Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Le Mot de la Fin - Tête

Autres informations / 01.05.2017

Le Mot de la Fin - Tête

Le Premio Parioli (Gr3) se courait ce lundi. Lanfranco Dettori n’a jamais gagné cette épreuve. Bruno Grizzetti, qui entraîne pour le compte de la société Il Cavallo In Testa (le cheval dans la tête, en italien), non plus. À 200m du poteau de la Poule d’Essai des Poulains italienne, Frankie avait course gagnée. Après un parcours en or, sa monture, Patriot Hero, a pris franchement l’avantage. À une longueur et demie, Anda Muchacho, déjà sous pression depuis un bon moment, ressemblait à un bon deuxième pour Grizzetti. Coup de théâtre. Le Muchacho et son jockey, Dario Vargiu, n’ont pas lâché prise. Ils ont refait centimètre après centimètre et, sur le poteau, ils ont pris une courte tête.

La monte de Frankie, le héros national du galop italien, a été beaucoup discutée après la course. Il a pris l’avantage trop tôt, ont dit ses détracteurs. Refaire la course est un sport, en soi. Il faut parfois se gratter la tête pour trouver les raisons d’une victoire ou d’une défaite. Non, Dettori n’a pas pris l’avantage trop tôt. Ce Premio Parioli est le seul classique qui manque à son palmarès et il a perdu d’une tête. Grizzetti avait aussi le Parioli en tête et il l’a enfin gagné… d’une courte tête. C’est toujours un problème de tête.