PRIX DAMAS - MABROOKA FAIT PARLER SA POINTE DE VITESSE

19.06.2017

PRIX DAMAS - MABROOKA FAIT PARLER SA POINTE DE VITESSE

DAX (FR), 28 mai 2017

Gr. III PA - 4 ans et plus - 1 400 m - 20 000 €

Malgré un champ de course qui ne favorise pas toujours les attentistes, surtout sur cette distance de 1 400 mètres, Mabrooka (Mahabb) a su faire parler sa pointe de vitesse finale pour enlever ce Prix Damas (Gr. III PA) et rester invaincue cette saison en deux sorties.

Placée comme à son habitude en dernière position, la protégée de Didier Guillemin s’est montrée patiente, sous la selle d’Alexandre Gavilan. Le petit peloton, emmené par Lwsail (Amer), suivi à son intérieur par Al Mounteze Monlau (Nashwan Al Khalidiah), est sorti du tournant final dans cet ordre. Rapproché en dehors, Mabrooka a refait son retard dans la ligne droite finale, mètre par mètre, s’imposant d’une encolure devant un courageux Lwsail. Rawah (Amer) a pris la troisième place tout à la fin, devant Al Mounteze Monlau.

Si la victoire est courte, le style est là. Mabrooka n’a jamais cessé de refaire du terrain pour finir et son succès est logique. Elle soulage toutefois l’entraîneur Didier Guillemin, qui craignait que le tracé de Dax ne soit défavorable au style de course de sa protégée. Il a déclaré : « Elle gagne bien mais n’avait pas trop de marge d’erreur car il fallait que tout se passe bien. Elle est au-dessus du lot et même si elle ne gagne pas de 100 mètres, je suis tout de même satisfait. On devrait la revoir à La Teste-de-Buch d’ici un mois [Shadwell Critérium des Pouliches, Gr. II PA, 1 900 mètres, ndlr]. »

Une propre sœur de Rakha

Par Shamayl (Kesberoy), Mabrooka est la sœur de plusieurs très bons éléments, comme sa propre sœur, Rakha, lauréate du French Arabian Breeders’ Challenge pour Pouliches (Listed PA) et du Liwa Oasis (Gr. I PA), mais aussi de Baraaqa (Sire d’Albret), deuxième de la championne Kiss de Ghazal dans ce même Qatar French Arabian Breeders’ Challenge pour Pouliches (Listed PA), en 2010.

La deuxième mère, Kâline du Loup (Djouras Tu), a produit Câlin de Louve (Djelfor) qui a enlevé l’Arabian Jockey Club Derby et les Arabian Cup Stakes (Grs I PA). Cette branche de la souche de Nevada II (Djanor) provient de l’élevage de Jean-Marc Saphores, chez qui elle a donné Chéri Bibi (Baroud III).