PRIX ÉPINARD (INÉDITS) - Ardenode, le plus professionnel

Courses / 06.05.2017

PRIX ÉPINARD (INÉDITS) - Ardenode, le plus professionnel

MAISONS-LAFFITTE, SAMEDI

 

PRIX ÉPINARD (INÉDITS)

Ardenode, le plus professionnel

Sur une piste déjà collante pour la première épreuve mansonnienne du programme, le Prix Épinard (inédits), les débutants de 2ans ont dû se montrer sérieux pour faire l’arrivée. Le poulain le plus professionnel en course, Ardenode (Hellvelyn), s’est imposé sûrement. Vite sur la ligne de tête, il a galopé bien en ligne et n’a pas fait de vagues. Dans un lot où plusieurs de ses rivaux ont flotté, cela a fait la différence. Uniquement sollicité aux bras par son jockey, Fabrice Veron, Ardenode a pris l’ascendant à la Girafe, avant de contrer nettement le retour de Red Duma (Air Chief Marshal). Grande Vadrouille (Smart Strike) a fini plaisamment le long du rail pour s’octroyer la troisième place. Il faudra revoir Land of Mind (Myboycharlie), un poulain imposant, mal sorti de sa stalle, qui a flotté dans le parcours avant de faire un effort plaisant pour conclure sixième.

Jockey d’Ardenode, Fabrice Veron nous a dit : « Son entraîneur m’avait prévenu qu’Ardenode était un poulain professionnel, aussi professionnel que son autre protégé, Kentish Waltz (Dandy Man), qui a débuté victorieusement à Chantilly. Mais peut-être un peu plus vert. Il a été sérieux et s’est imposé sûrement. » Pour le moment, Eoghan O’Neill, mentor d’Ardenode, a couru trois 2ans pour deux succès et une place.

 

Une famille précoce. Élevé par R. & M. Bloodstock, Ardenode a été acheté 15.000 € à Tattersalls par son entraîneur. C’est un fils d’Hellvelyn, qui a montré de la précocité en gagnant les Coventry Stakes (Gr2), à Royal Ascot, avant de se classer deuxième des Phoenix Stakes (Gr1). Hellvelyn était surtout un 2ans. Ardenode est son premier vainqueur en France. Coconut Kisses (Bahamian Bounty), la mère d’Ardenode, a gagné deux courses. Royal Mistress (Fasliyev), la deuxième mère d’Ardenode, a conclu troisième du Prix Roland de Chambure (L). Elle a produit trois vainqueurs. Il s’agit de la souche de Stalker (Kala Shikari), lauréat des Middle Park Stakes (Gr1) et des Gimcrack Stakes (Gr2). Il s’agit donc d’une famille empreinte de précocité.