Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

LES BLACK TYPES 2017 EN FRANCE AVANT DEAUVILLE - Quel est le niveau des pouliches de 3ans ?

Courses / 24.07.2017

LES BLACK TYPES 2017 EN FRANCE AVANT DEAUVILLE - Quel est le niveau des pouliches de 3ans ?

 

PARTIE 1/3

Quelle est la valeur du cru 2017 chez les pouliches de 3ans ? À la veille du long meeting de Deauville, c’est la question à laquelle nous allons tenter de répondre. Nous débutons notre étude sur le premier semestre avec les femelles, avant de passer aux mâles de 3ans et chevaux d’âges dans les jours à venir. Les valeurs publiées par France Galop seront notre premier repère : 46 pouliches sont créditées de 45 ou plus. C’est beaucoup à ce stade de la saison. Il reste encore quatre mois très intenses de compétition. L’année dernière, en fin de saison, 57 pouliches avaient franchit cette barre, contre 54 en 2014. Alors qu’il reste beaucoup à courir en France, les pouliches nées 2014 ont déjà égalé le score final de celles qui vont vu le jour en 2012. Précieuse (Tamayuz) est au sommet de sa génération, à 51,5, suivie par Senga (Blame) et l’anglaise Sobetsu (Dubawi). C’est tout à fait logique car il s’agit de trois lauréates de Gr1 du programme tricolore.

28 gagnantes black types. Vingt-huit pouliches sont lauréates de black type en France et seule Senga compte deux succès dans cette catégorie. Ce chiffre est supérieur à celui des black types français réservés aux pouliches. En effet, Aladdine (Naaqoos), Uni (More than Ready), Pamplemousse (Siyouni) et Sirrin (Sea the Stars) ont décroché leur titre dans des épreuves ouvertes aux mâles. Seulement deux étrangères ont gagné à ce niveau en France, la Godolphin Sobetsu et l’anglaise Melesina (Dark Angel), la seule parmi les vingt-huit déjà lauréate de black type à 2ans. Cela ressemble à une bonne nouvelle pour l’élevage français. Si elles ne sont pas exportées, l’Hexagone pourra donc compter sur de futures poulinières de classe, avec du black type majuscule. Parfois, nos espoirs sont vendus à l’étranger et l’expression populaire dit « loin des yeux, loin du cœur ». Il ne faut donc pas oublier que Précieuse, la deuxième du Prix de Diane Longines, Sistercharlie (Myboycharlie), Uni et la lauréate du Prix de Sandringham (Gr2), La Sardane (Kingsalsa), ont changé de nationalité. Et forcément, elles ne seront pas les seules à suivre cette voie d’ici la fin de l’année. Il s’agit de la fameuse loi du marché et chaque propriétaire doit pouvoir faire ce qu’il veut avec ses chevaux.

Maître André et ses Fabrettes. Avec 6 pensionnaires dotées de caractère gras, André Fabre est l’entraîneur qui a sorti le plus de gagnantes black types. Ce qui est assez exceptionnel, c’est que 5 de ces pouliches ont débuté en 2017. Aiming for Rio (Rio de la Plata) était la seule à avoir couru à 2ans. Esquisse (Dansili), qui a gagné le Prix de Bagatelle (L) dimanche à Maisons-Laffitte, a débuté le 3 avril 2017 à Chantilly avant d’ouvrir son palmarès le 23 juin sur le même hippodrome. Kitesurf (Dubawi) avait découvert la compétition le 13 mars à Compiègne, où elle a gagné sa première course le 7 avril. Elle a ensuite beaucoup progressé pour remporter le Prix de Royaumont (Gr3, 2.400m). Pamplemousse (Siyouni) et Via Ravenna (Raven’s Pass) ont fait leurs débuts respectivement le 4 avril et le 2 mars sur la P.S.F. de Chantilly, avant d'enlever le Prix du Pont Neuf (L) et le Prix Imprudence (Gr3). Strathspey (New Approach) a réalisé ses premiers pas le 6 mai avant de passer par Lyon-Parilly et de gagner le Prix de Malleret (Gr2).

 

Freddy fait gagner la tante et la nièce. Freddy Head vient ensuite avec cinq pouliches qui ont remporté une course black type en 2017. L’entraîneur a accordé du temps à Terrakova (Galileo et Goldikova) pour la laisser fleurir. La pouliche l’a récompensé de sa patience en s'adjugeant le Cléopâtre (Gr3) lors de sa rentrée, avant de terminer troisième du Diane, dans le style d’une pouliche de Vermeille.  La tante de Terrakova, Gold Luck (Redoute’s Choice), a entamé la saison avec l’objectif de gagner un Groupe. Mission accomplie dans le Prix Vanteaux (Gr3). Elle a aussi ajouté à son palmarès une place de Gr1, dans le Prix Jean Prat. Aladdine a trouvé sa voie sur le sprint et a remporté le Prix Texanita (Gr3). Musawaah (Union Rags) s'est octroyé le Prix de la Seine (L). Dallas Affair (Soldier Hollow), après un passage par les handicaps, s’est imposée dans le Prix La Sorellina (L) à La Teste-de-Buch, puis a confirmé sa valeur par une troisième place dans le Prix Chloé (Gr3). Chez Freddy, il y a encore des pouliches sur liste d’attente, comme – pour ne citer qu’elle – Listen In (Sea the Stars), qui s’est octroyé deux fois la deuxième place au niveau Groupe.

Pascal Bary, sous le signe de Senga. Pascal Bary avait trois pouliches très prometteuses à la fin de la saison 2016. Il en a fait trois gagnantes black types. Le fleuron est Senga qui lui a offert le Diane (Gr1). La représentante de la famille Niarchos avait tapé dans l’œil de tout le monde l’an dernier, grâce à une superbe fin de course dans le Prix Marcel Boussac (Gr1). Mais elle n’était pas encore black type en début de saison. Elle a décroché son premier titre dans le Prix de la Grotte (Gr3) et, après deux déceptions, elle a gagné un Diane qui vaut plus que ne l’indique son rating. Monroe Bay (Makfi) a obligé son entraîneur à utiliser les œillères pour gagner le Prix Finlande (L). Thaïs (Rio de la Plata), après des places au niveau Groupe, méritait son succès. Elle a trouvé son jour dans le Prix des Lilas (L).

 

Chappet, une année Precieuse. Quatre entraîneurs ont sorti deux pouliches lauréates au niveau black type. Fabrice Chappet est devenu entraîneur classique avec la Poule d’Essai des Pouliches de Précieuse. Un vrai travail d’orfèvre. Il a aussi fait gagner une Listed à Uni qui est promise à un brillant avenir sur les pistes américaines. Les deux sont parties pour les États-Unis mais il a conservé Vue Fantastique (Motivator), qui est encore maiden tout en étant placée de Gr1.

Antoine de Watrigant, Araaja presque parfaite. Deux gagnantes black types, c’est beaucoup pour un entraîneur comme Antoine de Watrigant car il n’a sellé qu’un petit nombre de 3ans en 2017. Il a gagné du caractère gras en début de saison avec Music Lover (Palace Episode) et la semaine dernière à Vichy, dans le Prix Madame Jean Couturié (L), avec Araaja (Iffraaj). Cette dernière a réussi une saison presque parfaite sous la casaque d’Oti Management, avec quatre victoires sur cinq sorties. Elle a progressé de huit kilos et demi !

Devin et les progrès de Sarigan. Henri-François Devin a fait franchir plusieurs paliers à Sarigan (Teofilo). Elle avait commencé la saison en valeur 35 et a décroché 43,5 le 14 juillet, lors de sa victoire dans le Prix de Thiberville (L). Le jeune entraîneur avait déjà sorti Charm Appeal (Canford Cliffs), lauréate du Prix Volterra (L). Jean-Claude Rouget a présenté une douzaine de pouliches de niveau black type, mais il a souvent joué de malchance et n’a pour l’instant que deux gagnantes : Onthemoonagain (Cape Cross) et Sirrin.

Et c’est déjà Deauville ! Nous n’en sommes qu’à la moitié de la saison. Il y a encore plein de bonnes courses pour les pouliches et beaucoup de bonnes pouliches qui cherchent leur victoire black type. Et n’oubliez pas, l’hiver et le printemps assez froid ont joué contre ces demoiselles, qui n’ont vraiment fleuri qu’au mois de juin, c’est-à-dire un peu plus tard que d’habitude. À Deauville, elles devraient nous faire plaisir.

LauréateCoursePèrePropriétaireEntraîneurJockeyValeur
Aiming for RioAmandine (L)Rio de la PlataGodolphinAndré FabreMickael Barzalona48,5
AladdineTexanita (Gr3)NaaqoosMme Fréderic HeadFreddy HeadAurélien Lemaître49,5
AraajaMadame Jean Couturié (L)IffraajOti ManagementAntoine de WatrigantMickael Barzalona45,5
Charm AppealVolterra (L)Canford CliffsRebecca HillenHenri-François DevinAlexis Badel46
Dallas AffairLa Sorellina (L)Soldier HollowGeorge StrawbridgeFreddy HeadAurélien Lemaître46
EsquisseBagatelle (L)DansiliWertheimer & FrèreAndré FabreMaxime Guyon42,5
Gold LuckVanteaux (Gr3)Redoute's ChoiceWertheimer & FrèreFreddy HeadMaxime Guyon49,5
IbizaChloé (Gr3)Redoute's ChoiceTimoshenko & MilovanovNicolas ClémentStéphane Pasquier47
KitesurfRoyaumont (Gr3)DubawiGodolphinAndré FabreMickael Barzalona45,5
La SardaneSandringham (Gr3)KingsalsaTeam Valor Int.Bruno de MontzeyFranck Blondel50,5
MelesinaLa Camargo (L)Dark AngelNick BradleyRichard FaheyAlexis Badel46
Monroe BayFinlande (L)MakfiBouchard & Lady O'ReillyPascal BaryPierre-Charles Boudot46
MusawaahSeine (L)Union RagsHamdan Al MaktoumFreddy HeadAurélien Lemaître44
Music LoverRose de Mai (L)Palace ÉpisodeOlivier CarliAntoine de WatrigantAlexandre Roussel45
NormandelMélisande (L)Le HavreGérard Augustin-NormandPia BrandtCristian Demuro46,5
OnthemoonagainCaravelle (L)Cape CrossJ.-L. Tepper & G. Augustin-NormandJean-Claude RougetChristophe Soumillon45
PamplemoussePont Neuf (L)SiyouniLady BamfordAndré FabrePierre-Charles Boudot45,5
PrecieusePoule d'Essai (Gr1)TamayuzAnne-Marie HayesFabrice ChappetOlivier Peslier51,5
SariganThiberville (L)TeofiloJean-Pierre BervoetsHenri-François DevinAlexis Badel43,5
SengaDiane - Longines (Gr1)BlameFlaxman Stables IrelandPascal BaryStéphane Pasquier51
SirrinDerby du Languedoc (L)Sea the StarsS.A. l'Aga KhanJean-Claude RougetAlexis Badel43,5
SistercharliePénélope (Gr3)MyboycharlieM.me Jacques CyglerHenri-Alex PantallMaxime Guyon50,5
SobetsuThe Gurkha Coolmore Saint-Alary (Gr1)DubawiGodolphinCharlie ApplebyWilliam Buick51
StrathspeyMalleret (Gr2)New ApproachGodolphinAndré FabreMickael Barzalona47
TerrakovaCléopâtre (Gr3)GalileoWertheimer & FrèreFreddy HeadMaxime Guyon50,5
ThaïsLilas (L)Rio de la PlataBouchard & SandorPascal BaryChristophe Soumillon49,5
UniMatchem (L)More than ReadyHaras d'Étreham & S. KuminFabrice ChappetMaxime Guyon45,5
Via RavennaImprudence (Gr3)Raven's PassHaras de Saint-PairAndré FabreVincent Cheminaud47