THE PRESIDENT OF THE UAE CUP - COUPE D'EUROPE DES CHEVAUX ARABES - MURAAQIB PREND RENDEZ-VOUS AVEC AL MOURTAJEZ

19.06.2017

THE PRESIDENT OF THE UAE CUP - COUPE D'EUROPE DES CHEVAUX ARABES - MURAAQIB PREND RENDEZ-VOUS AVEC AL MOURTAJEZ

DEAUVILLE (FR), 14 mai 2017

Gr. I PA - 4 ans et plus - 2 000 m - 100 000 €

Pour son retour à la compétition après dix mois d’absence, Muraaqib (Munjiz) a remporté le quatrième Groupe I PA de sa carrière. Il n’a été battu qu’une seule fois en sept sorties et se dirige désormais vers un duel avec Al Mourtajez (Dahess).

Une victoire plus facile qu’il n’y paraît

Muraaqib a évolué à la corde, dans le sillage de Mehdaaf Athbah (Amer). Décalé à trois cent cinquante mètres de l’arrivée, le futur lauréat a rapidement pris le meilleur sur l’animateur, avant de se reprendre un peu. Rappelé à l’ordre par François-Xavier Bertras, il passe le poteau en tête avec une encolure d’avance, mais cet écart ne traduit pas sa supériorité. Mehdaaf Athbah se classe deuxième. Quatre longueurs plus loin, Prada T (Djendel) décroche la troisième place à la lutte. François-Xavier Bertras, le jockey du gagnant, a déclaré : « Il effectuait une course de rentrée et devait manquer un petit peu. Ce n’est pas un cheval qui gagne de dix longueurs. Cela avait déjà été le cas avec lui à Newbury. Il gagne toujours du minimum car il se reprend après avoir pris de l’avance. »

Exergue : « J’aimerais courir une fois Muraaqib face à Al Mourtajez (…) Nous saurons alors qui est le meilleur des deux. C’est le sens de la sélection et de la compétition. » François Rohaut

Vers un duel au sommet à Chantilly

Lauréat de l’Al Rayyan Cup Prix Kesberoy et du Qatar Total Arabian Trophy des Poulains à 3 ans, Muraaqib a triomphé en Angleterre la saison dernière dans les Shadwell Dubai International Stakes (Gr. I PA). Son entraîneur, Francois Rohaut, nous a expliqué : « Il a tout pour lui et arrive à maturité en ayant été préservé. Il est en pleine possession de ses moyens. Nous avons fait le choix de ne pas aller au combat avec Al Mourtajez lorsque Muraaqib avait 4 ans, car cela aurait été prématuré. J’espère qu’Handassa (Madjani) sera dans une forme suffisante pour pouvoir nous rendre à Newbury cet été et que nous pourrons également défier les Qataris à Goodwood. Je pense Muraaqib que sera aussi très à l'aise sur 1 600 mètres car il peut tout faire. C’est bien sûr le cheikh Hamdan qui décidera. J’aimerais courir une fois Muraaqib face à Al Mourtajez. Ils se rencontreront certainement à Chantilly. Nous saurons alors qui est le meilleur des deux. C’est le sens de la sélection et de la compétition. »

Mehdaaf Athbah bon deuxième

Retrouvant le port des œillères et la monte de Pierre-Charles Boudot, Mehdaaf Athbah a supporté le poids de la course et s’est battu jusqu’au poteau. Philippe Sogorb, son entraîneur, nous a expliqué : « Je suis très content. Il est tombé sur un très bon cheval. Mon pensionnaire a bien progressé sur sa rentrée. Il monte en puissance. Son objectif reste l'Arc des pur-sang arabes et, avant cela, il devrait certainement courir à Newbury en juillet, puis la préparatoire de la grande course française en septembre. »

Dernière année de compétition pour Prada T

Gerard Zoetelief, l’entraîneur de la courageuse Prada T, nous a confié : « Elle est troisième et c'est plutôt bien face à un lot d’une telle qualité. C’était la seule femelle. Elle est toute petite, mais fait partie des meilleurs. Or, tout ce qui est petit est mignon et de toute manière, j'aime les jolies filles ! J'ai l'habitude de l'atteler sur la plage, chez moi, en Hollande. C'est un bon entraînement pour la distance. Je ne sais pas encore quelle sera la suite de son programme. Elle pourrait recourir en France, aller ensuite à Goodwood, début août, et revenir à Chantilly en septembre. L'an prochain, elle rentrera chez moi pour l'élevage, comme sa mère que j'ai aussi élevée. »

Le frère de Barnamaj

Muraaqib est un élève de Shadwell. Comme son père, Munjiz (Kesberoy), il est entraîné par François Rohaut. Le Palois n’a jamais caché toute l’estime qu’il portait au fils de Kesberoy (Saint Laurent). Muraaqib est un produit de Tashreefat (Bengali d’Albret), dont c’est le meilleur produit actuellement. Elle a également donné Barnamaj (No Risk Al Maury) qui s’est classé troisième du French Arabian Breeders' Challenge-Poulains (Gr. III PA). Il s’agit d’une lignée française, celle de Fleur d’Avril (Meke), jument de base du stud-book français. L’histoire complète de cette souche a été détaillée dans le numéro 37 de The French Purebred Arabian. Pour y accéder, cliquez ici

Pedigree : http://jourdegalop.com/wp-content/uploads/2016/09/FPA37_201609.pdf

Pour voir la course :  http://jourdegalop.com/video/