Royal Ascot mardi : Signs of Blessing et Spectre pour la France avec Stéphane Pasquier et le 13 à la corde

International / 18.06.2017

Royal Ascot mardi : Signs of Blessing et Spectre pour la France avec Stéphane Pasquier et le 13 à la corde

Le français Signs of Blessing (Invincible Spirit) s’alignera dans la boîte numéro 13, mardi à Royal Ascot. Le pensionnaire de François Rohaut, troisième l’année dernière dans les Diamond Jubilee Stakes (Gr1), a changé de cible et sera au départ des King’s Stand Stakes (Gr1), sur 1.000m. Le numéro à la corde à 2 chiffres est un avantage parce qu’en ligne droite, les boîtes seront positionnées au centre de la piste, c’est-à-dire que le numéro 1 se situe le plus loin de la lice des tribunes. Parmi le paquet de sprinters le plus proche de la lice, l’américaine Lady Aurelia (Scat Daddy) a tiré le 18 sur 18 et sera tout de suite à la pointe du combat. La pensionnaire de Wesley Ward est favorite à 3/1, avec une légère préférence sur le lauréat du Qatar Prix de l’Abbaye de Longchamp (Gr1) Marsha (Acclamation), qui a reçu une place au milieu (8). Signs of Blessing est le troisième favori, alors que le tenant du titre, Profitable (Invincible Spirit), perdu en route par le français dans le Prix de Saint-Georges (Gr3) à Deauville, est plutôt délaissé à 14/1 et s’alignera en pleine piste, avec son 1.

Ribchester en pleine piste. Stéphane Pasquier et l’entraînement français seront au départ dans les Queen Anne Stakes (Gr1), sur les 1.600m en ligne droite en ouverture du meeting, avec Spectre (Siyouni). Tout comme Signs of Blessings, la pensionnaire de Markus Munsch a tiré le 13. Le grand favori Ribchester (Iffraj) est de l’autre côté de la piste, avec son numéro 1, et son leader Toscanini (Shamardal) est plutôt vers la corde avec le 10.

Churchill et ses deux valets. Le champion des 3ans sur le mile Churchill (Galileo) sera au départ des St James’s Palace Stakes (Gr1), sur le parcours avec tournant. Avec son fidèle Lancaster Bomber (War Front) et un troisième représentant de Ballydoyle, Peace Envoy (Power), il monopolise les attentions. Godolphin répond avec Barney Roy (Excelebration) et Thunder Snow (Helmet), les victimes de Churchill respectivement à Newmarket et au Curragh.