KENTUCKY DERBY - PRÉSENTÉ PAR LONGINES (GR1) - Always Dreaming rêve de la Triple couronne

International / 07.05.2017

KENTUCKY DERBY - PRÉSENTÉ PAR LONGINES (GR1) - Always Dreaming rêve de la Triple couronne

CHURCHILL DOWNS (US), SAMEDI

 

Todd Pletcher chante sous la pluie. L’entraîneur américain a enfin amélioré son score dans le Kentucky Derby - Présenté par Longines (Gr1). Il est passé d’une victoire sur 45 partants à 2 sur 48 grâce à Always Dreaming (Bodemeister), qui s’est imposé de toute une classe sur une piste lavée par la pluie. Son premier lauréat, Super Saver (Maria’s Mon), avait remporté le Kentucky Derby en 2010 dans des conditions similaires. Samedi, à Churchill Downs, il était presque impossible de revenir de derrière, à tel point que 9 des 11 gagnants sur le dirt au cours de l'après-midi figuraient parmi les trois premiers après 400m de course.

Pour revoir la course, cliquez ici : https://youtu.be/FsBdwsT560E

Johnny V, le grand pilote. John Velasquez, le premier jockey de Todd Pletcher depuis vingt ans, avait déjà gagné le Kentucky Derby, mais associé à Animal Kingdom (Leroidesanimaux), entraîné par Graham Motion. Son record avec les pensionnaires de Pletcher était de 0 sur 10 avant samedi. Johnny V. a monté une course aux petits oignons. Always Dreaming a pris un bon départ et a suivi dans le premier tournant le train de course très soutenu imposé par State of Honor (To Honor and Serve). Le leader a passé les premiers 800m en 46’’53 et il était déjà sur ses fins à 800m du poteau quand Always Dreaming a forcé en compagnie d'Irish War Cry (Curlin). Ce dernier a lâché prise à mi-tournant et Always Dreaming a filé au poteau sans être inquiété. Looking at Lee (Lookin at Lucky) a refait du terrain côté corde et s’est octroyé la deuxième place devant Battle of Midway (Smart Strike), jamais loin de la tête, qui a terminé troisième sous la selle de Flavien Prat. Julien Leparoux est quatrième avec Classic Empire (Pioneerof the Nile). Florent Géroux est onzième sur Hence (Street Boss), jamais dans le coup.

Soumillon au rodéo. Et Christophe Soumillon ? Les parieurs américains, qui d’habitude ne misent pas leur argent dans le Derby sur un cheval qui vient de l’étranger, avaient plutôt fait confiance à Thunder Snow (Helmet). Le représentant Godolphin était le huitième choix dans un betting assez serré, qui plaçait Always Dreaming comme favori à 5,70. Les supporters de Thunder Snow ont perdu leur argent après 150m. Le poulain est sorti de sa boîte et a tout de suite versé à droite avant de bondir comme un cheval sauvage au rodéo. Christophe Soumillon n’a pas eu d’autre choix que de l’arrêter. Le cheval a fait son retour au paddock où la vétérinaire Jennifer Kaak n’a constaté aucune anomalie. Il est ensuite rentré à l’écurie sur ses jambes. Un mystère…

Les pouliches ont fini plus vite. Comparer deux courses sur une piste en dirt mouillé n’est pas facile. Always Dreaming a parcouru les 2.000m en 2’03’’59 (réduction 1’01’’8 au kilomètre) alors que vendredi, Abel Tasman avait bouclé son parcours en 1’51’’62, sur le pied de 1’02. Les temps de passage sont proches et la pouliche a fini un peu plus vite que le mâle. Comme pour les Longines Kentucky Oaks, c’est la marque horlogère suisse qui assurait le chronométrage. Elle est aussi le chronométreur officiel de la Triple couronne.

Un cheval transformé en Floride. Always Dreaming, deux fois placé à 2ans sous la férule de Dominick Schettino, a changé de visage après avoir rejoint l’écurie de Todd Pletcher en septembre, suite à l’achat d’une part du cheval par Vincent Viola. Todd Pletcher a alors décidé de faire souffler le poulain et l’a envoyé chez J.J. Crupi, un spécialiste de breeze up et de préparation des yearlings, qui travaille à Ocala. Au début de l’hiver, Todd Pletcher a reçu un cheval tout neuf. Always Dreaming a ouvert son palmarès à Tampa Bay en s’imposant de 11 longueurs et demie. Il a ensuite remporté une course à conditions à Gulfstream Park et le Florida Derby (Gr1). Depuis son passage chez Pletcher, il compte quatre victoires en quatre sorties avec un total de 22 longueurs d’avance sur ses victimes.

En route pour les Preakness. John Velazquez a dit : « Always Dreaming est le meilleur cheval que Todd et moi ayons eu dans le Derby. » L’entraîneur, au micro de NBC, a répondu à une question sur son record dans le Kentucky Derby : « En 17 ans, nous avons eu deux gagnants, ainsi que deux chevaux qui ont terminé à la deuxième place et trois à la troisième. » Always Dreaming est en route pour la Triple couronne et on le verra à Pimlico dans les Preakness Stakes.

Une propriété italo-américaine. Always Dreaming appartient à Vinnie Viola, homme d’affaire d’origine sicilienne, qui s’est associé avec son ami d’enfance Anthony Bonomo. Viola, propriétaire de l’équipe de hockey des Florida Panters, était nommé comme Secretary of Army dans le cabinet du président Trump mais a renoncé à ce poste pour conflit d’intérêt. Vinnie Viola a aussi eu un cheval à l’entraînement en Italie, la pouliche La Trinacria (Harlan’s Holiday), deuxième dans la Poule d’Essai italienne l’année dernière. La Trinacria porte l’ancien nom de la Sicile, terre d’origine de la famille Viola. Un troisième italo-américain, Anthony Manganaro, de Siena Farm, et West Point Thoroughbred sont entrés dans la propriété du cheval avant la victoire dans le Florida Derby (Gr1).

La première production de Bodemeister. Acheté 350.000 $ à Keeneland en septembre, Always Dreaming appartient à la première génération de Bodemeister (Empire Maker), qui fut deuxième dans le Kentucky Derby et les Preakness Stakes en 2012. Always Dreaming est un demi-frère de Hot Dixie Chick (Dixie Union), une des meilleures pouliches de 2ans en 2009, gagnante des Spinaway Stakes (Gr1). La mère, Above Perfection (In Excess), fut une pouliche très vite, gagnante de Gr3 et deuxième de Gr1 derrière la championne Xtra Heat (Dixieland Heat).