PRIX DU PONT-NEUF (L) - Pamplemousse sans pépin

Courses / 07.05.2017

PRIX DU PONT-NEUF (L) - Pamplemousse sans pépin

CHANTILLY, DIMANCHE

 

De retour à Chantilly, théâtre de ses débuts victorieux, Pamplemousse (Siyouni) a enlevé le Prix du Pont Neuf (L), ce dimanche en terrain très souple. Un peu brillante en début de parcours, la pouliche de Lady Bamford a pris rapidement les commandes de l’épreuve et ne les a pas quittées. À l’entrée de la ligne droite, ses rivaux étaient déjà tous sollicités par leurs jockeys tandis que Pamplemousse galopait sûrement en tête. C’est seulement à mi-ligne droite que Pierre-Charles Boudot a demandé à sa partenaire d’accélérer. Elle a changé de jambes et a répondu. Bien qu’elle ait fouaillé de la queue quand son jockey a sorti sa cravache, elle n’a pas été inquiétée par le retour en pleine piste de Speed As (Evasive), deuxième. Incampo (Campanologist) est troisième.

 

Limitée en tenue. Entraînée par André Fabre, Pamplemousse redescendait de catégorie dans ce Prix du Pont Neuf (L), après avoir conclu honorable quatrième des Nell Gwyn Stakes (Gr3). Pierre-Charles Boudot a expliqué : « Je l’ai laissée se détendre. En partant, elle avait envie de dérouler, je l’ai laissée faire dans les 100 premiers mètres et elle s’est posée. Elle a été regardante et s’est bien reprise tout le tournant. Nous avons avancé en progression. Elle ne gagne pas avec des ressources, car nous avons vu aujourd’hui que cette distance était son maximum, et s’est bien sortie du terrain. Quand je lui ai demandé d’accélérer, elle a répondu et a bien tenu. Dans les 100 derniers mètres, elle craque un petit peu mais garde quand même l’avantage car elle a fait la différence auparavant. » Pierre-Charles Boudot a ajouté au sujet de sa tentative anglaise : « En Angleterre, nous sommes tombés sur des bonnes pouliches. Elle est certainement un petit peu en dessous. Aujourd’hui elle répond encore présent et sera certainement mieux sur une distance un petit peu plus courte. Peut-être qu’en bon terrain, elle serait encore plus efficace. »

Speed As désavantagée par le terrain. Speed As a conclu deuxième, après avoir voyagé dans le sillage de Pamplemousse. Nerveuse au rond de de présentation, elle s’est rendue avant les autres concurrents au départ. Speed As a fait quelques fautes dans le parcours et le terrain ne semble pas l’avoir aidée. Son entraîneur, Fabrice Chappet, nous a dit : « Elle court bien mais le terrain ne l’a pas avantagée. Elle devrait être meilleure en bon terrain. » Speed As restait sur une quatrième place dans le Prix Imprudence (Gr3), sans avoir eu le meilleur des parcours.

Incampo retrouve la bonne distance. Incampo se rachète et complète le podium de ce Prix du Pont Neuf. Il prouve que la distance de 1.400m lui convient mieux. Henri-Alex Pantall, l’entraîneur d’Incampo, nous a confié : « Incampo est meilleur sur cette distance. Le terrain l'a avantagé. Il lui manque la petite chose pour faire la différence à la fin mais ce type de terrain l'aide. Il va continuer dans des Listeds. »

Une descendante de Trillion. Élevée par Aleyrion Bloodstock, Pamplemousse avait été vendue 250.000 € par le haras de Grandcamp, yearling, à Arqana, puis 400.000 € à la breeze up d'Arqana 2016, par The Channel Consignment. Elle est très bien née et appartient à une famille très vivante. C’est une fille de l’étalon des Aga Khan Studs Siyouni et d’Acatama (Efisio), restée inédite. Au haras, elle a donné la bonne Odeliz (Falco), une jument pas toujours très facile mais gagnante du Darley Prix Jean Romanet et du Premio Lydia Tesio (Grs1). Odeliz s’est aussi classée deuxième des E. P. Taylor Stakes (Gr1). La deuxième mère, Tanzania (Alzao), a aussi très bien produit. Elle a donné Amorama (Sri Pekan), lauréate des Del Mar Oaks, des John C. Mabee Handicap Stakes (Grs) et mère du bon Ampère, victorieux dans le Prix Hocquart (Gr2) et deuxième du Juddmonte Grand Prix de Paris (Gr1). Amorama est une sœur d’Uncoiled (Giant’s Causeway), gagnant de Stakes au Japon, et de Table Ronde (Astronomer Royal), lauréate d’un Prix Volterra (L). La troisième mère, Triple Couronne (Riverman), est une fille de la championne Trillion (Hail to Reason), d’où l’inoubliable Triptych (Riverman). Il s’agit donc de la souche à l’origine de Trêve (Motivator), double vainqueur du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe et du Qatar Prix Vermeille (Grs1), lauréate du Prix de Diane Longines (Gr1) en un temps record et qui remporta aussi le Grand Prix de Saint-Cloud (Gr1).

 

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 26’’54

De 1.000m à 600m : 26’’82

De 600m à 400m : 12’’27

De 400m à 200m : 12’’06

De 200m à l’arrivée : 12’’05

Temps total : 1’29’’74