Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Le mot de la fin - Méthode (Réforme, chapitre 1)

Autres informations / 11.05.2017

Le mot de la fin - Méthode (Réforme, chapitre 1)

Édouard de Rothschild et Olivier Delloye soumettront bientôt aux administrateurs de France Galop une refonte des encouragements.

Leur méthode a été la suivante : ils ont demandé aux associations professionnelles d’exprimer leurs propositions dans un document écrit, imprimé, formel… et confidentiel, livré au siège de Boulogne ; puis les deux patrons de la société-mère ont reçu, ensemble, une délégation envoyée par chacune des associations, afin d’échanger sur les propositions contenues dans leur document.

Cette manière de procéder a plusieurs mérites. D’abord (1), en exigeant une argumentation écrite, France Galop a encouragé les efforts de réflexion, de hiérarchisation et de mise en forme. Le passage de l’oral à l’écrit contraint tout un chacun à plus de rigueur. Ensuite (2), en appliquant la même règle à tous, la société-mère s’est protégée contre les procès – a posteriori – en tractations internes et autres décisions de couloirs, qui ne manquent jamais en pareil contexte. Enfin (3), en donnant la parole à tous mais séparément, Édouard de Rothschild et Olivier Delloye se sont épargné un déballage public, nuisible surenchère à la construction d’une réforme.

Le galop français devrait donc pouvoir mener (1) une réforme mûrement réfléchie ; (2) une réforme qui échappe à la défense des intérêts particuliers et aux raisonnements guidés par les prébendes, les clans et les égos sensibles ; (3) une réforme préparée dans le calme à l’abri des populismes et des doubles discours…

La suite dans notre prochaine édition : Philosophie (Réforme, chapitre 2).