Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

YUSHUN HIMBA - OAKS (GR1)  Soul Stirring, comme maman

International / 21.05.2017

YUSHUN HIMBA - OAKS (GR1) Soul Stirring, comme maman

TOKYO (JP), DIMANCHE

 

Grande favorite des Oaks japonaises (Gr1), Soul Stirring (Frankel) n’a pas déçu ses (très) nombreux supporters en remportant facilement l’épreuve. Toujours vue à la pointe du combat, elle a bien accéléré dans les 200 derniers mètres, après avoir changé de jambes. La pouliche devance d’une longueur trois quarts Mozu Katchan (Harbinger), elle-même deux longueurs et demie devant Admire Miyabi (Heart’s Cry). Lys Gracieux (Heart’s Cry et Liliside) est cinquième, tout près de la troisième. Elle s’est retrouvée assez loin et n’a pas été très heureuse dans la ligne droite.

Pour voir la course : https://youtu.be/x8I8iwpn850?t=1m14s

Frankel, mais surtout Stacelita. Soul Stirring est sous le feu des projecteurs car fille de Frankel (Galileo), l’étalon de Juddmonte Farms. Elle appartient à la première production de l’étalon et a été son premier gagnant de Gr1, remportant le Marcel Boussac japonais (Gr1) à 2ans, et elle est désormais son premier gagnant classique. Soul Stirring, c’est aussi un petit bout de France au Japon. Elle est aussi – et surtout ? – une fille de la championne Stacelita (Monsun) et elles ont beaucoup de points communs. Elles sont désormais toutes deux gagnantes de Diane/Oaks. Elles ont toutes deux été pilotées à la victoire par Christophe Lemaire. Le jockey français enregistre un second succès dans un classique japonais, le premier ayant eu lieu avec le champion Satono Diamond (Deep Impact) dans le St Leger (Gr1), en 2016. Christophe Lemaire a dit : « Je suis tellement heureux, et cela d’autant plus que j’ai gagné les Oaks françaises avec sa mère. Soul Stirring a hérité des qualités de son père, Frankel, et de sa mère. J’étais confiant avant la course. Je n’étais pas certain de la distance, car elle n’avait jamais couru sur 2.400m. Je voulais donc me retrouver rapidement en bonne position, ce qui a été possible car elle sort très vite des stalles. Elle a aussi une longue accélération grâce à laquelle j'ai pu venir assez tôt dans la ligne droite, puis appuyer encore sur l’accélérateur pour finir. »

Une belle réussite des souches françaises dans les Oaks. Les pouliches descendantes de juments ayant couru et/ou ayant été élevées en France brillent régulièrement dans les Oaks. Il y a deux ans, Mikki Queen (Deep Impact), fille de Musical Way (Gold Away), remportait cette épreuve. On peut aussi citer Saint Émilion (Zenno Rob Roy), qui concluait première dead heat du Gr1 avec la championne Apapane (King Kamehameha) en 2010. C’est une fille de la "FR" Moteck (Last Tycoon), lauréate d’un Prix de Flore (Gr3).

YUSHUN HIMBA - OAKS

Gr1, 3ans, femelles, 2.400m, 1.878.000 $

1re      SOUL STIRRING (F3)       C. Lemaire

(Frankel & Stacelita, par Monsun)

Pr. : Shadai Race Horse Co. Ltd

El. : Shadai Farm

Entr. : K. Fujisawa

2e        MOZU KATCHAN (F3)

(Harbinger & Site Dealer, par King Kamehameha)

3e        ADMIRE MIYABI (F3)

(Heart’s Cry & Lady Skipper, par Kurofune)

Écarts : 1. 3/4 L, 2. 1/2 L, Tête (18 partantes). Temps : 2’24’’10