quatre épreuves auquel l’étalon star du haras prête son nom. Soleil Marin est un fils de Kendargent et lui offre un beau succès en ce dimanche. Mais ce n’est pas la première fois, puisque Soleil Marin avait remporté le Prix François Mathet à Saint-Cloud le 23 mars dernier : c’était lors de la réunion du Prix du Début (Inédits), également sponsorisé par Kendargent et le haras de Colleville !

 

Première défaite de la carrière d’Akihiro. Akihiro se présentait dans ce Prix Noailles invaincu en deux sorties. Il n’avait pas été revu depuis sa victoire dans le Prix des Chênes (Gr3) et était le seul cheval à effectuer sa rentrée. Il a eu un excellent parcours, dans le sillage de son adversaire direct, mais il est le seul cheval aussi "loin" dans le parcours à avoir vraiment gagné du terrain dans la ligne droite. Son jockey, Maxime Guyon, lui a mis deux bonnes claques dans la ligne droite, mais en faisant les derniers 200m uniquement aux bras. C’est une rentrée encourageante. Reste à savoir quelle est sa marge de progression. Manager des intérêts de l’écurie Wertheimer & Frère, Pierre-Yves Bureau nous a dit : « Sur le coup, nous sommes un petit peu déçus d’être battus. Mais c’était le seul poulain à faire sa rentrée ce dimanche. Il court bien et il est battu par un bon poulain, qui a montré sa forme. Nous en saurons plus lors de sa prochaine sortie. Il est un petit peu tôt pour parler de la suite de son programme : il va courir une autre préparatoire, nous ne savons pas encore laquelle. »

PEDIGREE WEATHERBYS : http://jourdegalop.com/wp-content/uploads/2017/04/Soleil-Marin.pdf

Une belle famille. Élevé par l’écurie Pérégrine, Soleil Marin est un fils de Kendargent et de Sousmarine (Montjeu), gagnante de trois courses. Soleil Marin est son deuxième produit. Sousmarine est une élève de l’écurie Wertheimer & Frère. Elle avait été achetée 150.000 € par Tina Rau à la vente d’élevage 2011 d'Arqana. C’est une fille d’Underwater (Theatrical), deuxième d’un Prix de Malleret (Gr2). Elle a donné Investissement (Singspiel), deuxième du Prix Frédéric de Lagrange (L) et troisième du Prix de Lutèce (Gr3).

La troisième mère, Sea Hill (Seattle Slew), a donné Légèreté (Rahy), lauréate du Prix de Malleret (Gr2), du Prix de Royaumont (Gr3), et troisième du Boussac et de l’Opéra (Grs1). Elle a aussi donné Icelips (Unbridled), d’où Falco, gagnant de la Poule d’Essai des Poulains (Gr1), et Iron Lips, lauréate d’un Prix Eclipse (Gr3). La quatrième mère, Featherhill, a donné Groom Dancer, gagnant du Prix Lupin (Gr1), et est à l’origine de Plumania, lauréate d’un Grand Prix de Saint-Cloud (Gr1) et mère du prometteur Plumatic (Dubawi). La quatrième mère n’est autre que Lady Berry, gagnante du Prix Royal Oak et mère de Vert Amande, qui remporta le Ganay (Gr1), Indian Rose, gagnante d’un Prix Vermeille (Gr1), et Le Nain Jaune, lauréat du Grand Prix de Paris (Gr1).

   Kenmare
  Kendor 
   Belle Mécène
 Kendargent  
   Linamix
  Pax Bella 
   Palavera
SOLEIL MARIN (M3)   
   Sadler’s Wells
  Montjeu 
   Floripedes
 Sousmarine  
   Theatrical
  Underwater 
   Sea Hill

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 1’07’’97

De 1.000m à 600m : 25’’19

De 600m à 400m : 12’’22

De 400m à 200m : 11’’54

De 200m à l’arrivée : 11’’42

Temps total : 2’08’’34