LA HUITIÈME CONFÉRENCE MONDIALE DU PUR-SANG ARABE DE COURSE

12.05.2017

LA HUITIÈME CONFÉRENCE MONDIALE DU PUR-SANG ARABE DE COURSE

MARRAKECH, MAI 2017

Marrakech a accueilli la 8e édition de la Conférence mondiale du pur-sang arabe de course, sous le patronage de Son Altesse le cheikh Mansour bin Zayed Al Nahyan. Près de 400

personnes venues de 86 pays se sont rassemblées pour les trois jours de débat, du 4 au 6 mai. Le temps fort cette année : l’inauguration de l’hippodrome de Marrakech et de l'UAE Abu Dhabi Race Day, une série de courses disputées le dimanche 7 mai.

Poids des jockeys : une prise de conscience

Parmi les nombreux ateliers de travail, celui concernant la nutrition s’est révélé particulièrement instructif. En effet, depuis que ce sujet a fait son apparition au sein de la Conférence et grâce aux travaux de recherche de l’Université John Moores de Liverpool, les jockeys sont plus conscients de la nécessité d’adopter de bonnes habitudes pour contrôler leur poids. Le Dr Philip Pritchard, de l’Université John Morres, s'est exprimé ainsi : « Ce travail n’a été possible que grâce au soutien du Festival. Le programme a pris fin après trois ans de recherches et cela a incité la British Horse Racing Authority à poursuivre notre travail. Nous proposons désormais aux jockeys, au Royaume-Uni, d'être évalués à l'Université et de bénéficier du programme de gestion de poids qu'elle propose. » Ambassadeur du Festival et tête de liste des jockeys aux Émirats Arabes Unis, Richard Mullen a estimé que « cinq ans auparavant, aucun jockey n’aurait prêté autant d’attention à son alimentation et à sa manière de s’entraîner en tant qu’athlète. Ils le font désormais, surtout grâce aux efforts du Festival, notamment à travers cette Conférence. Nous observons un réel changement des mentalités chez les jockeys. »

Deux annonces majeures pour le Festival du cheikh Mansour

La directrice exécutive du Festival du cheikh Mansour, Lara Sawaya, a annoncé deux grandes nouveautés :

. Une épreuve de la Cheikh Zayed bin Sultan Al Nahyan Cup, dotée de 200 000 dollars, se déroulera sur l’hippodrome de Pimlico lors de la journée des Preakness Stakes l’an prochain. Cette épreuve marquera les cent ans de la naissance du cheikh Zayed bin Sultan Al Nahyan, le fondateur des Émirats Arabes Unis : « Le cheikh Zayed a été un pionnier dans la promotion du pur-sang arabe et nous célébrerons ses cent ans en 2018. Les Preakness Stakes sont une des plus grandes courses de la saison et nous aurons donc, à cette occasion, une autre épreuve majeure pour les pur-sang arabes », a déclaré Lara Sawaya.

. Madrid accueillera la prochaine édition de la Conférence mondiale du pur-sang arabe de course. L’Espagne développe son programme pour les chevaux arabes depuis quelque temps, notamment sur l’hippodrome sévillan de Dos Hermanas et sur la piste basque de San Sebastian. Cet événement réunit les plus grands professionnels et permettra de soutenir les efforts entrepris par les autorités hippiques espagnoles, en particulier ceux de Barbara de Mieulle.

UN TRIO SIGNÉ KAMAL DAISSAOUI

Cheikh Zayed bin Sultan Al Nahyan Cup (Listed PA)

Le Festival international de courses de chevaux arabes du cheikh Mansour bin Zayed Al Nahyan a fait escale à Marrakech le 7 mai dernier et le nouvel hippodrome de Marrakech a donc accueilli les premières courses de son histoire. La Listed du jour, la Cheikh Zayed bin Sultan Al Nahyan Cup (Listed PA), a vu les trois représentants du propriétaire et entraîneur Kamal Daissaoui prendre les trois premières places.

Syndella (Scoubidou de Carrère) a pris le meilleur sous la selle de Khalid Jbilou, devançant ses compagnons de couleur et d’entraînement, Bachar de Carrère (Kerbella) et Salma Al Khalediah (Dormane). « C’est une très grande victoire pour moi, a déclaré Khalid Jbilou, le jockey lauréat. Il y avait de meilleurs chevaux que le mien au départ mais ma pouliche a montré beaucoup de cœur et n’a rien lâché. Son entraîneur m’avait dit d’attendre et de prendre notre chance, ce que nous avons fait. » Khalid Jbilou est âgé de 21 ans et a déjà une cinquantaine de victoires à son palmarès.

Déjà lauréat d’une épreuve de la Wathba Stud Farm Cup quelques minutes plus tôt, Kamal Daissaoui, figure incontournable des courses marocaines avec une centaine de chevaux, dont quarante pur-sang arabes, a pour sa part déclaré : «  Je suis très, très content de cette victoire pour l’inauguration de l’hippodrome de Marrakech, qui plus est à l’occasion d’un meeting international. Je pensais que Bachar de Carrère et Salma Al Khalediah  seraient devant Syndella mais elle m’a vraiment surpris de la plus belle des manières. Il faut dire que même si un Groupe III PA figure au palmarès de Bachar de Carrère, il y avait eu quelques contretemps dans sa préparation. »

LA VICTOIRE DU FRANÇAIS YOANN BONNEFOY

Cheikha Fatima bint Mubarak Apprentice World Championship (Ifahr)

Associé à Jasma I (Pomander), le Français Yoann Bonnefoy a dû faire preuve de sang-froid et de toute son expérience pour canaliser sa jument et remporter cette épreuve réservée aux apprentis. Jasma I s’est mise à pencher vers l’extérieur à quelques mètres du poteau avant de s'imposer assez nettement devant Akha Amyr Event (Darweesh), monté par l’Anglaise Gemma Tutty, et Marhaban Maamora (Moneybox Al Maury) sous la selle de l’Algérien Walid Bendjekidel.

Yoann Bonnefoy a ainsi décroché sa première qualification pour la finale de cette compétition, qui se disputera en novembre à Abu Dhabi.

LA SLOVAQUE MICHALA KUCHARIKOVA SE QUALIFIE

Cheikha Fatima bint Mubarak Ladies World Championship (Ifahr)

La Slovaque Michala Kucharikova a remporté cette épreuve marocaine du Cheikh Fatima bint Mubarak Ladies World Championship en selle sur Djourman Bs (D’Jaman). Elle a ainsi décroché son ticket pour la finale qui aura lieu en novembre à Abu Dhabi. « Son entraîneur n’avait pas hésité à me dire d’être téméraire avec son cheval. Il est sorti lentement des stalles de départ et a musardé à l’arrière-garde pendant un bon moment. Toutefois, dès que nous avons franchi le tournant final, nous avons trouvé une ouverture et mon cheval s’est allongé. La cavalière hollandaise est venue à notre hauteur pour nous attaquer, mais le cheval est bien reparti pour s’imposer de peu, a commenté Michala Kucharikova. Je suis très heureuse. C’est la huitième victoire de ma carrière et je prends souvent part à des épreuves du Festival. C’est la seconde fois que je me qualifie pour la finale. En 2013, j’avais remporté une épreuve sur la piste de Duindigt avant de terminer sixième lors de la Finale. J’ai hâte de retourner à Abu Dhabi en novembre et je serais contente de finir dans les cinq premières. »