Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Le Qipco Prix du Jockey Club en dix mots clés (1/2)

Courses / 02.06.2017

Le Qipco Prix du Jockey Club en dix mots clés (1/2)

 

Le Qipco Prix du Jockey Club en dix mots clés (1/2)

Ce dimanche, Chantilly accueille la 13e édition du Qipco Prix du Jockey Club dans sa version sur 2.100m. De Shamardal à Almanzor, les 12 dernières éditions sont passées au crible et réparties en 10 mots-clés. [Partie 1/2]

 

Xavier Bougon a consacré toute sa vie aux courses, cultivant sa passion pour l’histoire de notre sport, en complément de ses activités professionnelles dans le cadre de l’Institution. Depuis le mois de janvier 2016, il vous propose une rubrique régulière consacrée à l’histoire des courses.

 

 

André (& Arc). André Fabre a gagné le Jockey Club à 4 reprises avec 4 casaques différentes. Ses 2 derniers lauréats sont montés sur le podium de l’Arc. Troisième de la Poule d’Essai, Intello (Galileo) a fait forte impression dans l’édition 2013 du Jockey Club. Son entourage ne lui a ensuite pas accordé de vacances estivales et il s’est imposé dans le Prix Messidor (Gr3, 1.600m) avant de se classer troisième du Prix du haras de Fresnay-le-Buffard - Jacques Le Marois (Gr1) de Moonlight Cloud (Invincible Spirit). Après avoir remporté le Prince d’Orange (Gr3, 2.000m), il s’est classé troisième de l’Arc de Trêve (Motivator). Autre pensionnaire d’André Fabre, New Bay (Khalid Abdullah) a gagné le derby français en 2015. Deuxième de la Poule d’Essai de Make Believe (Makfi), il a ensuite gagné le Prix Guillaume d’Ornano (Gr2 sur 2.000m) puis le Qatar Prix Niel (Gr2) et s’est classé troisième de l’Arc de Golden Horn (Cape Cross).

 

Atypique. Après Vision d’État, Chichicastenango (Smadoun) a donné un autre gagnant du Jockey Club : Saônois. Ce poulain a connu un parcours atypique. Acheté à l’amiable chez son éleveur, Olivier Corbière, le pensionnaire de Jean-Pierre Gauvin est passé par les réclamer à 2ans. Pendant l’hiver, il a gagné le Prix Policeman (L) sur la P.S.F. de Cagnes-sur-Mer. Cette Listed rend hommage au gagnant du Prix du Jockey Club 1980. Saônois a ensuite remporté le Prix La Force (Gr3) comme Sassafras, Dream Well et Holding Court. Deux ans après Saônois, le Jockey Club a été remporté par un sujet dont le parcours sortait des sentiers battus. Tout laissait à penser que The Grey Gatsby (Mastercraftsman) allait se diriger vers le Derby d’Epsom après sa victoire dans une préparatoire, les Dante Stakes (Gr2). Il n’en fut rien et ce dernier a couru le Derby français avec succès. Il a ensuite confirmé en gagnant les Qipco Irish Champion Stakes. Tout au long de sa carrière, il a affronté les ténors de la scène internationale et s’est classé sept fois parmi les trois premiers au niveau Gr1. The Grey Gatsby va faire sa rentrée à Ascot sous la férule de son nouvel entraîneur, Dermot Weld.

 

Dernier. Almanzor (Wootton Bassett) est le dernier gagnant du Jockey Club. Avec Tantième, son père, Wootton Bassett (Iffraaj), est le seul lauréat du Grand Critérium à avoir produit un lauréat du Jockey Club. Triple lauréat à 2ans, Almanzor s’est classé troisième du Prix de Fontainebleau (Gr3) de Dicton (Lawman) pour sa rentrée. Il a ensuite gagné le Prix de Guiche (Gr3) avant de décrocher le graal classique à Chantilly. Almanzor a ensuite passé ses vacances à Deauville où il a remporté le Prix Guillaume d’Ornano (Gr2) avant de battre les anglo-irlandais dans les Champion Stakes et dans les Irish Champion Stakes (Grs1).

 

Fontainebleau (& Guiche). Lawman (Invincible Spirit) est le premier auteur du doublé Prix de Guiche-Prix du Jockey Club. Seul Almanzor a réussi à l’imiter. Ces deux poulains ont fait l’arrivée du Prix de Fontainebleau (1.600m) à Longchamp avant de gagner le Prix de Guiche (1.800m).

Quatrième du Grand Critérium (de Siyouni), Lope de Vega (Shamardal) s’était classé troisième du Prix de Fontainebleau de Rajsaman (le père de Brametot). Cette préparatoire l’a emmené sur la Poule qu’il a remportée en partant de la stalle la plus extérieure (15), avant de confirmer dans le Prix du Jockey Club (numéro 20 dans les stalles). Non placé lors de ses sorties suivantes, le pensionnaire d’André Fabre a pris la direction du haras. Dans le Jockey Club 2017, il est représenté par le supplémenté Bay of Poets.

Le Havre (Noverre), vainqueur du Prix Djebel (Gr3) pour sa rentrée, est naturellement allé vers la Poule où il a pris la deuxième place derrière Silver Frost (Verglas) lequel arrivait du Prix de Fontainebleau. Jean-Claude Rouget l’a rallongé afin de participer au Prix du Jockey Club. Bonne pioche puisqu’il s’y est imposé avant d’entrer au haras.

 

Partants. L’édition 2017 a réuni 12 partants, soit le plus petit peloton depuis 2005, l’année du raccourcissement de la distance à 2.100m. La moyenne des 12 précédentes éditions est de 17,67 partants. Trois éditions (2007, 2008 et 2012) avaient réuni 20 chevaux. Deux ans plus tard, la décision est prise de ne pas limiter le nombre de partants : 23 candidats seront déclarés, 22 seront finalement au départ. Les 12 dernières éditions courues sur 2.400m avaient réuni 152 partants, soit une moyenne de 12,61.