LE BLOC-NOTES DE CHRISTOPHER GALMICHE - Dica de Thaix , un autre joyau dans la génération dorée des 4ans

Courses / 14.05.2017

LE BLOC-NOTES DE CHRISTOPHER GALMICHE - Dica de Thaix , un autre joyau dans la génération dorée des 4ans

 

Au cours de ce carnet, nous revenons sur la semaine qui s’est écoulée du 6 au 12 mai. L’éclair de classe de la semaine est à mettre au crédit de Dica de Thaix  (Voix du Nord) qui s’annonce comme un cheval de Groupe.

Dica de Thaix , nouvelle révélation chez les 4ans

La génération de sauteurs née en 2013 est tout bonnement exceptionnelle. En haies, nous avons De Bon Cœur  (Vision d’État), et en steeple, Edward d’Argent (Martaline), sans oublier Darling des Bordes  (Balko), Burn Out  (Saddler Maker) et Dalko Morivière (Balko). Il faudra désormais compter sur un nouveau venu sur les gros obstacles : Dica de Thaix  (Voix du Nord). Il s’est littéralement promené dans le Prix La Veine, vendredi à Auteuil. Après avoir attendu en dernière position, il s’est rapproché à la rivière du huit pour survoler la course. Neveu de Volca de Thaix (Voix du Nord), deuxième du Prix Ferdinand Dufaure (Gr1), il est lui aussi engagé dans ce Gr1. Et sur ce que l’on a vu ce vendredi, il peut au moins égaler son oncle.

Styline sous couleurs Tricot

Olivier Tricot n’est autre que l’éleveur de Perfect Impulse (Poliglote), lauréate des Prix Troytown et Ingré (Gr3) et candidate au Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1). C’est aussi le nouveau propriétaire d’une bonne jument, Styline (Martaline), qui a gagné le Prix Johnston, le samedi 6 mai à Bordeaux. Pour sa première sortie sous les couleurs d’Olivier Tricot, elle a fait un cavalier seul. Après avoir mené d’une quinzaine de longueurs, elle a compté un obstacle d’avance durant le dernier tour. La phase finale a été une promenade de santé pour cette jument qui a signé la dixième victoire de sa carrière en 19 sorties. Styline s’adapte à tous les parcours comme on peut le lire au travers des champs de courses qu’elle a visités (12 différents). Elle se bonifie avec le temps et en plus, elle possède un bon papier, ce qui n’est pas négligeable pour un éleveur. Sa mère, Cayras Style (Trempolino), a conclu troisième du Prix Renaud du Vivier (L) à Pau et n’a produit que des gagnants, dont Monsieur Co (Turgeon), vendu en Angleterre après un succès en steeple à Enghien. Dans les mois qui viennent, elle devrait encore agrémenter son palmarès de bonnes performances, peut-être même de black type.

Détente, et toujours la forme Cyprès !

La famille Cyprès réalise un beau printemps avec ses élèves. Le samedi 6 mai à Moulins, Michèle Juhen Cyprès a vu ses couleurs et son élevage briller avec Détente (Network). La pensionnaire d’Emmanuel Clayeux a ouvert son palmarès en haies de 10 longueurs. Longtemps en deuxième position, elle a pris les commandes au bout de la ligne d’en face pour s’imposer dans un canter. Sa mère, Parallèle (Vidéo Rock), a gagné en haies et en steeple. Détente est la nièce de Latitude (Kadalko), la mère de Vanilla Crush (Martaline) et d’Outre Mer (Sleeping Car), génitrice de Vézelay  (Dom Alco). Elle provient de la souche du champion Ucello II, double gagnant de Grand Steeple (Gr1). Elle illustre à merveille ce que nous écrivions la semaine passée : on élève pour l’obstacle à haut niveau et cette sélection porte ses fruits. Les rebuts du plat n’ont plus leur place.

Vladimir  renoue avec la victoire

Lorsqu’il avait débuté victorieusement dans le Prix Isopani à Auteuil, Vladimir  (Saint des Saints) avait fait naître de gros espoirs. Mais comme beaucoup de chevaux d’obstacle, il a connu des soucis de santé et après un an et demi d’absence, il a effectué une rentrée au Lion-d’Angers soldée par une troisième place, puis il s’est imposé sur le steeple de Durtal, malgré quelques fautes, le dimanche 7 mai. Ce succès va lui faire du bien au moral et le moral en obstacle, c’est certainement 50 % de la réussite d’un cheval. Dès lors, si on peut revoir le vrai Vladimir dans les mois qui viennent, on devrait prendre du plaisir.

Maëlle Daubry-Barbier, la cascadeuse

La semaine dernière, j’ai omis dans mon bloc-notes la performance qu’a réalisée la jeune jockey Maëlle Daubry-Barbier. Elle a réussi une acrobatie que n’aurait pas renié Christophe Pieux. Son partenaire, Beaumar (Khalkevi), a fait une faute sérieuse à la dernière haie dans le Prix Maubourguet. Elle s’est retrouvée sur l’encolure de son cheval et a malgré tout arraché la victoire. La décharge autorisée aux femmes cette année commence à porter ses fruits, peut-être plus en obstacle qu’en plat pour le moment. Et cela nous permet de voir de nouvelles cavalières émerger et montrer leur savoir-faire.

Plus de communication autour du Grand Steeple !

Nous sommes à quelques jours du week-end du Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1) et personnellement, j’ai l’impression que nous allons assister à un week-end basique de courses. Peu de communication autour de l’événement, pas de conférence de presse… Il nous reste une série de mini-vidéos, très bien faites au demeurant, avec des interventions de Guillaume Macaire et de Jean-Paul Gallorini, entre autres. C’est dommage pour un événement qui est le sommet de la discipline…

Pourquoi ne pas communiquer sur les chevaux qui ont travaillé sur un hippodrome ?

En plat, jusqu’à récemment, les performances des chevaux en courses Afasec n’étaient pas communiquées. Pourtant, même si ce ne sont pas des épreuves officielles, les partants découvraient l’ambiance d’un hippodrome et la compétition. Il était donc logique que France Galop décide de communiquer en amont sur les performances officieuses de ces chevaux qui ont démarré en course école. Pour les parieurs, qui sont l’un des moteurs du système, il serait bon d’en faire de même pour les chevaux qui ont travaillé sur les hippodromes en prélude à des épreuves officielles. Les entraîneurs qui le font signalent d’ailleurs régulièrement au micro d’Equidia avant la course que leur protégé a travaillé sur telle ou telle piste. Mais en le rendant visible avec un sigle particulier sur le programme par exemple, ce serait un pas de plus vers la transparence réclamée par les joueurs.