LE SPORT PAR LE TEMPS - « L’essentiel n’est pas d’avoir vaincu, mais de s’être bien battu »

Courses / 20.06.2017

LE SPORT PAR LE TEMPS - « L’essentiel n’est pas d’avoir vaincu, mais de s’être bien battu »

 

Par Bruno Barbereau

Senga  (Blame) a été sacrée dimanche dans le Prix de Diane Longines (Gr1), dans un lot marqué par son hétérogénéité. L’échelle des valeurs des 16 partantes s’étalait en effet de 34 à 52. Comme le disait le baron de Coubertin, « l’essentiel n’est pas d’avoir vaincu, mais de s’être bien battu ». À ce jeu-là, chacune a le droit de participer, mais cela réduit d’autant les espaces pour progresser dans la ligne droite.

Senga a bouclé son parcours en 2’05’’97. Trêve (Motivator) garde donc son record de 2’03’’77, mais Senga devient la sixième pouliche à descendre en dessous de 2’06. Le terrain ce dimanche était annoncé à 3,2, mais il était certainement encore plus rapide que cela. Enfin, c’est la cinquième fois en dix ans que la gagnante du Diane arrive de la Poule d’Essai, qui devient la vraie préparatoire pour le classique de Chantilly.

Comme dans le Qipco Prix du Jockey Club, la course a été marquée par un train soutenu, avec une réduction kilométrique sous la minute. Dans ce genre de configuration, toutes les tactiques sont possibles : attendre comme aller devant, mais dans la ligne droite, le meilleur endroit pour progresser était l’extérieur, qui permettait d’éviter les pouliches sur leur fin. Avec un tel rythme, la sélection naturelle s’opère et dimanche, beaucoup reculaient dans les 400 derniers mètres de course…

Les temps du Prix de Diane Longines
CltNomTps brutL600mL400mAcc.% (600)
1Senga2’05’’9735’’0022’’90103
2Sistercharlie2’06’’1235’’3022’’80102
3Terrakova2’06’’1335’’2022’’80102,5
4Shutter Speed2’06’’2035’’4023’’20101,5
5Turf Laurel2’06’’2135’’2022’’80102,5

Normandie (Redoute’s Choice) et Haya of Fortune (Soldier of Fortune) ont pris la direction des opérations, menant à un train régulier, et flanquées de Monroe Bay (Makfi) et Vue Fantastique (Motivator). Les 1.100 premiers mètres ont été couverts sur des bases élevées, en 1’05’’06, un temps conforme à celui de l’édition remportée par Star of Seville (Duke of Marmalade) dans les mêmes conditions (1’05’’11). La marque des 1.500m a été touchée en 1’30’’85, celle des 1.700m en 1’42’’67.

Shutter Speed (Dansili) et Senga ont lancé les hostilités à 400m du poteau. Sistercharlie (Myboycharlie), gênée par la chute à 350m du but, a réalisé de superbes derniers 200m et offre la meilleure impression de la course.

Senga, la lauréate, a trouvé sa distance avec les 2.100m, mais ne tiendra pas plus. Sistercharlie, en revanche, est l’archétype de la pouliche de tenue.

 

Quel est l’écart entre un cheval de Gr1 et un cheval de gros handicap ?

La comparaison des temps du Diane et du Quinté disputé le même jour permet de répondre à cette question. Les deux courses ont "roulé", mais le temps du Quinté, remporté par un cheval en valeur 37, est de 2,34 secondes plus lent que celui réalisé par Senga. Si on considère qu’une longueur correspond à 2,55m et à 0,16 seconde, Senga aurait fini quinze longueurs devant Soleil d’Octobre. Une longueur équivalant à un kilo, on retrouve bien la différence de valeur : 52 pour Senga, 37 pour Soleil d’Octobre.

 

Zelzal en mode économique

Zelzal (Sea the Stars) effectuait sa rentrée dans le Prix Bertrand du Breuil Longines (Gr3). Deuxième de la course, il est loin d’avoir démérité. Dans une course menée tambour battant par Black Max (Fuissé), son compagnon d’entraînement Taareef (Kitten’s Joy) a galopé en deuxième position et s’est imposé en 1’34’’57. Il bat le record de l’épreuve détenu depuis 2007 par Spirito del Vento (Indian Lodge), mais pas celui du parcours, qui est l’œuvre de… Zelzal, dans le Prix Jean Prat l’an dernier, en 1’34’’48.

Les temps du Prix Bertrand du Breuil Longines
CltNomTps brutL600mAcc.% (400)
1Tareef1’34’’5722’’90103
2Zelzal1’3’’8522’’60105

La ligne droite de Zelzal est assez extraordinaire et on devrait le revoir au niveau Gr1 prochainement.

Hocquart : il faudra faire mieux le 14 juillet !

Le Prix Hocquart Longines a été l’une des rares courses de la journée sans train. Le temps total de 2’33’’09 est à comparer avec le temps de Found dans le dernier Arc (2’23’’61). Ice Breeze (Nayef) a passé le poteau en tête avec des derniers 600m en 33’’33, donc très rapides, ce qui est logique vu le rythme de l’épreuve. Mais il faudra faire beaucoup mieux pour espérer remporter le Juddmonte Grand Prix de Paris.