Le mot de la fin - Don

Autres informations / 29.06.2017

Le mot de la fin - Don

C’est l’histoire d’un petit village anglais, nommé Godolphin Cross… Dans le passé, il a déjà perdu son pub ainsi que sa principale église, vendus pour construire des immeubles. Ce fut un coup dur pour les habitants que d’apprendre que leur chapelle méthodiste, utilisée aussi comme salle de fête, risquait le même sort. Ils se sont donc mobilisés pour la sauver, mais il leur manquait entre 90.000 et 100.000 £ pour pouvoir l’acheter. Et si la chapelle passait aux enchères, ils la perdaient. Les appels à des fonds de charité avaient échoué, tout comme l’appel à la duchesse de Cornwall, car elle ne pouvait pas financer le rachat d’un bâtiment comme cette chapelle. Mais le cheikh Mohammed Al Maktoum, lui, le pouvait !

Richard McKie, président de la communauté de Godolphin Cross, explique l’histoire. Une veille dame avait retrouvé une coupure du Racing Post, dans lequel avait été publié, sur l’idée d’un parieur,  un appel pour sauver – sans réussite – l’ancienne église du village. Sans trop y croire, Richard McKie a envoyé un message à Godolphin pour expliquer en une centaine de mots la situation du village. Mais l’appel a été reçu et le cheikh Mohammed Al Maktoum a fait un don pour sauver la chapelle méthodiste. En échange : une exposition sur Godolphin Arabian ! Et Richard McKie de conclure : « Les gâteaux lui sont offerts à vie et, même si je pense que le cheikh Mohammed ne boit pas d’alcool, il n’aura jamais à payer une pinte de Skinner’s Porthleven Ale de toute sa vie ! »