LONGINES KENTUCKY OAKS (GR1) - Abel Tasman, la chinoise d’Amérique

Courses - International / 06.05.2017

LONGINES KENTUCKY OAKS (GR1) - Abel Tasman, la chinoise d’Amérique

CHURCHILL DOWNS (US), VENDREDI

 

LONGINES KENTUCKY OAKS (GR1)

Abel Tasman, la chinoise d’Amérique

Teo Ah Khing, le président du China Horse Club, a levé ses bras au ciel dans le winner’s circle de Churchill Downs. La pouliche Abel Tasman (Quality Road) a donné à la casaque rouge étoiles jaunes sa première victoire classique en remportant les Longines Kentucky Oaks (Gr1), sur une piste transformée en bourbier par la pluie. Teo Ah Khing a déjà connu des victoires importantes – il était associé au lauréat du Derby d’Epsom Australia (Galileo) –, mais cette fois ce sont les couleurs du China Horse Club qui ont brillé. Il a dit : « La course est passée sur les écrans de 800 millions de Chinois. Cela nous donne l’opportunité de faire connaître les Longines Kentucky Oaks et l’importance de cette course en Chine. »

 

Sous la pluie. Les conditions du dirt de Churchill Downs ont joué un rôle décisif sur le résultat. Le terrain, glissant et pénible en même temps, a coupé les jambes des pouliches les plus rapides. La grande favorite, Paradise Woods (Union Rags), associée au Français Flavien Prat, en a été la victime principale. La pensionnaire de Richard Mandella a pris la tête et la corde, mais a tout de suite subi la pression de Miss Sky Warrior (First Samurai). Les deux pouliches ont passé les premiers 400m en 22’’79 et les 800m en 46’’24. Un train de course suicidaire. Abel Tasman était encore en dernière position à l’amorce du tournant final, mais quand Mike Smith lui a demandé d’accélérer en quatrième épaisseur, la pouliche a passé en revue le peloton à une vitesse supérieure. Elle avait course gagnée à 200m du poteau et a rallié le poteau avec une grande longueur d’avance sur Daddys Lil Darling (Scat Daddy), qui a bien fini, et Lockdown (First Defence).

 

Paradise Wood comme à Vincennes… Abel Tasman a semblé être un avion de chasse dans les 600 derniers mètres, mais les temps partiels disent autre chose : la gagnante a parcouru cette portion en 39’’16 alors que la pauvre Paradise Woods a terminé onzième, au trot, en 44’’11. À Vincennes, on ne gagne même pas un prix de série au trot monté à cette vitesse… Et pourtant, il y a quatre semaines, dans les Santa Anita Oaks (Gr1), Paradise Woods avait laissé Abel Tasman à presque 12 longueurs. Richard Mandella, l’entraîneur de la décevante favorite, a dit : « Paradise Woods n’était pas à son aise sur la piste et elle a trouvé une adversaire qui l’a obligée à aller à un train beaucoup trop rapide. En plus, elle en a peut-être beaucoup trop fait lors de sa victoire à Santa Anita. Elle était un peu fatiguée. »

 

En mode Arrogate. Bob Baffert est plus connu comme entraîneur de mâles (4 succès dans le Kentucky Derby) et pourtant Abel Tasman est sa troisième lauréate des Kentucky Oaks. Après la course, il a expliqué : « Aux ordres, j’ai dit à Mike Smith qu’il ne montait pas Arrogate aujourd’hui et j’ai tout de suite ajouté : monte la pouliche précisément comme Arrogate. Mike a monté une super course ; plus il vieillit, plus il s’améliore. »

 

Chez Baffert depuis deux mois. Rachetée 65.000 $ à Keeneland, en septembre, par son éleveur Clearsky Farms (le même haras que celui d’Arrogate), Abel Tasman a fait ses débuts en août à Del Mar, sous la férule de Simon Callaghan, et a remporté le Gr1 Starlet Stakes en décembre à Los Alamitos. Le China Horse Club a acheté une part de la pouliche avant sa course de rentrée dans les Santa Ysabel Stakes (Gr2) où elle avait terminé deuxième d’Unique Bella (Unbridled’s Song). C’est après cette course que la pouliche est rentrée chez Baffert, qui l’entraîne depuis presque deux mois.

 

Quality Road, père de femelles. Abel Tasman – oui, c’est un nom de mâle ! – est par l’étalon Quality Road (Elusive Quality), un lauréat du Florida Derby (Gr1) qui a produit 4 gagnants de Gr1 dans ses trois générations de 3ans et plus et est offert à 35.000 $ par Lane’s End Farm. Ses meilleurs produits avant Abel Tasman sont Hootenanny (deuxième du Morny avant de gagner la Breeders’ Cup Juvenile Filly Turf, Gr1) et Illuminant, elle aussi lauréate de Gr1 sur le gazon. La mère, Vargas Girl (Deputy Minister), a produit 4 autres gagnants, dont Sky Girl (Sky Mesa), lauréate de Gr3. Vargas Girl est une demi-sœur de Bevo (Prospector’s Gamble), qui s’est imposé dans les Futurity Stakes (Gr1) à 2ans.