Disparition de Pinuccio Molteni, le gentleman aux 1.013 victoires

International / 17.05.2017

Disparition de Pinuccio Molteni, le gentleman aux 1.013 victoires

Pinuccio Molteni nous a quittés ce mercredi, à l’issue d’une courte maladie. Le cavalier italien avait 87 ans. Il avait raccroché ses bottes en décembre 2006, après soixante années en selle et un record de 1.013 victoires. Pinuccio Molteni a débuté en 1946 à Varese, l’hippodrome de sa ville natale, avec les chevaux de son oncle Giulio. Il a gagné sa première course deux ans plus tard à San Siro.

En parallèle à ses magasins d’électroménager, Pinuccio Molteni avait une petite écurie et chaque matin, avant de se rendre au travail, il montait ses lots. Champion d’Italie des amateurs à plusieurs reprises, il n’hésitait pas à rouler 1.000 kilomètres par jour pour monter le dimanche après-midi à Merano et le soir à Livourne, avant de rentrer chez lui. Son plus grand cheval fut Lucchesi (Sanford Lad), qui avait remporté 53 courses, dont 48 avec Pinuccio Molteni en selle.

Molteni, dans un petit bouquin où il consignait toutes ses victoires, expliquait : « C’était le cheval parfait pour un amateur. Il savait tout faire, il était régulier et courageux. Avec lui j’ai remporté un handicap face aux professionnels. » Molteni a obtenu son millième succès à Varese, le 18 août 2004, quelques mois avant son 75e anniversaire, en selle sur Mit Club (Shaamit). La tribune de cet hippodrome coquet, pleine à craquer, avait explosé au passage du poteau. Pinuccio Molteni a ensuite continué à monter en course pendant deux saisons. Il a gagné treize courses après celle de Mit Club, la dernière à Varese, le 9 août 2006, avec Guido Luigi (Dr Devious).

Pinuccio Molteni n’a pas quitté les rangs des gentlemen après sa dernière course. Président de l’Agri (l’Association des gentlemen et des cavalières), il ne ratait pas les grands rendez-vous Fegentri. Très proche de Lanfranco Dettori, il suivait aussi les courses anglaises et se rendait à San Siro quand Frankie était de passage. Ce sporstman était un battant. Pinuccio Molteni a bien profité de chaque moment d’une belle vie partagée avec les chevaux.

n deux épreuves identiques.