Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

TUNISIE - Le Grand Prix du Président de la République pour Emilien Révolte

International / 25.05.2017

TUNISIE - Le Grand Prix du Président de la République pour Emilien Révolte

KASSAR-SAID (TN), DIMANCHE

Par Mondher Zouiten

 

Neuf jockeys français ont pris part dimanche dernier à la journée de gala des courses tunisiennes et ont rehaussé par leur présence le spectacle : Gérald Mossé, Antoine Hamelin, Théo Bachelot, Émilien Révolte, Alexandre Roussel, Anthony Deau, Sylvain Ruis, David Breux et Eddy Hardouin. Ils ont reçu un accueil chaleureux et enthousiaste de la part des professionnels et surtout du public tunisien très attaché aux courses françaises. Plus de 95 % de la recette du PMU local vient des enjeux quotidiens sur les courses françaises.

G’daa fait parler la classe. Tête d’affiche de cette grande fête annuelle du cheval, le Grand Prix du Président de la République est le Derby des 4ans de pur sang arabe (150.000 Dt, 2.000m). Cette épreuve avait réuni 20 partants. Émilien Révolte, en selle sur le favori, G’daa (Tidjam Lotois), a d’entrée pris l’initiative de faire parler la classe et de conduire l’épreuve à un train sélectif. Il s’est rapidement mis hors de portée de ses adversaires, puis a fait souffler son partenaire avant d’aborder le dernier tournant, pour repartir de plus belle dans la ligne droite. Il a rallié le poteau en toute quiétude, loin de ses poursuivants, sous les ovations du public nombreux. Ghost (Muneef), associé à Théo Bachelot, a réussi à s’emparer de la deuxième place, avec une encolure d’avance sur Ghoulem (Raad). À trois longueurs, on trouve ensuite Ghoul (Hajjam) ainsi que Ghazi (Moussoul), monté par Eddy Hardoin. Le vainqueur appartient à son naisseur, le haras Ahmed Essaied qui inscrit son nom pour la troisième année successive au palmarès de ce Grand Prix. Cet entourage s’était imposé avec avec Enta Horr (David Breux) en 2015, exporté depuis à Oman. Faouzi (2016) et G’daa (2017) ont été confiés à Émilien Révolte.

Attractive domine chez les pur-sang de 3ans. Le Derby des 3ans de pur sang anglais nés et élevés localement (70.000 Dt, 2.000m) a réuni 14 partants. Il a été dominé par la meilleure pouliche de la génération, Attractive (Hurricane Alan). Elle appartient au haras Meddeb et était montée par Théo Bachelot. La pouliche passe le poteau en tête, avec neuf longueurs d’avance sur l’inattendu Hercule (Air Chief Marshal), suivi à distance par Miesque’s Friends (Miesque’son) et Potentiel (Hurricane Alan), monté par Alexandre Roussel.

 

La forme d’Alexandre Roussel. Alexandre Roussel est un habitué de l’hippodrome de Kassar-Said. Il s’est distingué la veille dans le Grand Prix de Carthage, un Gr3 PA international sur 2.000m, pour les 4ans et plus, avec 19 partants dont trois chevaux libyens. Alexandre Roussel a en effet remporté avec autorité cette épreuve avec le 6ans El Majd (Majd Al Arab) pour le haras Meddeb, loin devant les libyens Intissar Al Musawama (Kassim) et Jehaad (Muneef), suivis d'El Shamali (Nemrod du Paon), associé à Théo Bachelot. Alexandre Roussel s’est également adjugé le Prix Ahmed Kaddour (Gr2, 2.000m) avec le 4ans Wild Fire (Gentlewave) et a terminé deuxième du Prix Ouadaa (1.700m), une Listed pour les pur-sang arabes de 4ans, avec Gandour (Majd El Arab) derrière Ghawi (Tidjam Lotois). El Majd revenait d’un séjour de près de six mois chez Élisabeth Bernard. Pour sa première tunisienne, Anthony Deau a enlevé le Prix de l’Ifhar (Gr2 PA, 1.600m), pour pouliches de pur sang arabes de 3ans, avec Hadhra (Muneef) devant Hawazine (Tidjam Lotois), suivie de Hatoof (Mahabb), associée à Alexandre Roussel.