BELMONT OAKS INVITATIONAL (Gr1) - Sistercharlie et Uni découvrent l'Amérique

Courses - International / 07.07.2017

BELMONT OAKS INVITATIONAL (Gr1) - Sistercharlie et Uni découvrent l'Amérique

BELMONT PARK (US), SAMEDI

 

BELMONT OAKS INVITATIONAL (Gr1)

 

Sistercharlie et Uni découvrent l'Amérique

Chad Brown est le patron sur le gazon américain depuis 2012, date à laquelle il a terminé pour la première fois tête de liste de la spécialité. L’année dernière, il est devenu champion trainer, alors que ses chevaux ne lui ont assuré que la neuvième place dans le classement sur le dirt. En cinq saisons et demie, la cavalerie de Chad Brown a gagné 92,3 millions de dollars, dont 68,5 % sur le gazon. C’est d’autant plus remarquable que c’est l’inverse de la répartition des allocations entre les deux surfaces outre-Atlantique.

 

Brown, quatre sur douze. Cet ancien assistant de Bobby Frankel a choisi une spécialité dans la spécialisation : les courses pour femelles sur le gazon. Il n’est pas surprenant, donc, de trouver quatre de ses pensionnaires parmi les douze pouliches au départ des Belmont Oaks (Gr1) ce samedi. Cette épreuve, dotée d’un million de dollars, se court sur 2.000m. D’après les cotes, les pensionnaires de Chad Brown sont favorites. Deux effectueront leur première sortie pour leur nouvel entraîneur, les ex-françaises Sistercharlie (Myboycharlie) et Uni (More Than Ready).

 

Sistercharlie, un mauvais numéro. Il suffit de citer Stacelita (Monsun) et Zagora (Green Tune) pour mesurer la réussite de Chad Brown avec les françaises. L’entraîneur a eu des mots assez flatteurs sur Uni, qui a rejoint son barn après sa victoire face aux mâles dans le Prix Matchem (L) à Maisons-Laffitte : « Elle progresse à chaque galop. » Sistercharlie est une découverte pour Chad Brown qui l’a reçue récemment. Mais sur sa deuxième place, à l’issue d’un parcours cauchemardesque, dans le Prix de Diane, elle est la favorite. La représentante de Peter Brant a tiré le numéro douze, assez loin de l’idéal sur le parcours avec deux tournants.

 

My Money Honey en provenance de la Breeders’ Cup. Chad Brown présente aussi My Honey Money (Medaglia d’Oro), la lauréate de la Breeders’ Cup Juvenile Filly Turf. Décevante lors de sa course de rentrée, elle a rassuré son entourage en se promenant dans les Wonder Again Stakes (Gr3). La quatrième pensionnaire de Chad Brown est Fifty Five (Get Stormy), qui a été battue par My Honey Money dans la dernière préparatoire. Une course menée bon train peut jouer pour elle et surtout pour Sistercharlie qui va peut-être devoir attendre.

 

Aidan, invité surprise. Aidan O’Brien est monté dans son avion avec Key to my Heart (Galileo), qui a décroché son succès black type il y a dix jours dans une Listed à Naas. Elle en est à sa sixième sortie de la saison. Daddys Lil Darling (Scat Daddy) fait son retour en piste après avoir tenté d’assassiner Olivier Peslier à Epsom. Son entraîneur, Ken McPeek, a engagé pour la pouliche, deuxième des Kentucky Oaks (Gr1), le jeune Dylan Davis, vingt-trois ans, fils de Robbie Davis, un très bon pilote désormais à la retraite. Sisterchalie est la seule parmi les douze pouliches au départ qui ne sera pas traitée au Lasix.